• 9. Romuald

     

               Ma chère sœur,

     

               Te lire, c'est comme déguster un bon verre de "zèbre pétillant": frais,piquant, il fait tourner la tête mais joyeusement.  Ton optimisme ne cessera jamais de me surprendre, Lola. J'avoue que je ne te pensais pas capable de tenir, seule, après le décès de Vladimir alors que le chagrin t'accablait, de main maître ta maison et ta nichée d'enfants.  J'en serais presque épaté.

     

    9.  Romuald 

     

                 De mon côté, la dernière fois, je terminais ma lettre sur cette question: Jeanne ou pas? Emménager ou pas?  Jeanne se faisait très présente, sans cesse à débarquer, m'attendre, revenir...  Je la voyais me tourner autour et tourner autour de  mes enfants comme un abeille autour d'une fleur de printemps.  Cela dit, ce n'était pas pour me déplaire.  La vue d'une jolie femme est toujours un spectacle unique dont j'aime ne pas me priver.

     

    9.  Romuald 

     

             Néanmoins, il fallait me rendre à l'évidence, cette jeune femme avait des vues sur moi et ses mimiques enjôleuses, avouons-le, ne me laissaient pas indifférent.  Cette constatation coupait court à toute autre discussion.  Ma proposition d'emménagement ne pouvait plus tenir dans de telles conditions. J'avais espéré une colocataire-amie pour pendre soin de mes enfants au cas où je disparaîtrais, je n'avais en aucun cas envie de me lancer - à mon âge, en plus -  dans une nouvelle vie de couple. Euh, non merci, j'ai déjà donné et cela ne m'avait pas rapporté ce que j'avais escompté.  Je décidai donc d'inviter Jeanne au restaurant.  Nous y serions plus à notre aise pour discuter.  Je devais mettre les choses à plat.  Nous nous installâmes en terrasse.

     

    9.  Romuald

     

                Le moment était chaleureux, même si Jeanne semblait un peu pensive.  Je débutai tranquillement, complimentant le lieu et son bel appétit.  Elle me répondit d'un petit rire...

     

    9.  Romuald 

     

                 et ...les choses s'emballèrent, Jeanne se mit à me faire du rentre dedans.

     

    9.  Romuald

     

                      A nouveau, son petit jeu de séduction était loin de me déplaire.  Je m'empressai de le lui dire.  Sans me vanter, j'ai une certaine habitude avec les femmes et ce n'était pas là la première fois que je menais ce genre d'explication avec une demoiselle, même si là, je regrettais de devoir le faire avec Jeanne.

     

    9.  Romuald 

     

                     Je vis Jeanne serrer les dents pendant mon discours l'avertissant que finalement, j'avais réfléchi ...  Il semblait évident que l'amitié pure et simple homme-femme, resterait pour moi une utopie que je ne parviendrai jamais à atteindre avec aucune femme et même pas avec elle.  

     

    9.  Romuald 

     

                    "Pourtant, j'y ai cru, Jeanne... Mais il faut croire que toujours nos sens nous jouent des tours!  Nous nous plaisons, c'est évident!"

     

    9.  Romuald

     

                     Elle me demanda de l'excuser quelques instants.  Bien évidemment, je suis le premier à comprendre qu'aucune discussion ne vaille qu'on ne soulage pas une envie pressante, sous peine de mourir de honte.  Cela aurait été dommage.  Je patientai sagement.

     

    9.  Romuald 

     

                     Au bout d'un moment, je me levai et partis à la rencontre de Jeanne.  Elle apprécierait que je l'ai cherchée et pas juste attendue.

     

    9.  Romuald 

     

                  Je la trouvai qui traversait la salle pour regagner l'extérieur.  Je m'approchai d'elle et glissai ma main dans la sienne.  Elle souriait.

     

    9.  Romuald 

     

                    "Si je comprends bien, Romuald, tu m'as invitée à dîner dans ce joli endroit pour me dire que nous nous plaisons.  C'est ça?"

     

    9.  Romuald 

     

                Oui, c'était à peu près ça; le plus compliqué étant à venir.  De mon expérience, il est compliqué d'expliquer à une jolie femme, sans que celle-ci ne se vexe et ne fasse d'esclandre, qu'on l'apprécie beaucoup, qu'on est très sensible à ses charmes mais qu'on ne souhaite pas s'engager dans une relation "normale", exclusive, de couple avec elle même si un échange de tendresse n'était pas exclu.

                        Je pensais qu'avec Jeanne, ce serait encore plus compliqué.  Je me trompais.

     

    9.  Romuald

    9.  Romuald

     

                    Oui, je me trompais: le syndrome du sauveur avait encore de beaux jours devant lui.  Apparemment, Jeanne en était atteinte elle aussi et il était inutile que j'explique pour la millième fois que je n'avais pas besoin d'être sauvé, qu'avec elle ce ne serait pas différent et que non, ce n'était pas Ève qui m'avait démoli, j'étais déjà comme ça avant. Ève avait juste été mon exception, la seule à laquelle j'avais eu envie de m'amarrer (pour te citer, ma sœur).

     

    9.  Romuald

     

                  Et veux-tu savoir, ma sœur?  Tu as raison: je ne regrette rien, je ne regrette pas d'avoir aimé Ève, d'avoir cru en elle et en nous.

     

    9.  Romuald

     

     Oui, tu as raison, aimer même quelques heures, même quelques mois, même une seule année, même un fantôme, même une absente en vaut la peine.  Ainsi sont faits les Lol: aimer La personne, juste elle, l'aimer à la folie, l'aimer contre toute raison.  J'ai eu ma Eve, tu as eu ton Vladimir.  Qui aura nos enfants?  Moi aussi, j'y pense.  J'y pense souvent.

     

    9.  Romuald

     

     

         Mes garçons ont-ils déjà trouvé leur âme sœur?  Ludivine sera-t-elle l'élue d'Estéban?

     

    9.  Romuald

     

                   Laetitia, celle de Pierre?

     

    9.  Romuald 

     

            Il est encore si tôt pour le dire.  Je voudrais avoir des dons de medium.  J'empêcherais alors mes enfants de tomber, de souffrir.  

     

    9.  Romuald

    9.  Romuald

     

               

                     En fait, je dis mes enfants comme s'ils étaient encore si petits, mais le temps passe chez moi comme chez toi, ma chère Lola.

     

    9.  Romuald

    9.  Romuald

     

                  Et ...

     

    9.  Romuald

    9.  Romuald

     

                    Et aussi...

     

    9.  Romuald

     

            Ouiep, le temps passe, ma chère Lola.  Ça commence à sentir le sapin.

     

    9.  Romuald

     

                       Cette odeur de sapin n'est pas pour me déplaire, moi qui aime tant les fleurs, les arbres et les plantes.

     

    9.  Romuald

    9.  Romuald

     

                   Je t'embrasse très fort, ma soeur.  Il me tarde déjà d'avoir de tes nouvelles et de celles de ta petite famille.

                   Affectueusement,

     

     

    Romuald.

    9.  Romuald

    « Arbre généalogique de la famille Lol10. Lola »

  • Commentaires

    1
    Lundi 10 Novembre 2014 à 12:04
    nina04

    oh c'est trop chou *-* ! le temps passe... ça c'est un peu moins cool j'ai hate de connaitre la suite... ! 

    Pierre et Esteban sont mignons en tout cas! C'est jamais facile l'amour <3 ^^ 

    2
    Lundi 10 Novembre 2014 à 12:09

    Le temps passe si vite :( mais en même temps c'est la vie et ses enfants prendrons bientôt la relève, Romuald reste toujours plaisant à regarder ;)

    3
    Lundi 10 Novembre 2014 à 12:17

    Force m'est de reconnaître qu'il n'a pas tort le beau Romuald... Si Eve est toujours aussi présente, la pauvre Jeanne ne pourrait qu'en souffrir... Snif.

    Comme le temps passe vite et comme ils sont beaux Esteban et Pierre.
    Et je dois bien reconnaître que les traces du temps qui passe réussissent parfaitement à Romual. Il est toujours aussi séduisant. Pauvre Jeanne...

    4
    Lundi 10 Novembre 2014 à 12:42

    je pense que Romuald a pris la bonne décision, s'il n'est pas sur de ses sentiment c'est qu'il n'en a pas donc il est aussi bien seul^^

    ses garçons sont magnifique et ont l'air de bien lui ressembler. Romuald passe à l'age sénior, ça n'enléve en rien son charme et même si le temps passe vite, la reléve est assurée..merci pour cet épisode ♥

    5
    ChouSims
    Lundi 10 Novembre 2014 à 13:33

    enfin il reprend le sourire et quand il repense a Eve il n'est pas malheureux !! Le tmps passe trop vite la prochaine génération va bientôt devoir prendre la mains sur le legacy !! Je me demande qui Romuald va choisir 

    6
    Lundi 10 Novembre 2014 à 16:46

    Merci à toutes qui êtes là, me soutenez, lisez et commentez.  C'est toujours une telle joie de découvrir vos commentaires.  Merci beaucoup du fond du cœur.

    7
    Lundi 10 Novembre 2014 à 17:26

    Si Eve est encore présente dans son coeur, il a raison de ne pas vouloir plus avec Jeanne.

    Les garçons sont vraiment craquants ados O:) ^^

    Et Romuald qui devient sénior, que cela passe vite :/

    Mais hâte de connaitre la suite :)

    8
    Lundi 10 Novembre 2014 à 19:14

    Je l'ai peut être déjà dit, mais plus le temps passe, plus Romuald m'étonne par sa vision de la vie et de l'amour en particulier. Et celui qu'il "partage" encore avec Eve est magnifique. Ces conclusions sur les sentiments et les Lol sont bien vrais au vu du reste de la tribu que tu as mis en place.

    J'espère juste qu'il a raison concernant ses enfants, qu'ils seront à l'abri et qu'ils découvriront eux aussi ce beau sentiment. Pour Jeanne, si cette relation lui suffit et lui fait s'épanouir en continuant à cherir le souvenir de sa Eve, ça devrait aller alors.

    En tout cas, Romuald est toujours aussi "séduisant" avec les cheveux blancs, sans parler de ses deux fils qui prennent dignement le chemin de leur Don Juan de père.

    Merci pour ce beau chapitre et pour les belles images qui vont avec.

    9
    Lundi 10 Novembre 2014 à 20:57

    Une suite à la hauteur de nos espérances, tu place la barre de plus en plus haut ! Chapeau.

    10
    Mardi 11 Novembre 2014 à 11:00

    C'est vraiment un bon chapitre ^^

    Les enfants ont bien grandis et Romuald a toujours du charme malgré son âge ^^

    11
    Mardi 11 Novembre 2014 à 13:42

    Bon, eh bien Romuald a fait son choix. Jeanne ne rejoindra pas l'aventure. Sans doute cela vaut-il mieux pour eux deux, Romuald n'est visiblement pas prêt à reconstruire quelque chose.

    Il reste d'ailleurs fidèle à lui-même malgré le temps qui passe, toujours aussi confiant en lui-même et charmeur ! Cependant, lui qui voulait vivre la vie de bohème, d'amour et d'eau fraîche, le voici qui se transforme en père de famille inquiet pour ses deux fils et leur avenir sentimental !

    D'ailleurs tout deux semblent avoir hérité du charme et de l'assurance de leur paternel, même si Esteban semble un tantinet grognon ! ;) Je note au passage que tu as réussi à leur faire conserver un poids raisonnable...

    Encore un très bon chapitre comme tu sais les écrire ! :)

    12
    Mercredi 29 Avril 2015 à 06:49

    Que le temps passe vite! Voilà les garçons déjà de beau ados! Romuald malgré quelques rides a bien vieillit.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :