• 6.8. Maïa

     

                             Mon cher Christian, voilà déjà un certain temps où je n'ai plus pris le temps de t'écrire. J'imagine que tu en étais venu à te dire que j'étais décédée dans d'atroces souffrances et que personne n'avait pris la peine de t'en avertir.  Pas du tout, je te rassure; même si je pense qu'être toujours vivante, dans mon cas relève du miracle.  

                              Violette venait de passer à l'âge de l'enfance lorsque mon cher Phil m'annonça qu'il avait lu aux filles les quatre filles du docteur March et qu'il voulait lui aussi avoir quatre filles.

    6.8. Maïa 

                                Immédiatement, je m'interposais:

                                "Non, non, non!  Tu n'es pas docteur, Phil."

                                "Et je ne compte pas partir à la guerre mais je veux quatre filles."

    6.8. Maïa  

    J'aurais dû fuir à toutes jambes, bien sûr! Mais... 

    6.8. Maïa  

                                ... que la chair est faible!      

    6.8. Maïa 

                             Résultat :

                             "Vache, t'as senti, Emma?  Ce bébé frappe vraiment de toutes ses forces."

                         Ah ça!  Boudiou, c'est clair, il n'y allait pas avec le plat de la main, ce petit monstre. 

    6.8. Maïa 

                       "Oh ma chérie, tu fais de moi le plus heureux des hommes."

                     Oui et bien j'espère parce que l'inverse lui aurait coûté sa virilité, crois-moi, à mon mari. 

    6.8. Maïa

                            Et ainsi naquit ma troisième petite terreur: Nadira.

                             "Et oui, petite fripouille ter, sache que c'est maman, toujours, qui gagne." 

    6.8. Maïa

                    Après cette troisième erreur de la nature, je pensais que Phil reviendrait à de meilleurs sentiments et arrêterait de me considérer comme une poule pondeuse.  Surtout que j'avais l'excuse toute prête et servie à chaud.

                            "Mon doux, tu viens de fêter ton anniversaire.  Ne crois-tu pas que tu es trop vieux pour encore devenir père?"

    6.8. Maïa

                            "Que nenni", me répond-il, "en plus, Emma a fêté son adoversaire.  Elle sera ravie de t'aider à prendre soin de notre prochaine merveille."

                                            Effectivement, lorsque l'heure vint, elle fut tout à fait ravie, mon Emma. 

                                   "Encore enceinte?  Mais pourquoi, enfin?"

                                    Ah ça!  Je voudrais bien le savoir. 

                                            "Demande à ton père..."

    6.8. Maïa 

    "Vous êtes vraiment à l'Ouest, tous les deux, j'y crois pas!" 

    6.8. Maïa

    Ah et bien, moi non plus, je n'y croyais pas et pourtant... 

    6.8. Maïa

                            Avec élégance et savoir-vivre, Nadira sauta de son berceau...

    6.8. Maïa

                            ... pour laisser place à notre nouvelle recrue qui naquit, elle aussi, dans les souffrances innommables de sa mère.

    6.8. Maïa

                                 Je te présente donc mon nouveau monstre et dernier, je l'espère, Hawa.

                                "Bonjour, petite fripouille der des der.  Je me présente: maman!  Et sache-le, je suis une survivante!  Celle qui aura ma peau ne naîtra jamais."

    6.8. Maïa

                       Enfin, je dis ça mais je ne suis pas totalement sûre de mon coup.  L'enfant qui aura ma peau est peut-être déjà née.  Depuis que Violette a fêté son anniversaire, elle m'inquiète énormément.  Je me demande si elle file droit dans sa tête, moi, cette enfant.

    6.8. Maïa

                         Puis Emma s'est prise de passion pour les massages.  Est-ce que c'est vraiment une activité convenable pour une fille convenable?  N'aurait-elle pas une idée derrière la tête?  Est-ce que je ne risque pas de devenir grand-mère encore plus vite que je ne fus mère?  Sans compter qu'il est plutôt mignon, le masseur.

    6.8. Maïa

                         Bref, laissons le temps au temps; qui vivra verra.  

                        Je t'embrasse, mon cher Christian! 

     

    6.8. Maïa

    Maïa.

     

     

    "Résultat des courses: quatre filles!

    Je suppose que Phil ne convaincra pas Maïa de nous refaire un petit cinquième...  et  que tu jubiles, ma chère sœur.

    Enfer et damnation: ce sera donc encore une héritière de mon côté, si je comprends bien. Et zut!

     

    4.8. Alice

    Romuald"

    « 6.7. Christian6.8. Christian »

  • Commentaires

    1
    Lundi 12 Septembre 2016 à 13:12

    Eh bien ! On la laisse quelque temps, Maïa, et la voilà poule pondeuse. Sous ses dehors agréables, le Phil, ne serait-il pas gentiment rétrograde ? Enfin, j'espère que pour Maïa, cela s'arrête là. Surtout qu'elle a des adolescentes à surveiller maintenant.

    En parlant d'adolescente, je crois bien avoir un faible pour Violette. Tu nous l'as pas encore vraiment présenté. Mais je sais pas, moi la rebelle-attitude, cela m'émeut ^^. 

    Bref, ravie de revoir les héritiers Lol par ici. ♥♥♥

    (cela ne donnerait presque envie de commencer le mien dis donc ! Surtout que j'ai la fondatrice sous le coude...Mais nan, cela va attendre après mon grand voyage et après que j'ai un peu avancé dans Singularité).

    C'est léger et cela fait du bien après ce qui s'est passé dans le "Lilas". Mais c'est ce que j'apprécie aussi dans tes histoires : du drame, du suspense, mais aussi des moments légers et désinvoltes. 

    2
    Lundi 12 Septembre 2016 à 13:26

    J'avoue, je compense un peu le stress que me procure le lilas avec mon legacy :D  Je voulais que la génération 6 soit plus frivole et plus gaie, sans prise de tête, un peu plan-plan parce que j'aime ça aussi.  Puis mes familles autant du côté de Lola que Romuald sont riches à millions, alors il n'y a vraiment aucune situation de stress :o  Je fais juste ce que je veux avec eux et c'est juste très gai. En plus, Maïa, elle est géniale, sans filtre, nature; je l'aime vraiment beaucoup.  Normalement, si je suivais le schéma habituel, cette lettre devrait être la dernière ou presque, mais je n'ai pas envie de la lâcher, c'est comme Christian :D  Cela dit, pas de souci, lorsqu'ils arriveront à la phase suivante, l'héritier/ère aura pris la plume parce que vraiment, je suis toujours trop triste quand ils deviennent senior, mes perso. :(

    Encore merci de me lire, Agathe ♥♥

    Et  je ne devrais pas te dire ça mais j'aimerais beaucoup découvrir les aventures de ton legacy prochain :D

      • Mardi 13 Septembre 2016 à 09:13

        Tu sais quoi ? Mon Légacy arrivera peut être plus vite que prévu au vu des éléments du prochain pack : beaucoup de choses asiatiques. Et ça, ça m'intéresse beaucoup !^^


        Je suis très excitée par ce prochain pack. Maintenant faut que j'économise tongue. Ah si j'étais aussi riche que tes Lol !!!

    3
    Pythonroux
    Lundi 12 Septembre 2016 à 19:14

    pov' Romuald... que des filles comme possible héritière de la 7e génération, je le plaindrai presque ;)

    tu en as bien du courage ma petite Maïa pour élever 4 filles ;) et tu es bien amoureuse de ton mari pour te laisser convaincre ainsi ^^

      • Samedi 17 Septembre 2016 à 10:37

        Je suis sûre que Maïa adore ses enfants : elle fait "genre" mais je pense qu'il n'en est rien :)  Merci, Pythonroux ♥

    4
    July21716
    Vendredi 16 Septembre 2016 à 16:22

    Rhââââ, il est motivé le Phil ! Mais oui, il n'est pourtant pas docteur, alors pourquoi 4 filles ?  Heureusement qu'un petit mec n'est pas arrivé en cours de route, sinon Maïa aurait dû remettre le couvert ;)

     

    Je comprends Emma, si j'avais un masseur comme celui-là, moi aussi j'irai souvent sarcastic

     

    Bon ben, je m'en vais de ce pas, commencer la lecture du lilas blanc...  

      • Samedi 17 Septembre 2016 à 10:35

        Oui, heureusement qu'il n'y a pas eu de petit mec... quoi que, ça aurait mis un peu de piment dans la vie de Maïa (et surtout dans la mort de mon cher Romuald :D)  Merci beaucoup de me suivre, July.  Je suis très très touchée ♥♥  

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :