• 6.6. Maïa

     

     

                                          Ralala, Christian, ma vie est un rêve.  J'ai tellement-tellement de chance!  Mon Phil ♥ et moi sommes tellement heureux, ensemble.  Quel bonheur de l'avoir rencontré, je ne cesse de me le répéter, tous les jours, tous les matins et tous les soirs.

                                               Sais-tu qu'il m'a demandée en mariage?

     

    6.6. Maïa

     

                                       Maman était ravie pour moi:

                                       "Te marier?  Déjà?  T'es sûre?"

                                        Même si ça la laissait apparemment un peu pensive.

     

    6.6. Maïa 

     

                                            "Te marier alors que tu n'as même pas encore un boulot?  Tu ne juges pas ça un peu précipité?"

     

    6.6. Maïa 

     

                                      "Maman, je préfère me marier avant d'entrer dans la vie active et avoir la tête à autre chose qu'à mon boulot.  Tu comprends?  Il faut faire les choses bien, très bien sinon, ce n'est pas la peine."

                                              Elle m'a regardée un long moment.  A mon avis, elle n'était pas vraiment dupe et imaginait bien que je la menais en bateau.

     

    6.6. Maïa 

     

                     Puis finalement, elle s'est laissée entraîner par son propre discours.

                      "Tu as raison: un mariage parfait et ensuite, un boulot parfait.  Je te reconnais bien là, Maïa."

                       "Et oui, évidemment!  J'ai de qui tenir... Hein, ma petite maman..."

     

    6.6. Maïa

     

                                   Maman a de quoi se réjouir: mon mariage s'est excellemment bien passé.

     

    6.6. Maïa

     

                                           Et puisque nous étions dans l'excellence et entourés de tous ceux qui comptent, maman et Bernard, puisqu'il était l'heure pour eux, ont décidé de souffler leurs bougies.

     

    6.6. Maïa

     

                                    Ouah!  Mon frère est vraiment devenu canon!  Et je suis certaine que je ne suis pas la seule à le penser.

     

    6.6. Maïa

     

                                     Bon, évidemment, la joie, l'euphorie aidant, maman est revenue à la charge.

                                     "Alors, mon coeur, qu'as-tu décidé pour ton avenir professionnel?"

     

    6.6. Maïa 

     

                          Cette fois, ce fut mon père qui me sortit d'embarras.

                       "Dites-moi, jeune homme, n'aviez pas prévu de retrouver vos amis pour fêter dignement ce mariage avec ma fille?"

     

    6.6. Maïa

                             

                                  Et d'ajouter à l'adresse de ma mère:

                                  "L'avenir, c'est maintenant!  Allez-y, les jeunes et amusez-vous, c'est la meilleure façon de profiter de la vie!"

                                    Mon papa, c'est un homme merveilleux.  Quand je te disais que j'avais une chance folle! Qu'est-ce que je l'aime, celui-ci aussi! 

     

    6.6. Maïa

     

                                      Phil et moi nous sommes donc éclipsés et je me suis retrouvée - trop fun - dans le bar de notre jeunesse à jouer au baby foot en robe de mariée!  C'était trop excellent!   

     

    6.6. Maïa

                                              

                                             Comme nous n'avions pas envie de rentrer, bien après l'heure de fermeture du café, nous nous sommes couchés, tous les deux, l'un à côté de l'autre dans la nuit noire et on s'est dit nos envies, notre joie d'être ensemble pour toujours, de s'aimer.  Pourquoi tout n'est-il pas toujours aussi facile?  Pourquoi toujours vouloir plus?  Ce que j'ai m'est si précieux, me rend tellement heureuse! A quoi bon courir après des chimères quand la vie est si courte et le bonheur si fragile?

     

    6.6. Maïa

     

                                              C'était ce que je me disais, et puis lors de mon footing quotidien, alors que Phil était au boulot, je suis tombée totalement amoureuse d'un endroit féerique.  Mon cœur s'est emballé, mes jambes se sont mises à trembler et là, j'ai compris qu'il était possible que je sois encore plus heureuse que je ne l'étais déjà.   

     

    6.6. Maïa

     

                                        J'ai acheté l'endroit immédiatement (oui, avoir de l'argent, ça aide à réaliser ses rêves) et j'ai appelé papa, surexcitée.  Quand je lui ai raconté ce que je voulais, il a été encore plus excité que moi.  

     

    6.6. Maïa 

     

                 Et c'est tout naturellement qu'il m'a proposé de profiter de sa notoriété pour amener du monde, il s'occupera de la réception des clients dans mon restaurant.   Oui, MON restaurant!  C'est trop de la balle! 

     

    6.6. Maïa

     

                              Ah ce soir, plus que jamais, je me sens bien, apaisée, sereine et je vais enfin être totalement en paix avec moi-même puisque je vais pouvoir annoncer à maman que je sais ce que je veux faire de ma vie.

     

    6.6. Maïa

     

     

                                         Bon, en même temps, je me demande si je lui dis ou pas que papa va travailler avec moi.

                                                Bisous, Christian, à très bientôt,

     

    6.6. Maïa

    Maïa

     

     

    PS : Pour Lily-Rose, vas-y fonce.  Je suis sûre qu'elle n'attend que ça et envoie-moi de belles photos de votre mariage ♥

     

     

    "Et bien zut alors.  T'as vu, Lola?  Je pensais que mon héritier arriverait plus vite que cela mais apparemment, il n'est même pas encore en commande.  A croire que mon héritière attend que ton héritier se débrouille aussi un peu, lui de son côté.

    Bisous grinçants,

    Romuald." 

    3.8. François

    « 6.5. Christian6.6. Christian »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 9 Juin 2016 à 15:29

    bon, dommage qu'il soit casé, Phil, parce qu'il m'aurait bien intéressé aussi. C'est vraiment un jeune homme très bien ! (ah, j'ai oublié que j'étais casée aussi ^^).


    Maïa, gérante de restaurant ? Pourquoi pas. Ce n'est pas l'argent qui dois lui manquer. Mais sa maman va lui dire : "l'excellence ma chérie, l'excellence". Bon sinon, Maël toujours aussi beau, même en vieillard.


    Joli chapitre sucré. Allez, Cri-Cri à toi (comment cela je vais trop vite ?happy). Et, comme toujours Eulaline : kiss ♥

      • Jeudi 9 Juin 2016 à 15:59

        Oh oui, Phil c'est un amour  ♥ et Maïa a plein de simflouzes, elle doit être au quatre millions, là :o  

        Et merci merci merci ♥♥♥, contente que ça t'ait plu.  

    2
    Samedi 11 Juin 2016 à 13:39

    Un mariage  et un avenir qui se dessine, que demander de mieux, Maman ta fille est excellente ! bon d'accord Maël est là et bien là je l'aime bien lui, il est bienveillant.

    Plaisir de cette lettre pleine de bonheur ♥

    3
    Pythonroux
    Vendredi 24 Juin 2016 à 20:45

    chouette idée ça de vouloir gérer un restaurant et le mariage était magnifique

    moi, je lui dirai à Simi que Maël travaille avec moi parce que de toutes façons, il risque de ne plus rester très longtemps :( et que ce serait dommage de ne pas vivre cette expérience avec toute la famille au courant et réunie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :