• 6.7. Christian

     

                            Hello, Maïa!  Ici la lune, m'entends-tu?  Me vois-tu?

     

    6.8. Christian 

     

                    Enfin, je dis "la lune" c'est bien plus que ça.  Une planète magnifique au fin fond de notre univers, voilà l'endroit où m'a conduit ma fusée, ma belle et fière fusée, peut-être faite de bric et de broc mais peu importe: seul compte mon rêve, devenu réalité.  Maïa, tout est si beau, si pur, si paisible ici.  Un endroit hors du temps, de l'ennui, de la vie, un endroit parfait.  Oui, un endroit parfait, tout simplement.  Alors, je l'ai emmenée et de voir ses yeux briller, ce monde n'en fut que plus parfait.

                        "Oh, Christian... Tu as réussi!"

     

    6.8. Christian

                      

                             Evidemment, croire en ses rêves, toujours, se battre pour eux et ne jamais les lâcher.  C'est sans doute l'héritage le plus précieux que m'a laissé ma chère maman.

     

    6.8. Christian 

     

                      Et en mémoire d'elle, partie trop tôt - c'est toujours trop tôt - j'ai pris mon courage à deux mains et celle de Lily-Rose dans la mienne.

     

    6.8. Christian

     

                                Et je lui ai dit:

                                "Ma Lily, le temps passe  ..."

     

    6.8. Christian

     

                                "... tu m'as donné deux magnifiques filles qui grandissent si vite,...  Lisa Rose..."

     

    6.8. Christian

    6.8. Christian 

                                            "... et Emilie-Rose..."

     

    6.8. Christian

    6.8. Christian

     

                               "... La vie à tes côtés est un enchantement de tous les instants..."

     

    6.8. Christian 

     

                               "... à croire que mon cœur ne bat que parce que le tien bat..."

                  

    6.8. Christian

     

                              "... et même si je sais que je suis irrésistible..."

     

    6.8. Christian 

     

                             "... tous les jours, je ne peux m'empêcher de me régaler lorsque, à tes côtés, je me glisse dans le lit, sachant qu'au matin et au lendemain tu seras là, près de moi, contre moi..."

     

    6.8. Christian

     

                               "... parfois, j'ai peur, je redoute le silence, ne plus entendre tes pas, tes soupirs, te voir me quitter sans espoir de retour..."

     

    6.8. Christian

     

                                 "...  Alors, aujourd'hui comme hier, et aussi futile que cela puisse te sembler, je voulais te promettre que je t'aimerai,  te chérirai, le restant de ma vie."

     

    6.8. Christian 

     

                                "... je ne te demande rien en retour de cette bague..."

     

    6.8. Christian

     

                          "... Je voulais juste... enfin... juste te dire que je t'aime, je t'ai toujours aimée, je n'ai aimé que toi et je n'aimerai toujours que toi... même si on ne doit pas dire "toujours", évidemment... mais je... enfin, tu vois quoi.

                                 "Oui, je vois."

     

    6.8. Christian

     

                           Lily-Rose a plongé son regard dans le mien et elle a dit - si, si, je te jure! - enfin! - pour la première fois!

                                   "Je t'aime aussi, Christian."

     

    6.8. Christian

     

                               "Tu es sans doute l'homme le plus maladroit de la terre, le plus agaçant aussi d'être si naïf, mais tu es surtout un homme doux, généreux, attentif, gentil, adorable, drôle et surtout ce que j'aime par-dessus tout chez toi, Christian, c'est que tu ne lâches jamais rien.  Et lorsque tu me dis que tu m'aimeras toujours, j'y crois.  Et moi aussi, je t'aime, mon homme.  A la folie."

     

    6.8. Christian

     

                                 "Puis je suis beau aussi..."

                                  "Ah oui!  Une tentation de tous les instants...!  Une vraie bombe... RRRrr... viens là, toi."                              

     

    6.8. Christian

     

                            Hé! hé!

     

    6.8. Christian

     

                                  Avec comme une impression étrange d'être le roi du monde, je t'embrasse, Maïa.

     

    6.8. Christian

    Christian

     

    "Et bien, il s'en est bien tiré, mon petit Cri-cri.  Il a obtenu tout ce qu'il a souhaité.  Quel bonheur!

    Et en prime, me voilà avec deux héritières potentielles.  Que demande le peuple?

    Avec bonheur et tendresse, je t'embrasse, mon cher Romuald.      

    3.5.  Jade 

      Lola." 

     

    « 6.7. Maïa6.8. Maïa »

  • Commentaires

    1
    Pythonroux
    Samedi 30 Juillet 2016 à 09:24

    très beau discours de la part de Christian mais elle a dit oui ou pas ^^ même si Christian n'a pas l'air de savoir vraiment ce qu'il veut ;)

    les filles sont toutes mignonnes ^^

      • Samedi 30 Juillet 2016 à 10:27

        Oui, elle a dit oui! :D  Enfin, à peu près :o  Merci, Pythonroux ♥

    2
    Lundi 1er Août 2016 à 21:19

    Qu'elle est belle cette déclaration d'amour ♥ . Ils sont trop mignons tous les deux. Et évidemment, les deux fillettes sont adorables. J'ai hâte d'en savoir plus sur leur caractères ;-)

    Toujours aussi brut et naïf ce Christian (c'est pour ça qu'on l'aime^^).

    3
    July 21716
    Jeudi 1er Septembre 2016 à 14:27

    J'ai tout lu :) Et comme un bon roman qu'on arrive pas à déposer, je n'ai pas pu non plus, m'arrêter de lire avant d'arriver jusqu'à cette page.  Tu écris trop bien !

     

    J'ai hâte de savoir la suite :)

      • Jeudi 1er Septembre 2016 à 15:30

        Merci beaucoup, July. Je suis très touchée ♥ La suite va arriver bientôt, promis.

      • July 21716
        Samedi 3 Septembre 2016 à 08:42

        En attendant, j'ai beaucoup d'autres choses à lire sur ton autre blog ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :