• 8.11 Lisa-LIne

     

    Lolita fut un bébé adorable que je ne me lassais pas de contempler.  Dire que cette petite chose venait de moi.  Quel miracle, oui, que celui de donner la vie.

     

    8.11 Lisa-LIne

     

    Elle fut aussi un bambin curieuse de tout.  J'adorais la regarder découvrir le monde.

     

    8.11 Lisa-LIne

     

     

    8.11 Lisa-LIne

     

    8.11 Lisa-LIne

     

    8.11 Lisa-LIne

      

     

    Ce fut un bambin écrasé par le poids de sa tristesse le jour où elle rencontra son petit frère, Oscar.  Euh non, je te rassure tout de suite, Ella, il n'est pas dans mes projets de peupler Willow Creek d'une flopée de Lol.  Je m'arrête là.  Deux enfants, c'est bien.

     

     

    8.11 Lisa-LIne

     

     

    8.11 Lisa-LIne

     

     

    Lolita, très vite, pourtant, oublia son chagrin de n'être plus la seule et l'unique et aima son petit frère, une fois celui-ci bambin, comme il le méritait.  Oscar est un petit garçon différent, il aime être seul et s'amuser seul.  Il a, apparemment, tout un monde qui n'appartient qu'à lui et dont il sort rarement. 

     

    8.11 Lisa-LIne

     

     

    8.11 Lisa-LIne

     

     

    8.11 Lisa-LIne

     

     

    8.11 Lisa-LIne

     

    8.11 Lisa-LIne

     

     

    8.11 Lisa-LIne

     

    8.11 Lisa-LIne

     

    Azu va bien, il est le père courant d'air qui arrive comme une tornade dans nos vies, éclairant notre existence de sa présence.  Il est le papa gâteau, attentif et adorable. 

    Je sais que parfois, il me regarde en silence, attendant sans doute de moi quelque chose mais j'ignore ce dont il s'agit.  Lorsque je le lui demande, il ne répond rien.

    "Pourquoi tu me regardes comme ça?  J'ai une crotte de nez qui pend, ou quoi?"
    "..."

     

    8.11 Lisa-LIne

     

    "Dis-moi à quoi tu penses, Azu."
    "..."

     

    8.11 Lisa-LIne

     

    Peut-être que lorsqu'il est avec nous, il rêve d'être ailleurs.  Et vice versa.  Comme un voyageur qui n'est jamais chez lui.  Je ne vois pas comment je pourrais changer ça et si j'en ai envie.  C'est à lui de décider ce qui est bon pour lui. 

     

    8.11 Lisa-LIne

     

    Si dans un premier temps, j'ai voulu mener de front ma vie de famille et mon combat pour une vie meilleure pour tous, j'ai pris conscience avec l'entrée de ma petite Lolita à l'école primaire que je pouvais, de par mes prises de positions publiques, porter ombrage à ma fille et à ses relations parmi les autres.  J'ai donc décidé de mettre en sourdine mes velléités de justice, j'agis plus en sous-marin et, j'avoue, égoïstement, j'ai décidé de me consacrer plus à mon art qui me rapporte bien.  Quelque part, cela m'arrange puisque je ne récolte plus aucun don, je dois subvenir seule, et mon compte en banque fond comme neige au soleil, aux différentes structures que j'ai mises en place: la serre communautaires, le musée à disposition et le dispensaire de soins.

     

    8.11 Lisa-LIne

     

     

    8.11 Lisa-LIne

     

    "Florian, il m'a piqué mon déjeuner.  Il m'a dit que j'étais de ceux qui prenaient aux uns pour donner aux autres et que charité bien ordonnée commençait pas soi-même et que d'abord, tu traînais toujours avec des va nu pieds sans morale et que j'avais qu'une chose à faire, c'était donner mes chaussures!  Je me suis retrouvée sans rien à manger, en chaussettes et sans blouson au milieu de la cour.  Judith, elle, elle a dit que j'avais beaucoup de chance parce que ses parents ont dit que s'il t'écoutait, c'est tout nu pour habiller les brigands qu'ils se retrouveraient!  Dis, maman, pourquoi tu détestes les gens qui ont trimé toute leur vie pour avoir ce qu'ils ont et que tu veux les dépouiller, ces pauvres gens?"

     

    8.11 Lisa-LIne

     

    8.11 Lisa-LIne

     

     

    8.11 Lisa-LIne

     

     

    Me faire discrète, ne plus mener campagne, cela en vaut la peine car je vois Lolita, à présent, entourée d'amis.  A une vie épanouie, l'amitié est précieuse.  Tout le monde n'est pas aussi solitaire que je ne le suis.  Je me refuse à suivre le chemin de ma mère qui voulait que je sois pareille à elle-même.  J'en ai tant souffert!  Alors, bien sûr, tu vas me dire, Ella, qu'à nouveau, je me plie à l'image que les autres veulent de moi...  le serpent qui se mord la queue, n'est-il pas?  C'est un problème insoluble, me semble-t-il, et je suis lasse de me battre contre des moulins à vent.  Je veux juste veiller sur mes enfants.  Ma priorité.  Je les aime tant.

     

    8.11 Lisa-LIne

     

    8.11 Lisa-LIne

     

    8.11 Lisa-LIne

     

    8.11 Lisa-LIne

     

     

    Tu vois, en vieillissant, je me ramollis et je prendrais presque plaisir à laisser filer le temps et profiter de mon petit confort. 

     

    8.11 Lisa-LIne

     

    Ce n'est pas glorieux et je m'en veux souvent mais le bien être de mes enfants est devenu ma priorité.  Comme quoi, la plus juste des causes ne vaut souvent pas tripette face à la vie que l'on donne.

     

    8.11 Lisa-LIne

     

     

    Je t'embrasse très fort, il me tarde de recevoir de tes nouvelles et de celles de ta fille.

     

     

    8.11 Lisa-LIne

    Lisa-Line

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « 8.11. Ella

  • Commentaires

    1
    Mardi 18 Juin à 21:02

    Quelle tristesse, malgré le bonheur d'avoir des enfants, que Lisa-Line doive sacrifier ce pour quoi elle s'est battue, en quoi elle croit pour les protéger. Quels gens terribles sont ses voisins, à terroriser une enfant pour faire passer leurs opinions politiques!
    Grrrre (mais tès beau chapitre, comme toujours)!

    2
    Mercredi 19 Juin à 09:06

    Cela fait du bien d'avoir des nouvelles de Lisa-Line. Et quelle jolie petite famille elle a !

    Oui, certes, elle a laissé un peu ses convictions de côté pour élever au mieux ses enfants. Mais ce n'est que partie remise non ? Ses enfants vont grandir et peut-être seront-ils eux aussi prêt à suivre les préceptes de Lisa-Line. Cela serait sa plus victoire, non ? ^^

    En tout cas, je note qu'il y a enfin un garçon. Peut-être l'héritier pour la génération 9 ? sarcastic

    Et sinon qu'est-ce qu'ils te font tes petites fondateurs ? Ils protestent parce qu'ils ne sont pas encore à Sulani ? XD

    Peut-être que ce legacy finira avec les sims 4. Tu devrais avoir encore 2 ans  si j'ai bien noté. Allez, on y crois ! 

    Merci pour ce joli moment de lecture :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :