• Pierre

    Pierre Pierre Pierre

     Pierre

    Pierre

     

     

  •  

     Justine, bonjour!

     

    Tu as l'écriture facile, dis-moi.  Cela fait plusieurs jours que je tourne et retourne sans cesse cette feuille dans tous les sens, ne sachant trop que te dire.  Ecrire pour moi, c'est encore plus compliqué que discuter.  Je n'aime pas ça.

     Je suppose que je devrais commencer par me présenter, je t'envoie donc une photo, tu y vois ma maison, mon frère, Estéban avec le pull bleu et moi, évidemment avec le pull noir.

     

    2.1.  Pierre

     

          Mon frère, Estéban, comme ma mère l'était, est un artiste peintre.  C'est un homme de qualité, de cœur, généreux, joyeux, amoureux de la nature et déterminé.  Il me dit toujours "Vise la lune, mon frère, au pire, tu tomberas le cul dans les nuages."  

     

    2.1.  Pierre 

     

             Il faut dire que la lune est belle ici.  Regarde...

     

    2.1.  Pierre

     

               Ce n'est pas pour autant que cela me donne envie de devenir astronaute.  Je le lui ai dit à Estéban et répété.  

     

    2.1.  Pierre

     

               Et lui se contente de rire.

            "Tu n'as pas l'âme d'un poète, mon cher Pierre.  Les pieds sur terre, toi, hein, toujours et en toutes circonstances."

              Voilà, il a tout compris.  Enfin, les pieds sur terre, oui, mais surtout un ordi à portée de main.  C'est tout ce qui m'intéresse, moi.

     

    2.1.  Pierre

     

            Les autres personnages principaux de ma vie sont, à part Estéban:

            Mon père, évidemment, Romuald; celui à qui tu dois ta nomination.  Mon père n'était ni volubile ni expressif dans ses émotions mais il a toujours veillé sur nous avec bienveillance.  C'était un père génial et son décès nous pèse beaucoup à Estéban et moi; même si très souvent notre père revient hanter nos murs.

     

    2.1.  Pierre

    2.1.  Pierre 

     

              Ludivine.  Ludivine, c'est la meilleure amie de mon frère depuis toujours.

     

    2.1.  Pierre

     

               Elle est soupe au lait, Ludivine.  Elle peut s'énerver tout à coup et sans raison.  Elle habite chez nous.  Mon frère est très attaché à elle.

     

    2.1.  Pierre

     

     

              Moi, je la trouve fatigante, elle parle trop.

     

    2.1.  Pierre 

     

     Oui, elle parle trop et surtout de ma mère.  Elle s'est mise en tête de la retrouver, de comprendre ce qui s'est passé, pourquoi elle est partie.  C'est pourquoi elle serait entrée dans les renseignements.  Ce n'est pas une carrière pour une fille, ça!  Et franchement, en quoi ça la regarde le pourquoi du comment ma mère est partie?  J'en ai parlé à Estéban.  Je n'y suis pas allé par quatre chemins...  Bon, j'avoue, je me suis un peu emporté mais bon, j'ai le droit d'être en colère, non? 

     

    2.1.  Pierre 

     

             Et Estéban de me répondre: 

             "Hé, zen, mon frère.  Je te sens tout tendu du string, là.  Laisse Ludivine vivre sa life et toi, vis la tienne.  Tu as trop de temps libres, Pierre..."

             Euh d'abord, je ne porte pas de string, c'est quoi, cette histoire?

     

    2.1.  Pierre

     

            Il y a aussi Laetitia, mon âme sœur.

     

    2.1.  Pierre 

     

         Dès mes bougies soufflées et les siennes, je l'ai invitée à vivre avec moi.  

     

    2.1.  Pierre

     

             Elle a bien sûr accepté de suite.  Nous deux, c'est une telle évidence!

     

    2.1.  Pierre

     

            A l'heure où je t'écris, Justine, je suis d'ailleurs sur le point de demander Laetitia en mariage.  

     

            A bientôt te lire,

     

     

    Pierre 

    2.1.  Pierre

     

     

     

    P.S:  Message de mon père à ta mère, je cite : 'Donnant suite à ton PS de la dernière fois, Lola, je n'aurai qu'un mot: pppppfffftttt...  il n'empêche que c'est mon fils, un homme Lol - si faible soi-disant, selon tes dires - , qui est en tête et mène ce legacy : il est déjà sur le point de se marier... ça sent l'héritier génération 3 à plein nez tout ça, c'est moi qui te le dis.  Ba-bam!"

    2.1.  Pierre


    14 commentaires
  •  

         Justine,

        Ton dernier courrier appelle bien des questions dont sans doute la plus importante: puis-je moi aussi te cacher des événements?  Un héritier a-t-il le droit de mentir, ne serait-ce que par omission?

         

    2.2. Pierre

     

              Cette nouvelle donne m'intrigue et pourrait même me satisfaire.

         Cela dit, je respecte ton silence sur l'identité du père de l'enfant que tu portes.  Ce n'est pas moi qui te jugerai.  J'ai bien compris à quel point avoir été nommée héritière te pesait.  Tu auras déjà bien à faire à gérer les interrogations de tes père et mère à ce sujet.

    Néanmoins je me permets, en tant qu'homme, d'émettre une objection.  Tu as la chance d'être née femme et il est sûr, personne ne le conteste, que tu es la seule maîtresse de ton corps.  Il serait injuste, pourtant, que tu te targues de cette vérité pour cacher à cet homme que je ne connais pas que tu portes son enfant. J'ose espérer que tu n'as point entaché le nom des Lol d'une telle cachotterie et qu'au moins lui est au courant de sa paternité prochaine.

           De mon côté, lors de mon dernier courrier, comme je te l'écrivais, j'étais sur le point de demander Laetitia en mariage. 

     

    2.2. Pierre 

     

        Ludivine avait semblé quelque peu dubitative lorsqu'elle avait découvert (c'est une vraie fouineuse, cette nana) mon projet.  Cela ne m'étonna pas, connaissant son point de vue sur le mariage:

       "Le mariage : c'est un papier, rien de plus! Mais un papier sournois qui t'aide à te désintéresser de la personne que tu aimes, l'impression d'être en sécurité derrière ton petit bout de papier et paf!  l'autre n'est plus l'autre mais devient une telle évidence que tu ne t'en préoccupes plus...  Blablabla..."

        Bref, pour Ludivine, il n'est pas pire tue-l'amour que le mariage, en gros.

     

    2.2. Pierre

     

             Elle parle trop, Ludivine.  Elle est vraiment fatigante.  Je ne renonçai pas pour autant à mon projet. Grand bien me prit...  J'ai rarement eu la joie de voir mon amoureuse plus émue.

     

    2.2. Pierre

     

            Et la bague que je lui avais choisie avec soin lui allait à merveille.  Laetitia ne cessait de répéter:

           "Je vais devenir Madame Pierre Lol.  Mon rêve se réalise...  Ouah!  Madame Lol, Madame Laetitia Lol, ça sonne bien..."  

            Il est vrai que même à quelques pas de la poubelle de rue, ces quelques mots avaient de l'allure! 

     

    2.2. Pierre

     

           Le bonheur des uns fait le malheur des autres.  Jeanne, la mère de Ludivine et Laetitia, une fois mise au courant de notre mariage, ne lâcha plus Ludivine, lui prenant le chou sans arrêt à ce sujet. 

     

    2.2. Pierre 

     

       "Ma pauvre fille, tu vas te retrouver comme moi, la cinquième roue du carrosse, à pleurer, comme une imbécile devant une urne, un homme qui ne te méritait pas et qui ne t'a jamais aimée!  rrraaaah! maudite Ève!"

     

    2.2. Pierre 

     

        "Ton Estéban est comme son père, c'est un séducteur qui n'en a que faire des bonnes femmes.  Regarde ta soeur, elle, au moins, elle a ferré le poisson...  Mais enfin, Ludivine, veux-tu terminer comme ta mère: seule et abandonnée de tous?"

         Et Ludivine de grommeler :

         "Tu n'es pas seule, maman."

         Et Jeanne de riposter:

         "Bien sûr que si, je suis seule et tu termineras comme moi si tu continues à te conduire comme une écervelée...  Largue-le cet homme et trouve-toi un gentil garçon!"

     

    2.2. Pierre 

     

           Ce que Jeanne ignorait à ce moment-là, c'était que Ludivine avait bien d'autres préoccupations:

     

    2.2. Pierre 

     

             ... la jalousie de mon frère d'abord qui supportait mal de voir débarquer les amis de sa femme à la maison et l'air de rien leur faisait subir le supplice de l'électrocution sous couvert de malice.  Ludivine n'appréciait pas du tout cette attitude et ne se privait pas de le faire savoir.   

     

    2.2. Pierre 

     

             Ludivine devait aussi gérer sa propre jalousie.  Il est vrai que mon frère, Estéban, s'il ne supportait pas les amis de sa compagne, appréciait en revanche être le centre d'attention d'autres femmes et ne s'en privait pas, même chez nous.

     

    2.2. Pierre 

     

            Ce que Jeanne ignorait aussi (ou voulait ignorer), c'était ce regard sans ambiguïté que mon frère et Ludivine partageaient et qui les isolait du reste du monde.

     

    2.2. Pierre 

     

             Si Estéban ne disait pas à Ludivine combien il l'aimait et combien elle comptait pour lui, son regard, lui, en disait bien plus long.  Et vice versa.

     

    2.2. Pierre

     

            Enfin et surtout, il y avait ce bébé qu'ils avaient décidé de faire, tous les deux, qui les comblait de joie mais angoissait aussi beaucoup Ludivine qui craignait de ne pas être à la hauteur.

     

    2.2. Pierre

     

           Heureusement, Estéban, éternel optimiste, n'avait de cesse de rassurer sa belle et ma foi, cela fonctionnait assez bien.

     

    2.2. Pierre

     

              Même si Laetitia et moi étions très occupés par les préparatifs de notre mariage,

     

    2.2. Pierre

     

            ...nous n'ignorions rien de ce qui se tramait sous notre propre toit.  Un après-midi, ce fut Laetitia qui exigea de sa mère, avec toute la gentillesse qui était la sienne, qu'elle cesse de harceler Ludivine ou plus jamais elle ne l'autoriserait à mettre les pieds dans SA maison.

     

    2.2. Pierre 

     

           SA maison!  Je ne me lassais pas de cette idée, vivre avec Laetitia est un tel bonheur!

     

    2.2. Pierre

     

            Vint enfin le grand jour.  Je n'ai pas les mots pour te raconter le stress, l'angoisse et surtout le bonheur immense que je ressentis à m'unir à jamais, officiellement, à celle qui partage ma vie et mes rêves depuis toujours, me semble-t-il.

     

    2.2. Pierre

     

                 Lorsque nous sommes arrivés sur les lieux de notre mariage, Ludivine et Estéban se taquinaient sur le banc en nous attendant.

                        "Mais dis-moi, on dirait une mariée avec ton petit tailleur blanc... Ne me dis pas que tu veux te marier avec ce gros bidou, là..."

     

    2.2. Pierre

     

            Le rire de Ludivine devint ronronnement entre les bras de mon frère...

     

    2.2. Pierre 

     

        ... et ce fut presque à regret qu'elle se leva, sous le regard doux et protecteur d'Estéban qui ne la quittait pas du coin des yeux, pour assister à nos promesses d'amour éternel. 

     

    2.2. Pierre

    2.2. Pierre

    2.2. Pierre 

     

             Ainsi, nous fûmes à nouveau trois à porter le nom des Lol à Oasis Spring.

     

    2.2. Pierre

     

         Et ce n'était là que le début: Ludivine allait bientôt donner naissance à un mini Estéban Lol et ma femme et moi décidâmes de suivre le même chemin.

     

    2.2. Pierre

     

        Estéban et moi, donc, nous retrouvâmes cernés de gros bidons.  Deux femmes enceintes, en même temps à la maison, c'est quelque chose!    Il y en avait un qui était particulièrement heureux de cette situation.

     

    2.2. Pierre

    2.2. Pierre 

    2.2. Pierre

     

              Cependant, Ludivine était au terme de sa grossesse et elle donna très vite naissance à un magnifique petit garçon : Grégoire.

     

    2.2. Pierre 

     

          Grégoire, oui, qui fit, comme on le dit, le bonheur de ses parents...

     

    2.2. Pierre

    2.2. Pierre 

     

          ...et le nôtre aussi, en attendant la joie de serrer notre propre enfant dans nos bras.

     

    2.2. Pierre 

     

           En fait, j'écris "notre" enfant parce qu'au moment de rencontrer Grégoire, nous ne savions pas encore que quelques jours plus tard, un soir de pleine lune, ...

     

    2.2. Pierre

    2.2. Pierre

     

            ....naîtraient non pas un mais deux bébés: Charline et Annie, nos filles, nos jumelles.

     

    2.2. Pierre

    2.2. Pierre

     

            Crois bien, Justine, qu'à l'heure qu'il est, Laetitia et moi bénissons ta mère d'avoir imposé à mon frère de rester chez nous jusqu'à ce qu'il atteigne l'âge adulte, il nous est, avec les jumelles, d'une si grande aide.  Sans lui, je ne sais pas comment nous nous en serions sortis!

     

    2.2. Pierre

    2.2. Pierre

     

     

             Je pense bien que s'il n'y avait pas eu l'obligation de présence imposée à mon frère, celui-ci aurait pris la poudre d'escampette tant il est compliqué de cohabiter avec nos jumelles.  Ce qui me fait croire ceci?  notamment cette peinture qu'Estéban vient de terminer...  Tu en conviendras: difficile d'être plus explicite : un homme qui rêve de se faire enlever par des extra-terrestres...

     

    2.2. Pierre

     

             Si je survis au rythme infernal que nous impose les jumelles, c'est avec joie que je lirai de tes nouvelles.  Prends soin de toi et de ton futur enfant.

     

    Pierre

    2.2. Pierre

     

    P.S : Message de mon père à ta mère (avec toutes mes excuses! et pas seulement pour la longueur du texte), je cite :

    Lola,

    Je suis de plus en plus inquiet au sujet de l'éducation que tu as donnée à tes enfants.  

    Tout d'abord, ce Charles qui sans explication abandonne notre héritière, ensuite Cécile - sur laquelle tu avais sans doute fondé bien des espoirs - qui à aucun moment ne rassure ni conseille sa pauvre sœur (qui pourtant en aurait grand besoin...!) et enfin,  Justine, notre héritière, qui n'a  aucun respect pour les autres et s'en va creuser la ligne de son destin comme un bourrin le ferait.

    Tout cela est vraiment décevant et me laisse vraiment croire que le pire est encore à venir.  Ma joie de voir mes enfants heureux et épanouis, largement investis dans leur rôle respectif est totalement gâché par ta descendance et leur égoïsme, à chacun...

    Redresse la barre, Lola, cesse de jouer l'autruche ou c'est dans le mur que vous irez vous échouer.

     

    Romuald. 

    2.2. Pierre


    11 commentaires
  •  

     

             Justine, bonjour.

     

             Compliqué après ton dernier courrier de reprendre la plume.  J'ose espérer que les événements suivent un dénouement plus heureux pour ta fille, Estelle, et toi.  

               Chez nous, il y a du changement qui ne se résume pas à la nouvelle coupe de cheveux de mon épouse, Laetitia.

     

    2.3.  Pierre

     

                 Tout d'abord, il y a eu un changement de taille qui s'imposa pour les pantalons du petit Grégoire.  Je ne cesse de m'étonner de la vitesse à laquelle un bébé grandit.  

     

    2.3.  Pierre

     

              Grégoire est devenu un petit garçon qui ressemble beaucoup à sa maman: souvent insatisfait, exubérant dans ses sentiments - Ah ça quand il est contrarié, rien qu'à sa mine, on l'a compris - ...

     

    2.3.  Pierre 

     

           ...et pas forcément moins bavard!

     

    2.3.  Pierre 

     

            Cependant, il a un cœur d'or, Grégoire.  Et il veillait comme nul autre sur mes filles lorsqu'elles étaient bébés, il accourait auprès de leurs berceaux au moindre cri.

     

    2.3.  Pierre 

     

                Il était très impatient de les voir grandir, nos petites louloutes.

     

    2.3.  Pierre

     

           "Tout vient à  point à qui sait attendre", lui répétais-je souvent, comme le faisait mon père.

     

    2.3.  Pierre

     

          Grégoire a décidé qu'il serait un grand peintre comme son papa et sa grand-mère!  Inutile que je te précise que c'est Ludivine qui a parlé de ma mère, Ève, à son gamin...  

     

    2.3.  Pierre

     

         Le côté sombre de ma mère l'aurait entraînée à un moment ou l'autre dans une carrière de faussaire. Ce sont les informations que Ludivine aurait recueillies d'un dossier classé au gouvernement.  Ce qui pourrait peut-être justifié que celle-ci se soit enfuie sans nous (?), rattrapée par ses démons.

           A propos de Ludivine, d'ailleurs, je dois t'annoncer que le torchon brûle entre elle et Manon, l'une des femmes qui tournent autour d'Estéban.

     

    2.3.  Pierre 

     

           Je l'ai même surprise à lui faire le coup de la main somnifère.  Et bien bravo...  En plus, elle avait l'air fière d'elle, dis donc.

     

    2.3.  Pierre

     

          En revanche, cela n'avait pas plu à Manon, pas plu du tout...

     

    2.3.  Pierre

     

               Dans les changements notables, il y a eu aussi, tu t'en doutes, l'avancée en âge des jumelles. 

     

    2.3.  Pierre 

    2.3.  Pierre

     

                Lorsque je les observe toutes les deux, Annie et Charline, j'ai bel espoir qu'elles parviennent à créer entre elles le même lien que celui qui subsiste entre Ludivine et Laetitia.  

     

    2.3.  Pierre 

     

                S'il est vrai que mon épouse et sa sœur s'embrouillent parfois,..

     

    2.3.  Pierre

     

               ...il n'en reste pas moins le lien du sang qui semble aussi important entre elles qu'il ne l'est pour Estéban et moi.

     

    2.3.  Pierre 

    2.3.  Pierre

     

                Elles s'aiment, elles s'écoutent, elles se protègent.  N'est-ce pas d'ailleurs Laetitia qui sans un grand discours, avec douceur et discrétion s'en va tenir la main tremblante de mon frère qui déraille 

     

    2.3.  Pierre 

    2.3.  Pierre

     

                            ...après une énième dispute..

     

    2.3.  Pierre 

     

           ... et le ramène avec délicatesse à sa sœur?

     

    2.3.  Pierre

    2.3.  Pierre

     

              Comment le sais-je?  Laetitia ne me dit rien, je ne connais aucun des mots qu'elle prononce à mon frère dans ces moments-là, mais il n'est pas toujours besoin de mots pour comprendre ce qui est tu: un regard, une caresse, une étreinte suffisent.

     

    2.3.  Pierre

     

               Et ce n'est pas parce que je reste rivé à mon ordinateur toute une sainte journée..

     

    2.3.  Pierre 

     

              ...que je ne vois pas le temps qui court...

     

    2.3.  Pierre  

    2.3.  Pierre

     

                 ...et tout ce qui se passe autour de moi.

     

    2.3.  Pierre

    2.3.  Pierre

    2.3.  Pierre

    2.3.  Pierre

     

               Je me permets cet aparté, ma cousine, non pour justifier l'attitude du père de ta fille à l'annonce de sa paternité, mais peut-être ignore-tu que si toi, une guitare à la main, tu n'as peur de rien, parfois un écran a même office: protéger.

     

    2.3.  Pierre

     

     

     Même si cela est loin de ta nature, il me plairait d'imaginer que tu ne condamnes pas cet homme sans au moins tenter de comprendre.  La fuite a  belle allure mais elle laisse dans son sillage  des questions qui ne génèrent qu'une immense solitude.  Si tu m'as dit vrai et que cet enfant fut voulu autant par toi que par lui, peux-tu donner raison à son attitude?  Ma cousine, prends le temps qu'il te faut, ne t'oblige à rien mais penses-y, si ce n'est pour moi, fais-le pour ta fille. Tu la sens aussi, n'est-ce pas, cette urgence de protéger nos enfants, Justine?

     

    2.3.  Pierre

     

               Aujourd'hui, je reste planté devant le gâteau d'anniversaire de mon frère Estéban, à quelques heures de voir ma famille s'éparpiller au vent.  Je suis prêt, je me suis préparé à l'absence, au manque.

     

    2.3.  Pierre

     

               Oui, c'est décidé, Justine, Estéban, sa compagne enceinte, comme tu l'as compris, et leur fils, Grégoire vont quitter la maison.  Le départ est proche et il y en a une qui s'en réjouit particulièrement et ne s'en cache pas; c'est Jeanne, ma belle-mère.         

     

    2.3.  Pierre

     

     

             Je n'ai aucune raison d'avoir peur, n'est-ce pas, puisqu'il me reste mon essentiel (non, je ne parle pas de mon ordinateur).

     

    2.3.  Pierre

     

     

             Je t'embrasse, ma cousine.  Prends soin de ta famille.

     

    Pierre

    2.3.  Pierre

     

     

    PS : Message de mon père à ta mère, je cite :

    "Blablabla... C'est celui qui dit qui est, je pourrais te retourner la politesse, Lola: Accuser la terre entière (et surtout moi) mais jamais toi.  Bise à ton héritière et ta future héritière.  Je suppose que tout suspens est mort à ce sujet de ton côté.  

    Veille sur ta seule chance de voir évoluer ton challenge, ce serait vraiment ballot que tout s'arrête avec Justine.  Cette petite a vraiment besoin d'être guidée et vu le fouillis qui règne dans sa vie, je ne serais qu'à moitié surpris que la jeune Estelle, à première occasion, décide de filer sans assumer ses responsabilités.  M'enfin, je dis ça mais il n'est pas sûr que tu aies encore quelque chose à dire chez toi.

    Sans rancune,

    Bises,

    Romuald"

    2.3.  Pierre

     

     

    --------------------

    Petit récapitulatif:

     

     

    2.3.  Pierre


    15 commentaires
  •  

            Justine, cousine de papa, bonjour.

     

            C'est moi, Charline.  Papa n'a pas franchement apprécié ta dernière lettre; depuis, il boude.  Alors, c'est moi qui t'écris.  Comme je rêvais d'avoir un correspondant et que je suis trop petite pour en avoir un, c'est moi qui m'y colle.  Papy est d'accord.  C'est génial, non?  Ce qui serait encore plus génial, c'est que tu m'envoies une carte postale de chez toi, comme si t'étais une vraie correspondante...

     

    2.4.  Charline

     

               Papa boude, oui, parce que dans ta dernière lettre, tu as sous-entendu que tonton Estéban était un alcoolique.  Ce n'est même pas vrai!  C'est Mamy Jeanne qui boit.

     

    2.4.  Charline

     

            Elle boit toute seule.

     

    2.4.  Charline 

     

             Elle boit avec ses copines.

     

    2.4.  Charline

     

             Elle boit avec son amoureux.  

     

    2.4.  Charline 

     

           Bref, toutes les occasions sont bonnes pour faire la fête.  Ah! ça, elle sait s'amuser, Mamy Jeanne!  C'est Grégoire, mon cousin, qui me l'a raconté.  Il sait de quoi il parle: depuis le déménagement, c'est chez Mamie Jeanne qu'il vit avec ses parents et ses sœurs.  Ses sœurs, oui, tu te souviens que Tata Ludivine était enceinte quand ils ont quitté la maison?

     

    2.4.  Charline

     

     Et bien, elle a eu des jumelles: Claire et Clara.

     

    2.4.  Charline

     

         Je suis passée chez tonton pour faire leur connaissance, mais j'ai été super déçue.  Mamy Jeanne m'avait prévenue. 

                 "Tu vas être déçue, les bébés, c'est pour les grands, tu ne pourras même pas les prendre dans tes bras."

     

    2.4.  Charline

     

               C'était vrai et en plus, ça sent super mauvais, les bébés, ou alors ceux-là, ils pourrissaient de l'intérieur, je ne sais pas moi.

     

    2.4.  Charline 

     

     Enfin, je me disais ça, que ces bébés-là étaient atteints d'une maladie chronique et rare, pour me rassurer parce que clairement, bah, maman attendait un bébé elle aussi et je ne me voyais pas vivre avec une boule puante à la maison.

     

    2.4.  Charline

     

                En fait, maman a accouché non pas d'une mais de deux boules puantes.  Dis donc, c'est de famille les jumeaux ou quoi?

     

    2.4.  Charline

     

         Je pensais que le souci des grossesses multiples avait été résolu juste après ma naissance à moi et Annie.  

    Annie?  Mais si, Annie, tu la connais!  C'est ma sœur!  C'est la casse-cou de la famille qui veut  ma mort depuis toujours...

     

    2.4.  Charline 

     

                  ... ou la sienne, je ne sais pas.

     

    2.4.  Charline

     

                   Annie, ce n'est pas qu'elle n'a peur de rien mais elle aime se faire peur, tu vois?  Puis, elle a un sacré caractère.  Moi quand j'aime les gens, j'aime que les gens m'aiment, mais elle, elle s'en fiche de se disputer; même avec Grégoire, notre cousin, qu'elle adore pourtant.  

     

    2.4.  Charline

    2.4.  Charline

     

           Moi, je suis plus du genre à composer, à me faire toute petite, à pas vouloir déranger.  Puis mon dada, c'est créer, et pas seulement créer le propre parce que le propre, ça ne rapporte pas.  

     

    2.4.  Charline

     

          Ce qui rapporte déjà plus ce sont mes dessins, presque 20 simflouzes le dessin, eh oui!

     

    2.4.  Charline

     

     Il va falloir beaucoup de sous à la maison avec les deux autres qui sont nés, là.  Comme dit Mamy Jeanne, il faudrait s'arrêter là sinon...  Bah sinon, nous serons ruinés.  Evidemment!  

     

    2.4.  Charline

     

           Cela dit, papa et maman, ils bossent fort, hein.  Ah ça, ils ne chôment pas tous les deux.  A n'importe quelle heure du jour ou de la nuit, ils ont le nez collé à leur ordinateur.  Maman écrit des livres...

     

    2.4.  Charline

     

         ...et papa joue pour de l'argent à des jeux vidéo, il a plein d'abonnés qu'il ne peut pas décevoir, tu vois.  C'est aussi un peu pour ça qu'il a bien voulu que je t'écrive à sa place, il n'a plus trop de temps.

     

    2.4.  Charline

     

           Heureusement, Papy est là - il vient presque toutes le nuits, c'est cool -  ...

     

    2.4.  Charline 

     

            ...pour s'occuper du jardin...

     

    2.4.  Charline

     

             ...et des jumeaux.  

     

    2.4.  Charline

     

          Et oui, c'était lui qui s'y collait aux boules puantes.  Et heureusement, moi, je n'avais pas le droit d'y toucher et c'était tant mieux!

            Oooh, ne va pas croire que je passe ma vie telle Cendrillon à m'occuper du ménage ou à dessiner.  Toi et tes idées à l'emporte-pièce, tu ne fais pas dans la dentelle.

     

    2.4.  Charline 

     

           Non, je sais m'amuser - pas comme Mamy Jeanne, évidemment!

     

    2.4.  Charline

     

            Je suis la reine des pirates, on s'y croirait quand je crie :

             "Eh non, malheureux!  pas à tribord...mais qui m'a mis des manchots pareils!!!  Je n'en crois pas mes yeux!!!"

     

    2.4.  Charline

     

                 Puis avec ma sœur, Annie, on s'éclate.  Elle a toujours une idée débile en tête.  Tu n'as pas le temps de t'ennuyer avec elle.  

     

    2.4.  Charline

     

            Et elle a plein d'amis qui déboulent à la maison.

     

    2.4.  Charline

     

             C'est génial.  Les amis, ça ne paye pas mais ça peut dépanner.  On ne sait jamais de quoi demain sera fait.  C'est Mamy Jeanne qui dit ça aussi et elle a raison.   Elle est rusée comme un renard, Mamy!

     

    2.4.  Charline

     

                 Annie et moi, nous avons conclu un pacte pas plus tard qu'hier soir.  

     

    2.4.  Charline

     

             Jamais nous ne vivrons séparées, toujours unies.  Elle veillera sur moi et moi, je m'occuperai de nous trouver des sous.  Je me suis déjà trouvée un mari.  Il est trop beau.  

     

    2.4.  Charline 

     

            Je lui ai raconté notre vie future ensemble et lui ai demandé de se mettre au boulot tout de suite; ça nous fera une belle avance pour voir venir.

     

    2.4.  Charline 

     

           Et puis comme ça, nous ne seront pas obligés de rester collés toutes la journée à notre ordinateur pour vivre, nous pourrons en profiter et profiter de la vie: voyager, avoir une piscine comme Mamy Jeanne.  

     

    2.4.  Charline

     

            Bref, revenons à ce qui t'intéresse:  Les bébés grandissent, j'en suis la preuve vivante.  Le coup d'envoi a été donné par Claire et Clara,...

     

    2.4.  Charline

     

          ...suivies de près par Audrey et François.  

     

    2.4.  Charline

     

          La plus jolie de la famille, c'est Claire.  

     

    2.4.  Charline

     

         Comment est-ce possible une telle harmonie dans les teints, les tons et les proportions?  C'est juste magique.  Ce n'est vraiment pas de chance pour elle, la vie va vraiment être compliquée pour Claire: une telle beauté se doit d'être entretenue et comment fera-t-elle pour savoir si on s'intéresse à elle pour autre chose que parce qu'elle est belle?  Pauvre Claire, il va falloir qu'elle bosse dur pour y arriver dans la vie.  Je ne suis pas certaine qu'elle puisse beaucoup décoller son nez de ses livres et de son ordinateur.  Mamy Jeanne a débuté sans tarder son apprentissage, consciente des difficultés que rencontrerait sa petite-fille.

     

    2.4.  Charline

     

             Pour l'anniversaire de papa, Mamy Jeanne nous a invités chez elle.

     

    2.4.  Charline

     

          Alors, nous y sommes allés.  J'adore cette maison, il y a tout le confort et une piscine, je te l'ai déjà dit.  Bref, gâteau, soufflage et plouf dans la piscine.

     

    2.4.  Charline

     

                 Ce fut au moment de l'histoire que le drame est arrivé.  Tous les enfants Lol étaient là.

     

    2.4.  Charline

     

     Et paf! Not' copine à tous est apparue.  L'horreur: tata Ludivine s'est racrapotée à terre comme un embryon.

     

    2.4.  Charline

     

            J'avais bien remarqué qu'elle n'avait pas bonne mine, mais quand même, je n'imaginais pas qu'elle allait tomber raide avant la fin de l'histoire de la princesse et du troll.

                 Ni une ni deux, je me suis avancée vers la Faucheuse...

     

    2.4.  Charline

     

              ...et je lui ai expliqué les choses calmement.

                    "Et l'amie, ça ne va pas être possible que t'emportes Tata tout de suite.  Je n'ai pas eu la fin de mon histoire.  Tu vas ficher une drôle d'ambiance, là, si tu t'entêtes et moi, pauvre petite innocente, je vais en payer le prix: l'ignorance.  Connais-tu pire torture que celle-là? ne pas connaître la fin d'une histoire?  S'il te plaît, ne sois pas vache."

     

    2.4.  Charline 

     

                 Touchée par mon plaidoyer, j'obtins gain de cause, la faucheuse annula la mission d'extraction de Tata.  Eh oui... je suis forte, quand même, je m’impressionnerais presque.

     

    2.4.  Charline 

     

                      Tata Ludivine fut ranimée, fraîche et propre comme un sou neuf.  Ouf, je ne suis vraiment pas fan des boules puantes comme tu le sais.

     

    2.4.  Charline

     

                        Tata m'a remerciée chaleureusement de lui avoir permis de vivre encore un peu: de rien!

     

    2.4.  Charline

     

                       Tout le monde a repris une activité normale, se désintéressant de la faucheuse.   Moi, je voyais bien qu'elle était un peu tendue, l'amie, alors je lui ai offert une petite séance de relaxation et enfin, lorsque je l'ai sentie plus zen,...

     

    2.4.  Charline

     

           ...je lui ai fait un gros câlin.  

     

    2.4.  Charline

     

    J'avais bien besoin moi aussi de réconfort parce que le plus fort dans ce bazar, c'était que je n'ai pas eu la fin de mon histoire.  La prochaine fois, je me donnerai moins de mal.  Non, mais je te jure, on est jamais récompensé à notre juste dû.

     

    2.4.  Charline

     

                    C'est ainsi que je conclus ma lettre, chère cousine de mon papa.  C'était un plaisir de te raconter ma vie et j'attends avec impatience par retour de courrier ma fameuse carte postale...

                         Oooh j'oubliais: je t'envoie la photo d'un dessin que j'avais fait pour toi.

     

    2.4.  Charline

     

                    Oui, une photo parce que je l'ai vendu, le dessin, évidemment!  Un sou est un sou.

                           Bisous,

     

     

    Charline

    2.4.  Charline

     

     

     PS: Message de mon papy à ta mère:

    "Ma chère Lola,

    Une fois n'est pas coutume, tu seras d'accord avec moi: nous allons pouvoir, tous les deux, lever le pied: la génération trois est sur les rails.

    Prends soin de toi,

    Affectueusement,

    Romuald."

    2.4.  Charline

     

     Récapitulatif :

     

    2.4.  Charline

     

     


    12 commentaires
  •  

            Merci, Justine, pour la carte postale offerte à ma fille.  Elle était ravie.

           En ce qui concerne ton dernier courrier,... Bah, si "l'amour consiste à être bête ensemble" [Paul Valery], Marcus et toi détenez la palme.  Vous devez être très amoureux l'un de l'autre.  Je n'ai rien de plus à ajouter. 

     

    2.5. Pierre 

     

               Du côté d'Oasis: un mort à déplorer.

     

    2.5. Pierre 

     

           C'est une information de seconde voire de tierce-main.  Je n'étais pas présent, Laetitia non plus, c'est Ludivine qui l'a raconté à mon épouse qui elle-même m'en a fait confidence.

     

    2.5. Pierre 

     

            Chez Estéban, il y avait du rififi, comme toujours: la famille avait dû déménager;

     

    2.5. Pierre

     

               ...ce qui avait eu pour conséquence de vriller les nerfs de ma belle-sœur...

     

    2.5. Pierre

     

             ...qui s'en prenait à part égale à son fils

     

    2.5. Pierre

     

           ...et sa mère.

     

    2.5. Pierre

     

     Afin de détendre l’atmosphère, mon frère avait décidé d'emmener toute la smala en week-end à la montagne.

     

    2.5. Pierre

     

     Oooh pas du vrai camping à la dure plutôt comme les riches: dans un chalet quatre chambres avec tout le confort: la nature, certes mais à petit dose et  gros prix, quoi.

     

    2.5. Pierre

     

              C'était là-bas qu'ils avaient décidé de fêter l'anniversaire de Grégoire; du coup, nous n'avons pu y assister.  

     

    2.5. Pierre

    2.5. Pierre

     

                Tout se passait bien, parait-il, comme le laissent deviner ces quelques mines réjouies...

     

    2.5. Pierre

     

                Ludivine se détendait, ...

     

    2.5. Pierre

     

               ...les enfants s'éclataient,

     

    2.5. Pierre

     

                    Mamy Jeanne tombait encore amoureuse.  

     

    2.5. Pierre 

     

                Et puis paf: not' amie à tous a débarqué en pleine nuit...

     

    2.5. Pierre

     

           ...et emporté l'âme de la doyenne.  

     

    2.5. Pierre 

     

              "Salut, les frères..."

              Au pied du lit, seule, la nuit, Mamy Jeanne a rejoint le pays des fantômes.

     

    2.5. Pierre

     

               Ludivine disait à sa sœur que déposer la tombe à côté de celle de Romuald, mon père, pouvait être une bonne idée.  Euh, même si mon père aimait beaucoup Jeanne, il m'étonnerait que cette idée ait pu lui plaire.  Il n'avait jamais été question de son vivant que mon père demande à Jeanne d'emménager, tu penses bien que partager son éternité avec elle, pas une seconde, il n'a pu l'envisager.

               Bien sûr, Mamy Jeanne va beaucoup manquer à mes enfants; mais ils caressent l'idée qu'ils la reverront lors d'une prochaine visite chez leurs cousins.  

               De toute façon, à ce moment-là, ils étaient partis dans un tout autre délire, en rapport avec notre challenge, ma chère Justine, et la fameuse parité homme/femme. 

          

    2.5. Pierre

    2.5. Pierre

           

        Quant à moi, j'eus à régler un différend conjugal de taille.  Mon frère, Estéban, m'avait prévenu, pourtant, de ce qu'il risquait d'arriver un jour ou l'autre.  Malheureusement, j'ai manqué d'attention lorsqu'il m'en avait touché mot; du coup, il semble évident que ma réponse ne fut appréciée que moyennement par ma compagne.

          "Je me sens moche et grosse. Je vois bien que toi et moi, ce n'est plus comme avant..."

     

    2.5. Pierre

     

           "Mais pas du tout, m'amour... puis si tu te coiffais et t'habillais comme une femme et plus comme une ado sur le retour, peut-être que tu te sentirais mieux.  Moi, tu sais, même comme ça, je t'adore."

     

    2.5. Pierre

             

                   Résultat des courses, je me retrouvai avec une bombasse à la maison!

     

    2.5. Pierre 

     

               Et à l'heure où tous les hommes se veulent debout, moi, j'étais le seul à me vanter de me traîner à ses genoux.

     

    2.5. Pierre

     

                Enfin, je dis "le seul", ce n'est pas la rumeur que me rapporta mon amie Daphné et qui courait dans tout Oasis.

     

    2.5. Pierre

     

              Cela dit, à bien y réfléchir, les seuls hommes qui approchaient Laetitia, c'étaient mon père et mon frère.  Donc, woow, je n'allais pas me mettre la ratte au court bouillon pour si peu.

               D'autant plus que des anniversaires approchaient...

     

    2.5. Pierre

    2.5. Pierre

    2.5. Pierre

     

            Et que bon, de mines nostalgiques...

     

    2.5. Pierre

     

               ...en portes-jarretelles et dessous affriolants, ...

     

    2.5. Pierre

     

                ...ce qui devait arriver, arriva, m'étant laissé grisé par cette cure de jouvence que nous imposait ma belle.

     

    2.5. Pierre

     

                  L'annonce à la fratrie de la venue prochaine d'un nouveau membre aurait pu plus mal se passer.  Je redoutais la réaction des jumeaux et finalement, ce fut celles d'Annie et Charline qui nous prirent au dépourvu; ...

     

    2.5. Pierre

     

          ...même si au final, tout se termina par une série d'embrassades et de félicitations.

     

    2.5. Pierre

     

                     La réaction de mon frère me laissa pensif, un long moment.

     

    2.5. Pierre

     

             Il sembla surpris et abasourdi, alors que je savais de source sûre que mon frère et Laetitia s'étaient croisés quelques heures plus tôt...

     

    2.5. Pierre

    2.5. Pierre

     

              ...et qu'elle lui avait "appris" la nouvelle et discuté du bébé.  Tout se sait à Oasis Spring.

     

    2.5. Pierre

     

          Oui, j'en restai pensif parce que ma source sûre n'était pas Laetitia et qu'à son retour de sa rencontre d'avec Estéban, elle ne m'en souffla mot,..

     

    2.5. Pierre

     

             ...me racontant qu'elle s'était un peu posée, seule, sur un banc pour méditer avant de rentrer ... Méditer?  C'est celaaa, ouii... un verre à la main, bien sûr. 

     

    2.5. Pierre

     

               Mais déjà, arrivait dans nos vies ce petit être chétif et magnifique : Manu est son prénom.  Et à peine né, le voici déjà adoré et aimé.

     

    2.5. Pierre

     

               Mais je t'entends déjà soupirer.  Oui, je sais qu'une question subsiste quant à Manu : sa chevelure sera-t-elle aux couleurs de l'automne comme mes jumelles, Charline et Annie? ou plutôt aura-t-elle des reflets de corbeau comme mes jumeaux, François et Audrey?  Il nous faudra patienter encore un peu pour le savoir.  Tu sais, Justine, le temps aide vraiment beaucoup, dans certaines circonstances.  Il n'est point besoin de le presser ou le devancer.       

                    A très bientôt,  

     

    Pierre

    2.5. Pierre

     

    P.S: Message de mon père à ta mère :

    "Zen, Lola.

    Bises,

    Romuald." 

    2.5. Pierre

     

     -----------

    Petit récapitulatif :

     

    2.5. Pierre


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique