• 8. Lola

     

     

                 Romuald,

           

                 Même si tu es malheureux, même si tu as perdu la femme que tu aimes, même si ta vie est difficile, même si ton existence ne correspond à celle dont tu rêvais, tu n'as pas à m'insulter.  J'ai droit à un minimum de respect, me semble-t-il.  

     

    8.  Lola

     

     

                   Si ces insultes sont la conséquence du fait que j'ai pu te blesser, je te demande pardon et te prie de m'en excuser.  Telle n'était pas mon intention.  J'espère que tu en feras de même sans quoi, cela me brise le cœur mais je te demanderai de ne plus m'écrire.  

     

    8.  Lola

     

           Je ne suis pas responsable de tes malheurs et je ne suis plus capable pour l'instant d'accepter de me faire insulter par qui que ce soit.  Je ne suis pas un punching-ball, figure-toi, et même si je n'en donne pas l'impression, moi aussi, je suis capable d'avoir des sentiments et moi aussi, parfois, je doute et je pleure.

     

    8.  Lola

     

              Le passage de Charles à l'adolescence ne s'est pas passé sans heurt.

     

    8.  Lola

     

              Charles, sans me consulter, a décidé de prendre un petit boulot d'ouvrier, le weekend.  Je ne l'ai pas bien pris du tout. 

     

    8.  Lola 

     

         Je m'occupe bien, seule, de la famille.  Même s'il fut un temps où j'ai dû priver Charles de certains jouets, aujourd'hui, il me semble qu'aucun de nous quatre ne manque de grand'chose. J'ai eu beau lui expliquer que pour moi, un adolescent n'a pas à travailler mais plutôt à vivre sa jeunesse, à profiter de passer du bon temps avec ses amis, de se concentrer sur ses études, Charles n'a rien voulu entendre.

     

    8.  Lola 

     

                Il s'est mis à prétendre qu'il n'avait pas d'amis de son âge, que d'ailleurs, ceux-ci ne l'intéressaient pas, que les études ne pouvaient lui procurer l'épanouissement personnel qu'il recherchait... L'épanouissement personnel!  non, mais oh!  L'épanouissement passe par l'ouverture au monde, aux autres par la culture, l'art et la connaissance.  L'école n'est peut-être pas le seul moyen d'obtenir tout ce savoir mais il reste malgré tout l'une des meilleures façons d'en acquérir les bases. Bien sûr, mon discours est resté lettre morte et l'ami Charles s'est contenté d'un :

                  "Tracôsse pôs, môman."

     

    8.  Lola

     

               "Ne te tracasse pas , maman!", il en a de bonnes, mon fils!  Evidemment que je m'inquiète pour lui!  Sa première paye du week-end est passée dans l'achat de graines.  Monsieur Charles aura encore moins de temps pour les filles, les amis, les études et les fêtes s'il a en plus un potager à s'occuper.  Quelle tristesse, toute cette jeunesse gâchée pour quelques épinards et des pâquerettes!

     

    8.  Lola

     

            J'ai fait part de mes inquiétudes à son père.  

     

    8.  Lola

     

            Effectivement, me fit remarquer Vladimir, la veille encore au parc où nous nous rendions pour une petite sortie en famille, en compagnie de Cassandra, Charles, s'il était entouré, ne l'était que de dames et non de jeunes filles de son âge.

     

    8.  Lola

    8.  Lola

     

               Contrairement à mes filles qui, elles, ont des amis et complices de leur âge, Charles est plutôt solitaire, c'est un fait, et n'est pas très à l'aise en société.

     

    8.  Lola 

     

               Et Vladimir de conclure:

               "La vie n'est facile pour personne mais pour Charles, c'est encore plus compliqué, avec une mère comme toi, imagine!"

     

    8.  Lola

     

             Une mère comme moi!  Une mère comme moi?

     

    8.  Lola 

     

              J'avoue que cette petite tirade m'était un peu restée en travers de la gorge et que le jour où Vladimir faillit rôtir comme un poulet au milieu de ma cuisine, j'hésitai un quart de millième de seconde à le laisser se débrouiller seul.  

     

    8.  Lola

    8.  Lola

     

              Cet incendie, comme le précédent, me laissa un goût amer.  En effet, je n'avais pu que constater l'attitude lamentable - à nouveau - de Charles devant le danger.  Arrivé le premier sur les lieux, il avait bêtement paniqué en m'attendant.

     

    8.  Lola

    8.  Lola

     

                 Mais que mes aïeux me viennent en aide!  Que deviendrait cette famille sans moi?  Quand je pense qu'on me fait reproche d'être trop dure, trop forte, trop fusionnelle, trop exigeante avec ma progéniture, de qui se moque-t-on?  Si je n'étais pas là, cette famille partirait à vau-l'eau, voilà la vérité.  Et c'est cette vérité, aujourd'hui, crois-moi, mon cher Romuald qui me fait tenir debout.

     

    8.  Lola

     

              Mais revenons à nos moutons, cette discussion avec Vladimir me permit de me remettre en question.  Je décidai de mettre un peu d'eau dans mon vin.  Charles méritait bien cela.  Ce n'était pas si grande offense de sa part de vouloir travailler et d'avoir pour passion les épinards et pâquerettes.  Cette ambiance lourde entre nous me pesait trop, je devais y remédier.

     

    8.  Lola

     

              Puisque Charles ne souhaitait pas aller au savoir le cœur léger et aussi concentré que je le souhaitais, je fis venir le savoir à nous, en installant un observatoire dans notre jardin.

     

    8.  Lola 

     

              Je dois ajouter que Vladimir et moi étions particulièrement heureux de cet achat qui nous transportait mieux que nous ne l'aurions imaginé au septième ciel. 

     

    8.  Lola

     

                Je ne me contentai pas de stimuler l'esprit de Charles.  Je décidai aussi, en signe de paix, de m'intéresser à sa passion et discrètement, j'aidai Charles au jardin.

     

    8.  Lola

     

               Cet acte héroïque et toute ma persévérance ne passèrent pas inaperçus.  

     

    8.  Lola

     

                   Notre réconciliation fut scellée par ces moments que j'aime, de partage et d'amour.

     

    8.  Lola

    8.  Lola

    8.  Lola

    8.  Lola

     

                Pendant toute cette période, il y eut un rapprochement sensible, entre Cécile et Justine, mes deux filles.

     

    8.  Lola

     

              Même si leurs occupations étaient différentes et leurs amis aussi.

     

    8.  Lola

    8.  Lola

    8.  Lola

    8.  Lola

    8.  Lola

     

             Il n'empêche qu'autour d'un livre, on se retrouve toujours, nous, les filles de la famille.  Cela, c'est bien vrai!

     

    8.  Lola

     

                Et quel bonheur de les entendre rire, toutes les deux!

     

    8.  Lola

     

            Et puis vint cette dernière soirée.  Cette dernière soirée où je demandai à Vladimir s'il pouvait rester le lendemain, jour de l'anniversaire de Cécile.  Je voulais, s'il le désirait aussi, qu'il assiste au goûter que je voulais organiser en l'honneur de notre fille.

     

    8.  Lola 

     

              Il accepta, le temps d'envoyer un petit message à sa femme, Sonia.

     

    8.  Lola

    8.  Lola

     

              Le lendemain, j'étais si heureuse en préparant le gâteau pour Cécile.

     

    8.  Lola

     

            Je ne savais pas encore que la faucheuse profiterait de mon absence pour emmener l'homme de ma vie, le seul homme que je puisse aimer...  

     

    8.  Lola

    8.  Lola 

    8.  Lola

     

            On a beau se préparer, on a beau savoir que la fin est inéluctable... il n'empêche qu'au moment venu, c'est un morceau de vous qu'on vous arrache.  Et on reste amputé et miséreux.  On a l'impression que plus jamais les larmes ne pourront se tarir, que plus jamais la douleur ne pourra s'atténuer ou devenir tolérable.

     

    8.  Lola

    8.  Lola

     

                  Mais on serre les dents...

     

    8.  Lola 

     

                 ...parce que la vie continue, sans égard pour les disparus, le temps continue à filer implacablement, indifférent aux sanglots et à la souffrance.

     

    8.  Lola 

     

              Mais ne t'inquiète pas, mon frère.  

     

    8.  Lola

     

                   Après avoir exprimé mon chagrin à ma façon,

     

    8.  Lola

     

              ...  je sais déjà que je parviendrai à gravir cette montagne de douleur.

     

    8.  Lola 

     

                   Je le sais, parce que dans ma vie, j'ai un trésor très précieux, un trésor auquel je dois la femme que je suis devenue , un trésor qui mérite que je me batte, un trésor qui se prénomme Charles, Cécile et Justine.  C'est en mes enfants que je puise ma force.  Ils sont ma raison d'être, je  te l'avais déjà dit, je pense, et cela n'a pas changé.

     

    8.  Lola

     

                  Embrasse pour moi mes neveux, Estéban et Pierre.  Qu'ils sachent que je pense très fort et très souvent à eux.

     

     

    Lola

     

    8.  Lola

     

    « 7. Romuald8. Romuald »

  • Commentaires

    1
    Mardi 21 Octobre 2014 à 16:29

    La paix soit sur toi Vladimir.... Mais quelle idée de disparaître le jour de l'anniversaire de sa fille... 
    Pauvre Charles, pas facile de grandir dans un monde de femmes, surtout avec une mère au caractère si affirmé. Tu y arriveras, tracasse ! 

    Plus il avance en âge et plus ce jeune homme devient charmant. Aucun doute qu'il en sera de même pour ses soeurs...

     

    2
    Mardi 21 Octobre 2014 à 17:38

    Pauvre Vladimir frown

    Charles a vraiment son propre caractère, comme ses soeurs ^^

    J'ai hâte de voir à quoi va ressembler Cécile une fois ado ^^

    3
    Mardi 21 Octobre 2014 à 19:02

    Pauvre Vladimir :( il me manquera. Charles veut aider sa maman et c'est normal, il faut qu'elle ai un peu de temps pour elle j'adore ta petite famille :)

    4
    Mardi 21 Octobre 2014 à 23:38

    Elle y va un peu fort avec son frangin la miss Lola. Heureusement qu'elle s'assagit au fil de sa lettre.

    Par contre, pauvre d'elle. Déjà que sa romance n'était pas facile avec Vladimir et la voilà, officiellement mère célibataire. Heureusement que cela va mieux avec Charles. Vive l'adolescence.

    J'espère que toute la petite famille ira mieux avec le temps.

    5
    Mercredi 22 Octobre 2014 à 09:43

    Je viens de découvrir ton histoire, d'ordinaire je ne lis que rarement les challenges car je les trouve toujours écrits sur le même mode, mais là, je dois dire que l'angle d'écriture est très original. De plus, l'histoire est très bien écrite, un vrai régal !

    Le frère et la soeur sont très attachants dans leur genre...

    Et je dois avouer que la façon un brin guindée de Lola et ses réflexions me font souvent mourir de rire !

    Bonne continuation, je suivrai la suite de leurs aventures avec beaucoup de plaisir... ^^

     

    6
    Calinemimi
    Mercredi 22 Octobre 2014 à 12:02

    Magnifique mais triste :/ pauvre Cécile perdre son papa le jour de son anniv :/

    7
    ChouSims
    Jeudi 23 Octobre 2014 à 11:31

    Le temps passe si vite !! Charle et deja un beau jeune homme ! Sa princesse Cécile qui grandi et la perte de Vladimir !! Beaucoup d'émotion pour notre Lola  et c enfants ! Joyeux anniversaire a Cécile quand même . Hâte de lire la suiite

    8
    Jeudi 23 Octobre 2014 à 15:33

    Je viens de finir de lire ton histoire et je te l'avais déjà dit que j'aimais beaucoup. Mais maintenant que j'ai tout lu, j'adore !! C'est le plus beau legacy je trouve et le fait d'avoir les 2 histoires parallèles sous formes de courrier c'est vraiment une idée excellente. Tes photos sont trop belles et bien prises. C'est que du plaisir pour les yeux et même presque touchant parfois. Lola a vraiment un visage très expressif ! J'ai hâte de lire la suite !

    9
    Jeudi 23 Octobre 2014 à 19:03

    Une belle prose épistolaire. J'ai découvert ce challenge hier, et j'ai dévoré chaque lettre, même si j'ai une préférence pour Romuald (Oui bon... Il est sexy quoi !! ) et sa petite histoire me touche. Je ne lui souhaite que du bonheur avec ses fils ! Et pourquoi pas une seconde Mme Lol ?

     

    10
    Jeudi 23 Octobre 2014 à 23:38

    Oh non ! Vladounet ! :(

    Dis donc, ton Charles et le mien se ressemblent drôlement ! Et pas que physiquement : deux jardiniers ! Ce doit être les gènes de Vladimir ça ! Enfin, il grandit, mais il ne devient pas forcément beaucoup plus courageux ! Et jardiner est une façon de s'épanouir comme une autre, maman Lola !

    J'aime beaucoup les moments où ils sont tous les quatre à table :) Une bien belle famille !

    Et grâce à la mise à jour, je suis certain que Vladimir ne tardera pas à rendre visite à ses enfants ! ;)

    11
    Mardi 28 Octobre 2014 à 01:04

    oh noon, Vladimir :( quelle tristesse pour Lola de voir partir le seul homme qu'elle est jamais aimé :( mais comme elle le dit, elle va surmonter ce malheur, ses enfants l'aideront certainement! puis disparaitre le jour de l'anniversaire de sa fille est encore plus triste ! fille qui est devenue tres charmante si on en croit la dernière photo ♥

    en tout cas ils ont passé de magnifique moments ensemble en famille et ça , ça vaut touts les tresors de la terre ♥

    Ce serait bien si Lola et Romuald pouvaient se rencontrer je pense lol ^^ bisous.

    12
    Mardi 28 Octobre 2014 à 13:58

    Oh ! En voilà une idée de partir à l'anniversaire de sa fille... non franchement la faucheuse aurait pu attendre.

    Oui tu es une maman stricte mais tu as tout donné afin que tes enfants puissent avancer dans le vaste monde, oui pour le moment

    aucun en a conscience , cela viendra lorsque tu ne seras plus de ce monde.

    Chacun à leur façon repenserons à leur enfance, à leur éducation, aux valeurs que tu leur a donné et ils sauront que tu as été avant

    tout une maman très présente et toujours là dans les bons et mauvais moments.

    Courage Lola, tu es une excellente maman ♥  

    13
    Mercredi 5 Novembre 2014 à 19:24

    Pauvre Lola, cela doit être dure de perdre l'homme qu'elle aime et surtout le jour de l'anniversaire de sa fille :(

    Mais malgré tout la vie continue, et je sais qu'elle surmontera se malheur avec l'amour de ses enfants.

    14
    Lundi 19 Janvier 2015 à 00:09
    enson8502

    oh non Vladimir!!!!

    15
    Vendredi 17 Avril 2015 à 11:15

    oh rip vladimir :'( Oui les enfants sont une grande aide dans les pire moment de la vie. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :