• 8.5. Lisa-Line

     

    Je déteste la jungle.

    8.6. Lisa-Line

     

    Il y a des chauves-souris qui te griffent de bas en haut et de haut en bas.  Il y a des araignées géantes.

    8.6. Lisa-Line

     Il y a les abeilles tueuses qui t'attaquent dans ton petit logement douillet.

    8.6. Lisa-Line

     Il y a des pièges dans tous les coins.  Je me disais, tranquilou, je ramène un caillou qui brille à maman et il me restera le reste du week-end pour profiter... tu parlottes, Charlotte.  Je passe mon temps à me faire pipi dessus et à tout nettoyer derrière moi.

    8.6. Lisa-Line

    8.6. Lisa-Line

    8.6. Lisa-Line

     

    8.6. Lisa-Line

    8.6. Lisa-Line

    8.6. Lisa-Line

    8.6. Lisa-Line

    Et je ne te parle même pas de la bouffe...

    8.6. Lisa-Line 

    "Voyez, Monsieur l'autochtone, je voudrais une petite salade de fruits du jardin, toute simple, avec un chouïa de sucre et un petit jus de citron pressé, comme maman fait, quoi."
    "Vous auriez dû amener votre mère, alors..."
    "Pardon?"
    "Bon, je vous le mets, le plat du jour?"
    "J'ai le choix?"
    "Non."
    "Vous n'avez vraiment pas une petite salade de fruits du jardin, toute simple..."
    "Non."
    "Bon d'accord, ce n'est pas la peine de crier."

    8.6. Lisa-Line

    8.6. Lisa-Line

    8.6. Lisa-Line

    Ce n'est pas bon du tout.  Cela fait un jour et demi que je suis arrivée et je suis au bout de ma vie.

    8.6. Lisa-Line

     Quand je suis tombée nez à nez, au bout d'un chemin qui ne menait nulle part alors que je pensais rentrer à mon logement douillet, je me suis dit :

    "'a y est: enfin, la baraka!  Il faut dire que je l'avais bien méritée, ce coffre à piller."

    8.6. Lisa-Line

    J'avais le cœur battant à tout rompre.  Maman l'aurait son trésor...

    8.6. Lisa-Line

     

    Quand j'ai vu la lumière, j'y ai cru, moi.

    8.6. Lisa-Line

    8.6. Lisa-Line

     

    J'ai chanté mes louanges à plein poumons, me suis vue, enfin, libérée de ma mission.  J'ai fourré le trésor dans mon sac à dos et je me suis remise à chercher le chemin qui mène à mon coquet petit logement.

    C'est au matin, lorsque je l'ai sorti de mon sac, le petit bijou que j'imaginais étincelant de son or brut que je me suis rendue compte que celui-ci, ce trésor... était une motte de terre!  Comme je te le dis, Ella.  Une vulgaire motte de terre.  Je me suis dit, en créative que je suis, je vais pouvoir en faire quelque chose, de cette motte de terre.    Tu railles, Cisaille... 

    8.6. Lisa-Line

    Jamais, je dis bien "jamais", ma mère ne pourra prendre cette vessie pour une lanterne.

    8.6. Lisa-Line

     Je suis foutue.

    8.6. Lisa-Line

     

    Le seul trésor que j'ai trouvé, c'est sous mon divan, dans mon petit chez moi misérable.

    8.6. Lisa-Line

     

    Et encore... moi, je dis "trésor" parce que c'est comme ça que je l'appelle.  Les autres l’appelleraient plutôt "chien".  Enfin, il faut le dire vite "chien" parce que cette pauvre bête ressemble à beaucoup de chose mais pas vraiment à un chien.  Il est laid comme ce n'est pas permis.  C'est pour ça que j'ai décidé, sur un coup de tête de l'adopter.

    8.6. Lisa-Line

     

    Non mais franchement, c'est vrai!  Il est tellement laid, mon pauvre trésor, qu'il n'a absolument aucune chance de se trouver un foyer.  Pauvre petite bête.

    8.6. Lisa-Line

     

    Pauvre de moi.

    8.6. Lisa-Line

     

    A peine ai-je le temps de pleurer toutes les larmes de mon corps que j'ai un dix millième appel de ma mère.

    "Oui, maman, la preuve par l'image que je vais bien...  Là, tu me vois?"

    8.6. Lisa-Line

     

    "Oh Madre, Madre Cosecha, sainte madre, sainte mère Cosecha, délivrez-moi de l'emprise maternelle, rayez les Lol de la carte du monde.  Pitié."

    8.6. Lisa-Line

    "Enfin, quand je dis "rayez les Lol", on s'entend.  C'est une façon de parler.  Je veux juste la vie que je mérite, quoi.  Libérée, délivrée... libre de faire ce que je veux.  Capiche?  Compris?" 

    8.6. Lisa-Line

     

    Voilà que je me mets à discuter avec des statues, moi.  Pour un peu, je croirais qu'elle m'a entendue, dis donc.

    Ah mais non, ce n'est qu'un satané moustique de huit centimètres de long qui me serinait des fadaises à l'oreille.

    8.6. Lisa-Line

     

    Aaarrfff... je déteste la jungle.  Mais le pire du pire, tu vois, Ella, c'est que ce n'est pas par autant que j'ai envie de rentrer à la maison.

    8.6. Lisa-Line

     

    Bises, Ella.

     

     

    8.6. Lisa-Line

     

    Lisa-Line

     

    "Mon cher frère,

    Je pense que nous devrions nous rencontrer dans une limbe ou l'autre pour discuter de certaines choses.  On peut adopter des chiens, maintenant?

    Bizzzz,

    8.6. Lisa-Line

    Lola."

    « 8.5. Ella8.6. Ella »

  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Avril à 11:43

    Pauvre Liline toute seule dans la jungle et bouffée par toutes ces bestioles !

    Je crois que sa maman lui a joué un tour de cochon sur ce coup-là. Bon, au niveau du trésor, je crois qu'elle va devoir rempiler, non ? Parce que cela m'étonnerait que cela satisfasse sa mère....

    Et bienvenu à Trésor. Je crois bien que voici un nouveau membre de la famille des Lol. je le trouve bien mignon, moi ce petit chien^^.

    Bon, et sinon, Lola, il va falloir te mettre à la page : oui, on peut adopter des chiens, des chats et même des petits rongeurs. Et si le Grand Lama nous écoute, on pourra peut-être même avoir de la pluie d'ici la fin de l'année (mais ce ne sont que des rumeurs).

    Comme toujours, j'adore les petites lettres de tes héroïnes Lol. C'est toujours un plaisir de les lire ♥♥♥

    A bientôt  pour la suite kiss

      • Lundi 16 Avril à 11:50

        Je risque de perdre mon héritière si je m'obstine, je crois :D  La pauvre, elle est vraiment nulle cry

        Et merci, Agathe.  ♥♥♥

    2
    Pythonroux
    Lundi 16 Avril à 12:28

    pauvre Lisa-Line,

    elle qui rêvait tant de voyager et de connaître autre chose que le foyer familial, elle a pas eu de chance avec ce voyage dans la jungle.

    bon après, sa mère est pas folle non plus :p elle va pas l'envoyer à Windenburg ou San Mychuno alors que ce sont des villes cool ^^

    et donc, ce temple, il est toujours pas fini, si je comprends bien ^^

    3
    Lundi 16 Avril à 12:33

    Pythonroux,

    Pour le temple, c'est le moins que je puisse en dire: il n'est pas fini.  Je pense que Liline a réussi à passer une porte.. :D Et crois-moi, ça tient du miracle qu'elle soit encore vivante à l'heure où je t'écris oops

    4
    Lundi 16 Avril à 12:50

     Et ben, ce weekend de liberté... Au moins elle a gagné un toutou presque mignon. Sa mère a bien joué son coup, elle a donné à sa fille ce qu'elle demandait, tout en lui faisant regretter, quel monstre de machiavélisme!

      • Lundi 16 Avril à 12:52

        Princesse Sey,

        Voilà qui est bien résumé :D  pauvre Liline :(

        Et merci merci ♥♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :