• 6.2. Maïa

     

     

                         Toutes mes condoléances, Christian.  A présent que ta grand-mère n'est plus, il va te falloir apprendre à vivre seul avec ta mère et je n'aurai donc qu'un mot : "Courage!"

                          De mon côté, il y en a eu du changement:

                          Ma maison d'abord: maman a entrepris de gros travaux.  J'ai bien cru que les ouvriers allaient finir par l'enterrer vivante, coulée dans le béton, tellement elle était pénible.

                            "Messieurs, la perfection doit être votre priorité, sans quoi je ne vois pas l'intérêt de vous lever le matin!", ne cessait-elle de répéter.

                             Enfin, le résultat n'est pas si mal, je te montre:

                             Avant:

    6.2. Maïa 

     

                            Après:

     

    6.2. Maïa

     

                        Il y a autant de différences qu'entre moi et moi,...

     

    6.2. Maïa

     

                             ... et qu'entre Bernard et Bernard: 

     

    6.2. Maïa

     

                                Si Bernard fait la tronche sur la photo, c'est parce qu'il y a des choses qui ne changent pas.

                                  "Mais qu'est-ce que tu fais là, bonhomme?"

                                   "Chuuut, tu ne m'as pas vu... je fais mes devoirs, je me cache pour pas que maman me trouve.  Tu comprends?"

                                    "Grave!"

     

    6.2. Maïa

     

                                     Et il y a Bernie qui ne change pas lui non plus.

                                     "Mais enfin, Bernie, vas-tu me dire ce qui te tracasse?"                                 

     

    6.2. Maïa 

     

                                      "Je trouve moche qu'on m'ait enlevé mon bébé."

                                       Je crois que j'aurais mieux fait de ne pas demander.

                                     "Mais enfin, Bernie, ton bébé, c'est Bernard.  Il a grandi, voilà tout."

                                      "C'est ce que je dis, mon bébé ne ressemble plus du tout à un bébé et c'est moche."

                                        Il est vraiment bizarre, Bernie.

     

    6.2. Maïa

     

                                    Avec mon anniversaire, maman a mis au point une nouvelle répartition des taches.

     

    6.2. Maïa

     

                                      En plus de ma réussite scolaire et de la vaisselle, je suis en charge de la vigueur et la bonne tenue de notre potager.

     

    6.2. Maïa

     

                                      "Comme ça", me dit ma mère, "tu auras des légumes frais pour préparer tes salades."

     

    6.2. Maïa 

     

                                               Ouiais, tu parles, c'est surtout pour gagner du temps à passer avec Bernie.  Je la connais, ma mère, hein!  On ne me l'a fait pas à moi. 

     

    6.2. Maïa

     

                                   Oui, je connais ma mère et j'aurais dû faire gaffe.  Ça faisait longtemps que la crise couvait entre elle et moi.  J'aurais dû être plus attentive, ne pas me laisser dépasser par les événements mais j'ai complètement craqué, cette nuit-là.  Tel cerbère, elle m'attendait lorsque je suis rentrée d'une petite soirée avec mes amis.  Alors, ok, j'avais un peu dépassé le couvre-feu mais la soufflante à laquelle j'ai eu droit, crois-moi, c'était ... c'était trop. Voilà quoi!

                                  "Et bien, jeune fille c'est à cette heure-ci que tu rentres!  Tu te crois où?  A l'hôtel?  Et moi, quoi?  Je suis sensée jouer au veilleur de nuit en attendant que tu ramènes tes fesses par ici?"

     

    6.2. Maïa

     

                               "Wow!  C'est bon, hein.  J'ai un peu de retard. ' va pas m'en faire toute une histoire!"

     

    6.2. Maïa 

     

                            Et là, baf!  Elle s'emporte que je n'ai aucun respect pour personne dans cette baraque, que c'est impossible de me faire confiance, que je suis privée de sortir jusqu'à nouvel ordre et que je suis priée de changer de ton et d'attitude, que les règles sont les règles et quand elle me dit de rentrer à une heure, ce n'est pas à trois heures!

                            C'est à ce moment-là, j'avoue que j'ai eu le cerveau qui a clapoté.

                             "Oh pardon, vraiment, désolée de ne pas être à la hauteur, ma chère petite maman!  Je ne comprends pas comment toi, la femme parfaite, tu n'as pas encore compris que je n'en ai rien à faire d'être la fille que tu voudrais.  Je pensais qu'avec la naissance de Bernard, tu me lâcherais la grappe mais non, t'es toujours sur mon dos.  Fais pas ci, fais pas ça.  Fais ça comme ça pas comme ci!  Et bien, il y en a marre!  Et la prochaine fois que papa me demande d'aller vivre avec lui, crois-moi bien que je dirai oui.  Parce que lui au moins, il m'aime comme je suis et n'essaye pas de faire de moi un clone!"

     

    6.2. Maïa

     

                     Après ma tirade, quand j'ai vu les traits de ma mère tenter de garder une certaine contenance, j'ai préféré filer parce que moi, j'allais fondre en larmes.  Vraiment trop injuste, elle est trop injuste.

                Elle n'avait même pas vu qu'avant de sortir avec mes potes, j'avais fait la vaisselle, m'étais occupée du potager, avais joué avec mon petit frère...

                    "Je te préviens, bonhomme, si tu racontes à quelqu'un que j'ai joué avec toi à la poupée, je te tue."

                       "Pareil, sœurette?  Tu ne diras rien non plus?"

                       "Promis, ce sera notre secret."

     

    6.2. Maïa

     

                                    "T'es cool, sœurette."

                                     "Je t'aime, frérot."

     

    6.2. Maïa

     

                                  Puis, en plus, à la soirée, il y avait papa qui s'occupait de moi...

     

    6.2. Maïa 

     

                               ...et que même quand il m'a demandé si je ne préférais pas rentrer dormir chez lui, j'ai dit non parce que je ne voulais pas que maman et Bernie s'inquiètent. 

     

    6.2. Maïa

     

                            Et c'est vrai, je n'ai pas vu le temps passer parce qu'il y avait Phil.  Et que Phil ne m'a pas quittée d'un œil, il m'a calculée toute la soirée, même quand j'étais juste avec mon père...

     

    6.2. Maïa

     

              ....et ça, c'est trop le top parce que moi, Phil, je suis trop bien quand je suis avec lui.

     

    6.2. Maïa 

     

                                   Mais ça, maman, elle s'en fiche!  Elle ne voit qu'elle et son fichu règlement à deux balles.  Et j'en ai marre.  Marre de chez marre.  

                                     Oups, je te laisse, j'ai un message de Phil...  Il faut que je lui dise que je suis interdite de sortie.

     

    6.2. Maïa 

     

                                       Gros bisous, Christian.  A tout'...

     

    6.2. Maïa

    Maïa

     

    "Ma chère Lola,

    Je ne chigne ni ne geins au sujet de mon héritière.  Néanmoins, il me semble que la moindre des courtoisies aurait été que tu patientes jusqu'à la naissance de Bernard avant de prendre une quelconque décision quant à mon héritage.

    Sache que je t'en tiens rigueur et que je te garde un chien de ma chienne pour le cas où une occasion se présenterait.

    Bien à toi, ma chère sœur, 

    Romuald.

    3.8. François

    « 6.1 Christian6.2. Christian »

  • Commentaires

    1
    Lundi 25 Avril 2016 à 18:49
    Toujours aussi génial et la pauvre Maia en pleine crise d'adolescence ^^

    Une ravisant plante en tout cas!
      • Lundi 25 Avril 2016 à 20:32

        Merci, M4tthiou, de me suivre et toujours prendre le temps de me laisser un commentaire.  Je suis très touchée. ♥

        Et oui, moi aussi, je la trouve très jolie, Maïa.  Espérons que cette crise n'ait pas trop d'incidence sur la famille. :)

      • Lundi 25 Avril 2016 à 22:59
        C'est plutôt à nous de te remercier! C'est difficile de se réinventer dans un legacy et pourtant, je n'ai pas vu les générations passer!!
        J'ai une référence de legacy par opus, Max Dubagne pour les Sims 2, le legacy des Mila pour les Sims 3 et le tiens l'est devenu pour moi dans les Sims 4!! C'est lui qui m'a donné envie de me relancer dans l'aventure donc encore merci à toi!
      • Mardi 26 Avril 2016 à 07:26
        C'est plutôt à nous de te remercier! C'est difficile de se réinventer dans un legacy et pourtant, je n'ai pas vu les générations passer!!
        J'ai une référence de legacy par opus, Max Dubagne pour les Sims 2, le legacy des Mila pour les Sims 3 et le tiens l'est devenu pour moi dans les Sims 4!! C'est lui qui m'a donné envie de me relancer dans l'aventure donc encore merci à toi!
    2
    Lundi 25 Avril 2016 à 20:53

    Ah, évidemment, l'adolescence s'annonce un brin difficile quand on a une mère comme Simi. Enfin, j'espère que cela va s'arranger entre elle deux.

    J'aime beaucoup l'affection qu'il y a entre Maïa et son frère Bernard, c'est mignon .

    Elle est bien sympathique cette nouvelle génération. Et dommage pour Romuald, tongue

      • Mardi 26 Avril 2016 à 10:23

        J'espère aussi que ça va s'arranger entre elles deux.  Simi essaye de faire pour un mieux mais c'est trop, évidemment, on s'en doutait dès la première lettre.  Bernard et Maïa sont adorables tous les deux.  Je les adore <3  Heureuse que cette nouvelle génération te plaise, Agathe ♥  Merci merci ♥

      • Mardi 26 Avril 2016 à 10:24

        M4tthiou,  merci merci, je suis très touchée, à tel point que je ne sais que dire ♥♥

    3
    Mardi 10 Mai 2016 à 01:19

    elle est toujours aussi jolie la petite Maïa^^ ele a un sacré caractère, un caractère d'ado quoi^^ bon c'est vrai qu'elle est pas facile sa maman lol.

    le petit Bernard est tout mignon.. j'aime toujours autant <3

    4
    Fanfani
    Mardi 14 Juin 2016 à 19:39

    J'ai alterné les points de vue... Simi... Maïa... Maïa... Simi... 0-0, la balle au centre. Mais ce chapitre m'a rappelé des petites choses difficiles de l'adolescence que je regarde autrement maintenant que je suis maman. Merci pour cette petite piqûre de rappel 

      • Mercredi 15 Juin 2016 à 09:06

        Comme tu le dis, aucune des deux n'a tort mais aucune n'a raison non plus.  Simi veut protéger sa fille, lui donner le meilleur pour être la meilleure; mais Maïa ne veut pas être la meilleure.  Le bien de l'une n'est pas forcément le bien de l'autre.  C'est parfois aussi compliqué d'être une "bonne" mère qu'être une "bonne" fille.  Merci, Fanfani, et moi, je suis sûre que t'es une maman extra ♥♥

    5
    Pythonroux
    Jeudi 23 Juin 2016 à 23:06

    ah là là, la jeunesse, tout le temps ingrate ^^ mais bon elle a pas la vie facile facile notre petite Maïa avec une maman comme Simi ;)

    j'espère que son cher Phil va pouvoir passer la voir depuis la rue tout du moins pour lui remonter le moral ;)

      • Vendredi 24 Juin 2016 à 18:28

        Bien vu pour Phil! :D  Encore merci, Pythonroux! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :