•  

                   Souvent, je les entends.   Ils sont là.  Ils veulent sortir.  Ils veulent partir.  Ils veulent vivre.

    7.1.  Violette

                   Parfois, je ne les entends pas.  Ils se taisent.  Ils patientent.  Ils sont occupés.  J'en profite alors pour me reposer.  Parce que je sais.  Je sais qu'ils vont revenir, que je vais les entendre, qu'ils sont là, qu'ils veulent sortir, qu'ils veulent partir, qu'ils veulent vivre.  Chhuuut.  Je dors, là, parce qu'ils se taisent.

    7.1.  Violette

                   Ils disent que je ne suis pas seule; pas seule dans ma tête.  Si!  Si, je suis seule.  Terriblement seule.  Seule face à eux qui me grignotent, qui veulent sortir, qui veulent partir, qui veulent vivre, qui veulent que je leur ressemble, que je sois comme eux, que je mène la vie qu'on m'a offert - euh merci bien, il faut remercier en plus, je suppose.  Chuuut.  Je dors là.

    7.1.  Violette

                  Et quand je dors, je suis ailleurs.  Je suis seule, dans un petit appartement, dans une ville qui n'appartient pas aux Lol, ...

    7.1.  Violette

                 ...   qui ronronne au rythme des autres, qui ne voit pas telle que je suis.  Là-bas, je ne suis pas seule, là-bas, j'ai des amis et un petit appartement.

    7.1.  Violette

              Mais lorsque je m'éveille, ils reviennent alors, ils me tirent de tous côtés, exigent de moi ce que je ne peux leur offrir: la liberté d'exister.  Violette, fais pas ci fais pas ça, souffle tes bougies, trouve-toi un travail, souris, regarde tes sœurs, cherche-toi des amis.  Et dans ma tête, ils reviennent aussi, ils grincent des dents, veulent sortir, veulent vivre...  

    7.1.  Violette

               Je n'ai pas besoin d'amis.  La nuit, lorsque je dors, je vis seule, dans un très vieil appartement et des amis, j'en ai bien assez. 

    7.1.  Violette

                         La nuit, je mens.  

    7.1.  Violette

         A moins que ce ne soit le jour?  

    7.1.  Violette

    Je les vois vivre, je les regarde vivre pendant que moi, je me meurs à leur faire une place dans notre monde.  Un jour, ils m'auront bouffée toute crue, ils auront pris tout ce que j'avais à leur donner.  Je les invente, je les couche sur papier, je leur offre une vie.  Je ne peux m'empêcher de les écrire avec l'espoir qu'ils ne soient jamais lus.  Mais ils le sont alors ils continuent à me picorer l'intérieur du crâne, ils en veulent plus, toujours plus... Et ils partent à l'aventure, entrent dans la vie des autres.  J'écris pour ne pas qu'ils me tuent, j'écris pour leur échapper mais je suis leur chose et je sais déjà comment tout cela va finir, ils me tueront.

                          Heureusement, il me reste mes nuits...

    7.1.  Violette

                       ...même si je sais que ce ne sera pas suffisant pour me sauver parce que là-bas, lorsque je ferme les yeux, ils me ramènent toujours ici.  A moins que ce ne soit l'inverse.  

    7.1.  Violette

     

                                            

    7.1.  Violette

                                Violette

     

    "Ma chère Lola, un mot un seul : ouille, ouille, ça pouille.  J'ai comme l'impression que tu n'as pas eu le nez très fin, ma soeur, en désignant mon héritière.

     

    7.1.  Violette

    Romuald"


    10 commentaires
  •  

                     Je ne suis pas une mauvaise personne.

    7.2. Violette 

                       Je suis prête à accueillir l'aide que l'on m'offre, même si personne ne comprend l'enjeu de mes batailles.  Un esprit sain dans un corps sain, dis-tu, alors je m'y entraîne.

                           Et lorsque la tension est trop forte, qu'ils ne me laissent plus respirer, que même les écrire ne suffit plus...

                           "Stop, arrêtez, je vais leur dire!"

    7.2. Violette

                           ... je transmets leurs messages.

                          "Papa aura d'autres enfants.  Ils me l'ont dit."

                         Ils sont contents quand je dis ce qu'ils m'ont dit de dire.  Que ne ferais-je pour un peu de repos?

    7.2. Violette

                           "Arrête, ma chérie, vraiment, avec tes histoires.  Je sais que tu ne le fais pas exprès mais arrête.  Papa et moi ne voulons plus d'enfants.  Nous sommes parfaitement heureux avec vous quatre.  Tu as pris tes cachets?"

                               "Oui, je les ai pris."

                                "C'est bien.  Et tu te sens mieux avec, n'est-ce pas?"

                                 "Bien sûr, maman, merci."

    7.2. Violette

                                      Ils, maman et le reste de la famille, sont contents quand je réponds ça.  Que ne ferais-je pour avoir la paix ici aussi? 

    7.2. Violette 

                                  Pour avoir la paix et accueillir ce repos qui me transporte ailleurs.  Là où ni eux ni eux ne sont. 

    7.2. Violette

                              Là-bas, je suis tellement heureuse, tellement bien.  Dans cette ville où personne ne me voit mais où des gens m'aiment.  Dans cette ville qui n'appartient à personne mais est à tout le monde.  Dans cette ville où le nom de Lol est inconnu.

    7.2. Violette

                                  Je voudrais ne jamais revenir ici.  Je voudrais ne jamais me réveiller.  Je voudrais qu'ils me laissent là-bas, qu'ils m'abandonnent là-bas. 

    7.2. Violette

                                 Mais toujours, ils me ramènent.  Et la surprise parfois fait frissonner d'autres que moi, l'angoisse les saisit.

                                   "Mais comment a-t-elle su?" 

    7.2. Violette

                                "Elle" ne savait pas, ce sont eux qui me l'ont dit. 

    7.2. Violette

                                   Ils deviennent plus puissants à chaque mot que je couche sur le papier, à chaque émotion nouvelle qui m'envahit.  Ils me rongent, me dévorent, enflent, frisent, claquent, s'échappent. C'est devenu un rituel d'apaisement pour moi et j'avoue souvent baisser les armes, leur laisser le champ libre.  

                                                  "Ok, ok, faites de moi, ce que vous voulez!"

    7.2. Violette 

                             Donnant, donnant et obtenir, comme un chien sa récompense, le repos.

    7.2. Violette

                                    Depuis la naissance de Sil et Sila qu'ils m'avaient soufflée... 

    7.2. Violette

                                    ... on vient à moi pour savoir ce qu'ils disent.  Ils ont gagné, ils ricanent.  

                                      "Alors?  Peintre ou violoniste?  C'est quoi ma voie?"

                                  "Violon.  Ils m'ont dit que les sanglots longs des violons de l'automne blessent leur cœur d'une langueur monotone à la façon Verlaine et c'est pourquoi tu dois en jouer, Hawa."

    7.2. Violette

                                      "Tu n'as pas une petite prédiction pour moi, sœurette?" 

    7.2. Violette 

                        "Si, ils m'ont dit que Dan était amoureux de toi, que vous alliez vous marier et que tu aurais très vite un ventre rond."

                               "Dan?  C'est vrai?  Oooh je n'oserais jamais..."                              

                               "Chérie, tu ne devrais pas jouer avec tes sœurs comme ça.  Tu as pris tes médicaments?"

                               "Bien sûr, maman, je les ai pris.  Ne t'inquiète pas." 

    7.2. Violette

                                          Et si, évidemment qu'elle s'inquiète.  Elle a monté un plan pour me divertir d'eux.  C'est mignon mais ils m'ont dit que c'était ridicule aussi.

                                   "Je n'ai pas le choix, Phil, si je ne m'y mets pas pour elle pour lui trouver chaussure à son pied, la lignée s'éteindra ici.  Puis, tu sais ce qu'on dit: malédiction s'éteint quand virginité perds."

                                     "Si on en est à étudier le vaudou pour sauver notre fille, euh ta lignée... soit.  Faisons cela, ma douce."

                              "Ce jeune homme est parfait pour elle.  Mon cœur de maman ne peut pas se tromper."

    7.2. Violette

                                Ah!  Ils ont bien ri quand le jeune homme parfait est arrivé et qu'en jeune homme parfait, c'est à ma soeur, Nadira , parfaite elle aussi qu'il s'est intéressé.

    7.2. Violette

                                        Ils se sont tapés une bonne tranche de rigolade et du coup, ils m'ont quelque peu oubliée.  J'ai pu alors repartir...

    7.2. Violette

                                            ... parce que vois-tu, là-bas, ma chère Emilie-Rose, j'aime déjà.  Et depuis, chacun de mes jours me semble encore plus lourd et plus long et mes nuits infiniment merveilleuses.  Elles me donnent la force et l'envie de leur résister.  

    7.2. Violette

    7.2. Violette

                                      Si l'amour a ses tourments, il a surtout cette force inimaginable qui nous pousse aux plus douces folies.  Et comme ils l'avaient prédit, Dan a succombé à ma sœur, Emma.

    7.2. Violette

                                     Et bien plus puisqu'il y avait affinités. 

    7.2. Violette

                                     C'est le jour de l'anniversaire de Hawa, qu'ils se sont mariés, Dan et Emma.

     

    7.2. Violette

                                      Il n'a point fallu attendre que la dernière part de la prédiction de mes hôtes ne se vérifie. 

    7.2. Violette

                                        Le bonheur intense, immense qui m'a envahie, j'ose à peine te raconter.  J'aurais voulu dire à maman, moi aussi, que là-bas, je me suis mariée, que mon ventre est rond et que mon mari et moi attendons avec impatience notre enfant.  

    7.2. Violette

                       Mais j'ai préféré me taire.  Elle ne m'aurait pas cru. 

    7.2. Violette

                                                Et en attendant, j'emmène mes petites sœurs au parc, Sil et Sila.                                                   

    7.2. Violette

                           Ils se taisent lorsque je suis avec elles.  Peut-être parce qu'ils savent qu'elles ne sont pas vraiment de notre monde.  Ou alors ils les craignent parce qu'ils savent qu'elles n'ont peur de rien...  ni d'elles-mêmes, ni de moi, ni du regard que les autres posent sur elles, ni d'eux...  Qui sait? ... pas peur d'eux...  Je voudrais tellement être comme mes sœurs, Sil et Sila.

                              A bientôt, 

    7.2. Violette

    Violette

     

    "Ma chère Lola, 

    Disons que peut-être ça pourrait être pire... en même temps, je ne vois pas comment ça pourrait être pire.

    Bisous,

     

    7.1.  Violette

    Romuald"


    7 commentaires
  •  

     

                         "Quand je te vois, Violette, avec notre fils qui peut être si turbulent, je n'en reviens pas.  C'est comme si tu étais déjà maman.  Tu sais vraiment y faire!", me dit mon beau-frère, Dan, avec un grand sourire alors que, en visite chez ma sœur, Emma, je m'occupais de mon neveu - sous sa surveillance, bien sûr.  On ne laisse pas la folle Violette seule avec un enfant.  Evidemment!

    7.3. Violette

                             Pourtant, sais-tu, Emilie-Rose, je suis apte à m'occuper d'un enfant. Là-bas, j'ai un petit garçon à moi et il se porte comme un charme.  Je sais comment faire avec lui.

    7.3. Violette

                       C'est un vrai petit prince, mon fils.  Il me manque terriblement lorsque je suis ici.   Ses rires me poursuivent, son odeur et ses beaux yeux bleus.                     

    7.3. Violette

                         Quel déchirement de vivre sans lui, si tu savais!...    Est-ce que parfois, lui aussi est triste sans sa maman?   

    7.3. Violette

                         Il n'y a pas une seconde qui passe sans que je pense à eux, à mes hommes.  Est-ce que souvent, ils m'oublient?  Ou au contraire, parlent-ils de moi, tous les deux?

    7.3. Violette

                            Je ne le saurai sans doute jamais, mais ce que je sais, c'est qu'eux, au moins, sont ensemble lorsque je suis loin.

    7.3. Violette

                             Cette idée m'aide, m'aide énormément, à supporter mes retours ici et leur présence.  Leur présence, oui, parce qu'ils sont toujours là, tapis, rampants, médisants, menaçants. 

    7.3. Violette

                                     Parfois, ils me donnent l'illusion de pouvoir leur résister, de les garder sous contrôle.

    7.3. Violette

                                       Mais ce n'est qu'illusion, bien sûr.  Et ils me soumettent à terrible épreuve.

                                       "C'est à vous les deux petites bleues, là?"

                                        Un frisson, le corps électrisé, les narines palpitantes.  L'odeur, la voix, la chaleur venues d'ailleurs me transpercent, me rendent folle de bonheur.  Cela ne peut pas être Tom.  Bien sûr que non, cette présence ne peut pas être réelle.  Quel tourment me réservent-ils là?  

                                         "Mademoiselle?  Tout va bien?"

                                          Chut!  Le silence, profiter de l'illusion.

    7.3. Violette 

                                  Et lorsque mes yeux s'ouvrent à l'injonction silencieuse et secrète de Sil, ma soeur, manquer défaillir.

                                        "Tom?"

                                         "Oui, enfin, plutôt Thomas! Mais on se connait déjà?"

    7.3. Violette 

                                 "Non, non, pardon, Monsieur, nous ne nous connaissons pas."

                              Acte de contrition.  Reprendre ses esprits.  Etre heureuse de les entendre à peine ricaner, leurs rires étouffés par la présence de Sil et Sila.

                                 "Vous vouliez me parler de mes sœurs? Les deux petites bleues-là, comme vous dites, ce sont mes sœurs."

                                  "Pardon, je ne voulais pas leur manquer de respect..."

                                   A son tour, la contrition.

                             "Ce n'est rien, pardon, je n'aurais pas dû vous déranger à propos de vos sœurs.  C'est que... je les ai vues se battre peu avant votre arrivée et je ..." 

                                      Avec bonhomie, le couper sans jamais le quitter des yeux.  Tom il ressemble tellement à Tom.  Il sent comme Tom.  Mais quelle tristesse que de m'infliger cela.  Mais quel bonheur aussi.

    7.3. Violette

                                   "Ne vous inquiétez pas pour elles, Monsieur, elles sont bien plus fortes et vaillantes qu'elles ne le paraissent.  Elles ont la force de vrais petits taureaux et la rapidité des plus prestes gazelles."

                                         L'homme, Thomas donc, rit à gorge déployée.

                               "Ce n'est pas pour elles que je m'inquiète, Mademoiselle.  C'est pour les autres enfants."                               

    7.3. Violette

                                 Le titiller, le blesser pour ne pas me rendre vulnérable.

                                 "N'est-ce pas plutôt par curiosité que vous m'approchez, Monsieur?  Croyez-vous que j'ignore le sujet de leur bagarre?  Vous vouliez voir de vos yeux, la sorcière dont tant parlent?"

                                  Thomas ne semble ni blessé ni même gêné.  Ils ont bien choisi mon bourreau.  Mais je ne me laisserai entraîner par les fonds.

                                    "En aucun cas, Mademoiselle."

    7.3. Violette

                                "Et pourtant, Monsieur, je suis telle que l'on me décrit, une folle à la merci de ses démons.  Une sorcière qui peut prédire l'apocalypse voire la provoquer."                                  

    7.3. Violette

                                 "Vous êtes bien trop jolie pour me laisser imaginer que vous puissiez être telle que vous vous décrivez, Mademoiselle."

                                         Jolie?  Il me trouve jolie?

    7.3. Violette

                               Il ne peut pas me trouver jolie, c'est impossible.  Je ne peux être jolie que pour Tom.  Il n'y a que Tom qui puisse me trouver jolie.  Tom?  Mon cœur se serre, mes yeux se brouillent.  Tom?

                                   "Je dois y aller."

                                    "Bien sûr, je comprends, Mademoiselle."

                                   "Violette, je m'appelle Violette..."

                                    "Oh Violette... Comme ce prénom vous va bien.  Et bien: à bientôt, Violette." 

                                          "A bientôt, Tom... euh, Thomas."

    7.3. Violette

                                          A bientôt, Emilie-Rose.

     

    7.3. Violette

    Violette

     

    "Ma chère sœur,

    Est-ce une lumière d'espoir que je vois poindre?  Oh mais que je veux y croire!  Que je veux y croire!

    Bisous,

    3.8. François

    Romuald."


    8 commentaires
  •  

                           "Thomas, laissez-moi.  Partez, je vous en supplie."

                        "Appelez-moi Tom, mademoiselle Violette.  Donnez-moi votre main, laissez moi vous dire que je ne vous crains pas."

    7.4. Violette

                            "Que m'importe que vous prédisiez l'avenir, les enfants à venir ou la plus cruelle des apocalypses?"

    7.4. Violette 

                                 "Peu me chaut que vous me quittiez chaque nuit pour un autre que moi.  Je veillerai ce temps sur votre sommeil afin que vous me reveniez au matin.

    J'apaiserai vos démons, je monterai autour de vous citadelle et remparts qui les empêcheront de vous faire souffrir.

                                   Mademoiselle Violette, permettez que je vous aime, ou jurez-moi sur la vie de vos enfants de là-bas que vous ne m'aimez point et je partirai.  Je partirai, Mademoiselle Violette."

    7.4. Violette

     

     Ξ Ξ Ξ Ξ Ξ

                      "Ne crains rien.  N'aie pas peur, où que tu ailles, ma Violette, je trouverai toujours le moyen de te retrouver.  Tu es mon cœur, ma vie, jamais, je ne te laisserai partir ailleurs sans moi.  Où que tu sois, je suis.  Où que je sois, tu es."

                        "Dis-le moi encore..."

                        "Ne crains rien.  N'aie pas peur..."

    7.4. Violette

     Ξ Ξ Ξ Ξ Ξ

    "Je ne peux pas, Thomas.  Je ne veux pas les perdre."

    Ξ Ξ Ξ Ξ Ξ

    7.4. Violette

    7.4. Violette

    Ξ Ξ Ξ Ξ Ξ

           " Si je les perdais, je mourrais."

    7.4. Violette

    "Ils sont mon cœur, ils sont ma vie.  Si je les perdais, je mourrais."

                                       "Et si malgré moi, vous ne les perdiez pas?"

    7.4. Violette"

             "Je reviendrai tous les jours, tous les soirs, Mademoiselle Violette, je reviendrai tous les jours et tous les soirs, je vous parlerai sans cesse.   Oui, un jour ou une nuit, vous m'ouvrirez, je vous parlerai encore.  Un jour ou une nuit, vous m'ouvrirez et vous n'aurez plus peur.  Vous saurez que vous pouvez m'aimer."

               Est-il fou, lui aussi?

             Fou?  Oui, sans doute, fou de moi, dit-il.  Toutes ses nuits, il me raconte qu'il les passe dans mes bras, tous ses jours l'attirent à moi, irrémédiablement.  

           "Je vous aime.  Oui, peut-être en vain, peut-être comme un fou.  Mais à jamais.  A demain, Mademoiselle Violette."

    7.4. Violette

    Et le temps passe: papa accouche de son troisième enfant alien, un fils, Marius.

    7.4. Violette

    Maman voit son rêve son réaliser, vieillir en même temps que papa, s'émerveille de tout ce temps qui lui est accordé en sus, avec son amoureux.  

    "Oh temps, suspends ton vol", avait-elle souhaité.  Son vœu s'est réalisé.  Ils se targuent de ce miracle, pauvres diables. 

    7.4. Violette

    Ma sœur, Emma, nous annonce sa seconde grossesse.

       "Toi aussi, un jour, Violette, tu auras un enfant.  Ils ne te l'ont pas dit, tes petits hommes verts dans ta tête?"

    Comment lui dire sans m'arracher le cœur et les entrailles qu'ils sont déjà là et que je les aime à en mourir, mes enfants?

    7.4. Violette

    Ma sœur, Nadira, s'unit au jeune homme parfait que ma mère me réservait et tombe enceinte, elle aussi. 

    7.4. Violette

    et toujours, toujours, Thomas revient.

     "Partez, je vous en prie, Thomas..."

    7.4. Violette

    "Allez-vous en..."

    7.4. Violette

                                           "Ne revenez plus, je vous en supplie..."

    7.4. Violette

                                      Thomas finit toujours par partir, me laisser mais chaque matin, je l'espère.  J'espère ce moment où il apparaîtra.  Je ferme les yeux et je sens son odeur, j'entends sa voix, je sens sa main qui cherche la mienne.  Les voix peuvent ricaner, grommeler, m'insulter, rien ne trouble cet instant.

    7.4. Violette

     Thomas et Tom, leur voix, leur odeur, leur bras se fondent et se confondent comme s'ils n'étaient qu'une seule et même personne.  Oh et si Thomas disait vrai?  Si je pouvais l'aimer sans rien y perdre: ni Tom ni mes enfants?

    7.4. Violette

                            Et si c'était Tom qui avait raison?  Sa voix me revient, danse au-delà des ricanements de mes démons.

                      "N'aie pas peur, où que tu ailles, ma Violette, je trouverai toujours le moyen de te retrouver."

                                Et si Thomas ici était Tom là-bas?

    7.4. Violette

                             Cette idée folle, ma chère Emilie-Rose, est-elle trop folle même pour une démente telle que moi?  

                                 Je t'embrasse,

     

    7.4. Violette

    Violette

     

     

     "Ne fais pas ta maligne, Lola, dans un monde parallèle, ça fait un bon bout de temps que ma descendance point 8 se baladent en se moquant de toi; même qu'il y a un gamin, là-bas!  Hé!  Hé!  Et il est au poil, ce petiot.

    7.4. Violette

     

    Bises, ma sœur,

    7.4. Violette

    Romuald."


    4 commentaires
  •  

                       "J'ai besoin de temps."

                   Voilà ce que je disais à Thomas. 

                    "J'ai tout mon temps" me répondait-il.

    7.5. Violette

                          Et le temps passait, effectivement.  Le dernier né de la famille, Marius, grandissait.

    7.5. Violette

                                Mes parents continuaient à s'aimer comme au premier jour...

    7.5. Violette

                         ... et moi, je continuais à lutter contre moi-même et mes démons insatiables.  Nul répit,nul repos pour les combattants de l'ombre.

    7.5. Violette

                                           Ma situation se dégradait:  la source de mon inspiration, la seule solution pour les satisfaire ne les satisfaisaient plus.  Je ne parvenais plus à les écrire.  Ils ne voulaient plus glisser dans le monde à travers l'imaginaire.  

    7.5. Violette 

                                   Et je restais des heures, le regard vide face à l'écran de mon ordinateur, à entendre se confondre leurs voix.  Ils ne me parlaient plus, se contentaient la plupart du temps de grincer des dents et mes nuits devinrent agitées.  Mes rêves se brouillèrent.  Thomas, mes enfants...

    7.5. Violette

                           J'appelais le repos de toute mon âme mais le sommeil me fuyait et je m'épuisais plus sûrement que l'aurait fait une fleur sans eau.  Je ne pus que conclure qu'ils étaient entrés dans mon havre de paix et n'avaient plus qu'une intention, avoir ma peau.

    7.5. Violette

                                   "Je te trouve très fatiguée, Violette.  Je m'inquiète pour toi.  Tu devrais peut-être prendre un ou deux jours de congé au travail, t'éloigner un peu de la maison...  Aller à Granite Falls, tiens.  Te mettre au vert, profiter du calme... Je suis certaine que cela te ferait le plus grand bien.  Tu pourrais au moins récupérer un peu.  Il faut dire qu'à la maison, il y a tout le temps du bruit, des gens qui viennent et passent...  Si tu veux, je peux t'accompagner."

    7.5. Violette

                        "Je ne crois pas, maman... Papa n'en a plus pour longtemps.  Il n'y aura pas de rémission cette fois."

                            Le visage de ma mère se décomposa.  Est-ce vraiment moi qui avais dit cela? 

    7.5. Violette

                       Mais quelle horrible femme, je fais.  Chuuut... Taisez-vous!  Faites-moi taire!

                   J'ai décidé de suivre le conseil de ma mère, de m'éloigner de tout, de tout le monde surtout et l'âme en peine, seule, je suis arrivée à Granite Falls. 

    7.5. Violette

                               Très franchement, j'avoue qu'à ce stade de ma vie, je me dégoûtais tant, j'étais à ce point mal dans ma tête, dans mon corps qu'il m'est passé de misérables pensées sur ma destinée.  Je n'avais qu'une envie, envoyer bouler cette vie que je détestais.  

    Mes aïeux pourraient bien trouver une autre victime parmi ma fratrie pour faire bouillir la marmite des Lol.  

    Moi, je voulais juste rendre mon tablier, me rouler en boule sur le sol et me laisser mourir.  A quoi bon cette existence solitaire, cousue de douleurs, qui ne rimait à rien?  

    7.5. Violette

                                  C'est vrai, j'arrivais à Granite Falls, pensant y être seule et avoir toute latitude pour réaliser mon projet.  Aussi, lorsque je le vis, une langueur me prit.

                                       "Mais non, que faites-vous là, Thomas?  Comment saviez-vous que j'y serais?"

    7.5. Violette 

                                   "Où que vous alliez, ma Violette, je trouverai toujours le moyen de vous retrouver.  Vous êtes mon cœur, ma vie, jamais, je ne vous laisserai partir ailleurs sans moi.  Où que vous soyez, je suis.  Où que je sois, vous êtes."

                                  Non, non, non, pas les mêmes mots que Tom.  Pas encore.  Pas maintenant.  Pas alors que j'avais pris ma décision...

    7.5. Violette

                                                 "Je ne sais plus où j'en suis, Thomas.  Je veux tout arrêter.  Je suis trop fatiguée.  Je suis si lasse de tout ça.  Je n'y arrive plus.  Il faut que vous partiez et que vous ne reveniez plus.  J'ai assez joué avec vous.  Ce n'est pas de temps dont nous avons besoin, c'est que je vous libère de vos promesses.  Vous ne devez pas m'aimer et vous devez m'oublier.  Je ne vous mérite pas."

    7.5. Violette

                                             "Vous oublier?  Ne plus vous aimer?  Oh, Violette...  Regardez-moi."

    7.5. Violette

                                     Et dans ses bras et dans ses yeux, je me perdis.

    7.5. Violette

                                        Assez lutté, assez résisté.  De toute façon, j'étais perdue et perdre pour perdre...  à force d'hésiter, de renoncer ou non, je perdais déjà Tom. Même mes nuits devenaient cauchemars.   Alors?  Alors, à quoi bon?  Résister?  Hésiter?  Résister encore?

    7.5. Violette

                                  Je me perdis dans ses mots d'amour, dans ses caresses, dans sa douceur, dans sa fougue, sa passion, y retrouvant des gestes et les odeurs de Tom et me délectant d'autres gestes et odeurs qui, eux, n'appartenaient qu'à Thomas.  A cet instant, les yeux fermés, agrippée à sa poitrine, je le jure, Tom était Thomas, Thomas était Tom.  Et bien plus.  C'est eux seuls, un même tout que j'aimai du plus profond de mon être, sans honte ni culpabilité.  Et mes sanglots de plaisir se perdirent dans le cou de l'homme à qui j'avais succombé et que j'aimais comme jamais.   Entier.  La réalité était fiction, la fiction était réalité.  Jamais, je ne crus cela possible.  Mes démons en restèrent cois, immobiles au creux de mon âme, se mourant sans doute alors que Thomas et moi fusionnions nos corps et que nos cris se mêlaient à ceux, qui me semblèrent éternels, de cette nuit, qui nous enveloppait de velours. 

    7.5. Violette 

                                  Ce matin-là, pour la première fois depuis des années, je me levai sans peur, sans voix, sans démon, vierge de douleurs.  Apaisée. 

    7.5. Violette

                                   Thomas et moi.  Nous n'avions plus tant besoin de parler.  

    7.5. Violette

                                    En nous quittant, ce soir-là, Thomas me dit qu'il avait quelques trucs importants à régler mais que très vite, il irait demander ma main à mon père et que nous nous marierions le plus rapidement possible.  Mes jours promettaient à présent d'être aussi beaux que mes  nuits.  Et je me délectais du silence.   Étais-je guérie de ma folie?

                                        Malheureusement, notre premier projet à Thomas et moi tomba à l'eau.  Mon petit papa, s'éteignit la nuit même de mon retour, comme la dernière prédiction reçue de mes démons me l'avaient soufflé.  Ce sont mes sœurs, Sil et Sila, qui le trouvèrent au matin.

    7.5. Violette

                              Je regrettai immensément qu'il disparaisse sans savoir que j'étais enfin heureuse.  Cette douleur me donna pourtant - ciel!  je ne me reconnaissais plus - le courage de réconforter ma famille.  L'amour de Thomas me donne une force inimaginable!  Là, où avant je me serais laissée couler, je menais à présent, avec force et détermination, la barre, faisant feu de la moindre étincelle et tentant autant que possible d'insuffler un peu de joie à ceux qui avaient toujours veillé sur moi.

    7.5. Violette

                               Qu'il me tarde de retrouver Thomas!  Il ne devrait plus à présent trop tarder, il m'avait dit qu'il en aurait pour quelques jours...  je n'ai pu, cependant, attendre plus - je suis tellement heureuse - et sans attendre son retour, j'ai annoncé à Sil et Sila la grande nouvelle.

                                  "Ce matin, j'ai découvert que j'étais enceinte, les filles!" 

    7.5. Violette

                                     "On s'en doutait, Violette.  Tu dois être très prudente, à présent, un bébé de Thomas, c'est précieux."

    7.5. Violette 

                                      Bien sûr, elles s'en doutaient, j'oublie souvent à présent qu'elles ont des dons surnaturels, mes petites sœurs.  Et bien sûr, je sais que je dois être prudente.  Je sais ce que c'est d'être enceinte.  J'ai déjà deux enfants là-bas.  Il me tarde de découvrir mon fils, de le serrer dans mes bras.  Ma famille de là-bas, c'est pour très bientôt ici, Emilie-Rose.  Je suis si heureuse!  Apaisée, sereine, en paix, débarrassée de mes démons.  Enfin!  

    7.5. Violette

                                    Je t'embrasse,

     

    7.5. Violette

    Violette

     

     

    "Et bien voilà, ma chère sœur, de quoi calmer tes angoisses et mettre en sourdine ta mauvaise langue!

    Bisous,

     

    7.4. Violette

    Romuald."

     

     


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique