• 6.5. Maïa

     

                           Christian,

     

                           Je me réjouissais, tu dois t'en souvenir de fêter mon anniversaire.  Ce que j'avais complètement zappé, c'est que mon doudou, mon Phil ♥, était sensé vieillir un jour plus tôt que moi.  C'tt-euh loos-euh!  Fini, les bisous-bisous comme tu dis...  Trop râlant, cette règle à deux balles de détournement de mineur.  Je t'en donnerais, moi, des détournements de mineur: dans ta tronche, ouiais!

     

    6.5. Maïa

     

                             La vie est déjà suffisamment compliquée comme ça si en plus, on m'enlève mon doudou.

                             "Allons, ma chérie, un petit jour à tenir et ..."

                             "Aaarff... je me doutais que ce serait moins dur pour toi.  Tu vois que tu aimais moins nos câlins que moi.  Bah, c'est normal, je t'aime beaucoup plus que toi ne m'aimes.  Voilà..."

                             "Mais pas du tout...  Allez, Maïa, fais-moi un sourire." 

     

    6.5. Maïa

                                                  

                                 "Moi, c'est un bisou que je veux!"

     

    6.5. Maïa 

     

                                     "Et t'as intérêt, beau blond, à te souvenir que ce merveilleux petit lot, là - moi! -te promet des nuits torrides dès demain soir jusqu'à la fin de ta vie!" 

     

    6.5. Maïa

     

                                "Hey!  Mais qu'est-ce que tu fais, Phil?  Je te parle, là, je te signale!"

     

    6.5. Maïa

     

                              "Je vérifiais l'heure... on a encore quelques minutes avant le fatal soufflage de gâteau... le magnifique petit lot que je vois là pourrait peut-être me donner une avance... parce que bon, des promesses, des promesses, c'est bien beau, les promesses, mais..." 

     

    6.5. Maïa

     

                                       Et zou.. ♫♪♫"Faisons l'amour comme si c'était la dernière fois...  Toi et moi... puisque l'âge s'en va..."♫♪♫ 

     

    6.5. Maïa

     

                                        Je n'ai jamais autant détesté une fête d'anniversaire que celle-là. 

     

    6.5. Maïa

     

                          Même si le temps n'a pas de prise sur le physique de mon homme qui reste toujours aussi beau.  Ce n'est pas comme Bernie qui quelques jours plus tôt s'était pris un sacré coup de vieux, lui. 

     

    6.5. Maïa

     

                           Papa, aussi, a pris un sacré coup de vieux.

     

    6.5. Maïa

     

                           Maman ne devrait plus trop tarder, elle aussi, à prendre son coup du vieux.  Du coup, je me suis dit que peut-être, je pourrais attendre qu'elle meure, faire comme si jusque là : prendre un boulot, bosser (ooh berk).  Ce n'est peut-être pas la peine de lui dire tout ce que j'ai à lui dire, rapport à mon manque d'ambition...  Oui, quand il le faut, je peux être rusée moi aussi...

     

    6.5. Maïa

     

                             ... parce que bon, je suis courageuse mais pas téméraire.  Surtout que maman n'a pas attendu deux heures pour convoquer Phil.  Il paraît évident qu'elle ne compte pas nous lâcher la grappe.  Non, mais c'est hallucinant quand même; même papa était de la partie.

                                   "Alors, mon cher Phil, quelles sont vos intentions vis à vis de notre fille?"

                                    "Et bien, Monsieur, j'aime votre fille, comme vous le savez et..."

                                    "Et quels sont vos projets, professionnellement parlant?"

     

    6.5. Maïa

     

                                   "Et bien, Madame, j'ai pensé qu'une carrière dans les affaires pourrait ..."

     

    6.5. Maïa

     

                                   "Ah oui, une carrière dans les affaires, quelle belle idée!  Justement cela manquait à notre famille... mais dites-moi, Phil, sans doute êtes-vous dans la confidence?  Quelle carrière compte donc embrasser ma fille?"

                                        Heureusement, ma fripouille de petit frère adoré a fichu le feu, manquant de brûler vif l'un de ses amis et l'incendie a interrompu le malaise que mon pauvre Phil sentait poindre. 

     

    6.5. Maïa 

     

                             Je ne manquai pas de remercier chaleureusement le petit chenapan dès le lendemain.

                             "A ton service , sœurette."

                            

    6.5. Maïa

     

                                          "Et bon anniversaire en avance... je sais pas si je pourrais assister, j'ai pris un peu de retard dans le travail supplémentaire que maman m'a donné."

                                             "Je sais ce que c'est... courage, frérot."

     

    6.5. Maïa 

     

                               "Et merci..."

                        J'étais tout excitée, moi!  Oui parce que, après vingt-quatre heures d'une terrible et douloureuse abstinence d'amour, je vais enfin, fêter mon anniversaire et retrouver les bras de mon homme!  

                 "Oui, bonjour-bonjour, papa.  Bonjour, Bernie.  Non, non, on n'attend pas maman, tu rigoles?!  Elle est capable de me faire faire mes devoirs, juste pour la beauté du geste... Bon, où est-ce qu'il est ce fichu gâteau?"

     

    6.5. Maïa

     

                                               "Ah te voilà, toi!  T'as pas intérêt à me louper... sinon... sinon...On verra, allez, zou et que ça pétille et que ça scintille!' 

     

    6.5. Maïa

     

                                       Oula, ça fait tournicotis tournicota...  yeah!  Je ne suis plus une ado.  Je pourrais presque me la péter, tellement je me sens femme!

     

    6.5. Maïa

     

                                              "Doudou, ça y est..."

                                               Où qu'il est doudou?  

                                               "Ah... Doudou...  "

     

    6.5. Maïa

     

                                Et il était là et il me regardait... J'ai cru un instant qu'il ne m'avait pas reconnue ou que j'avais attrapé un troisième œil...

                                  "Je ne te plais plus?"

     

    6.5. Maïa 

     

                                  Oh si!  ...  apparemment, moi aussi, je lui avais manqué, ces dernières heures!  Et mes bisous aussi!  Yes! 

     

    6.5. Maïa

     

                                     Bon, mon cher Christian, je te laisse: mon Phil et moi, nous avons des heures et des heures d'amour à rattraper! 

     

    6.5. Maïa

     

                                   A bientôt,

     

    6.5. Maïa

    Maïa

     

     

    "Ma chère Lola,

    Il me semble que cette génération a bien chaud, autant de mon côté que du tien... :D

    Il va y avoir du poupon sous peu...  Enfin, chez moi, c'est une certitude. Hé!  Hé!

    Bisous,

    Romuald." 

    3.8. François

     

    « 6.4. Christian6.5. Christian »

  • Commentaires

    1
    Lundi 30 Mai 2016 à 14:37

    Ouhlà ! Fait chaud par ici avec tous ces bisous-bisous^^.


    J'ai bien ri de la "catastrophe" qui s'et abattu sur Maïa. Tudieu ! attendre une journée avant de pouvoir refaire des bisous à doudou, quelle horreur ! Et, sinon, elle fait toujours la politique de l'autruche avec sa mère. Courage, ne lui parlons pas !!! mais peut-être que si elle devient mère à son tour, peut-être parlera t'elle plus facilement à Simi ?


    En tout cas, j'ai hâte de la voir Maman. Un petit blond ou une petite blondinette peut-être.


    Merci pour ce moment agréable de lecture ♥♥♥

      • Lundi 30 Mai 2016 à 16:40

        Merci à toi surtout, Agathe ♥♥

        Je ne suis vraiment pas sûre qu'un jour Maïa arrive à parler à sa maman.  Elle serait bien trop triste de briser tous les espoirs que sa maman met en elle.  Mais bon, peut-être qu'avec la maternité, elle verra les choses autrement.  Ce n'est pas sûr-sûr. :/

    2
    Fanfani
    Jeudi 16 Juin 2016 à 10:01

    Un jour à attendre ? Mais quelle horreur ! XD  

    J'ai adoré. Tout. L'insoutenable attente, les cheveux grisonnants de Maël et Bernie, l'interrogatoire de Phil, l'intervention incendiaire et salvatrice de Bernard. Bravo pour ce chapitre rondement mené ♥︎

    3
    Pythonroux
    Vendredi 24 Juin 2016 à 20:30

    elle est intenable ta petit Maïa, c'est pas possible ^^

    très belle lettre encore une fois ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :