• 5.7. Almérya

     

      Le plan était simple: appâter le présumé traître.  Rien de plus simple, j'e convoquais invitais mes conquêtes, les unes après les autres, exclamais ma surprise en sortant de ma besace la soi-disante tablette de Rodrigue que j'aurais malencontreusement emportée avec moi, la laissais sur la table, le temps de me rendre aux toilettes et n'avais plus qu'à attendre que le coupable s'en saisisse.  Une balance ne pouvait résister à un tel attrait, quels secrets pouvait renfermer cette tablette?  L'occasion aurait fait le larron.  Sitôt confondu et connu, je n'avais plus qu'à conduire le misérable à Rodrigue afin qu'il s'en occupe comme promis.

      Malheureusement, aucun de mes amoureux ne tendit la main vers la tablette.  Aucun même ne lui jeta un regard.

     

    5.7. Almérya

     

     

      Étrangement mal à l'aise, je rentrai chez moi.  Et pour la cinquième fois, je sortis la tablette de ma besace.  Le temps pressait.  Qui allais-je amener à Rodrigue?

      "Qu'est-ce que c'est?"

       Anna me regardait, tout sourire.  Et là, appelons ça l'instinct, je répondis sans hésitation.

      "La tablette de Rodrigue.  J'ai dû l'emporter sans y prendre garde."

       "Sa tablette?  Celle qu'il ne quitte jamais?"

     

    5.7. Almérya 

     

     Un froid austral m'envahit.  Et à peu près naturellement, sous prétexte d'envie pressante, je m'éloignai.  Il ne fallut pas attendre trente seconde qu'Anna se saisissait de la tablette!  Nom d'une moule!  C'était elle, le traître?!  

     

    5.7. Almérya 

     

      "Qu'est-ce que tu fais, Anna?"

      Et sans relever les yeux, elle répondit:

       "Ce n'est pas la tablette de Rodrigue."

      Un tremblement de terre magnitude neuf sur l'échelle de ma colère se déclencha que je tentai à grande peine de refréner lorsqu'elle ajouta:

      "Dommage quand je pense à toutes les infos qu'on aurait pu avoir sur ses petits trafics."

      J'étais éberluée.

      "Anna, ce n'est pas toi...  Dis-moi que ce n'est pas toi!"

     

    5.7. Almérya

     

      "Pas moi quoi?"

      Je tentai de reprendre contenance.

      "C'est toi qui renseignes les flics sur Rodrigue?"

      Et tout naturellement, elle me répondit:

      "C'est le plan, oui.  Le faire enfermer.  Il faut bien que quelqu'un t'en débarrasse!"

     

    5.7. Almérya 

     

      Je secouai la tête, en proie à tant de sentiments contradictoires que j'arrivais à peine à respirer.  Je me forçai à articuler:

      "Dégage de chez moi, Anna.  Fais tes valises, embarque ta fille et disparais!  Dégage!"

      "Mais Alma... tu ne parles pas sérieusement!  D'ailleurs, je voulais t'en parler, c'est la meilleure solution pour toi.  Les flics ne voulaient pas t'impliquer tout de suite mais..."

     

    5.7. Almérya 

     

      "Tais-toi, Anna!  Tais-toi!  tu ne sais rien!  Personne ne sait rien!"

       Est-ce que je suis la seule à savoir qui est Rodrigue?  Est-ce que je suis la seule à savoir à la tête de quelle organisation il se trouve?  Suis-je la seule à comprendre que ce n'est pas entre quatre murs d'une prison qu'il sera mis hors d'état de nuire?  Suis-je la seule à savoir qu'il n'est pas seulement cruel et sanguinaire mais qu'il est aussi entouré de gens tout aussi cruels et sanguinaires, prêts à tout pour sauvegarder le business?  Un requin parmi des requins!  Un loup parmi les loups!  Le loup alpha pour l'instant.  Pour combien de temps? je l'ignore, mais hors d'atteinte pour le commun des mortels, ça, c'est sûr!

       "Alma, tu dramatises!  Et si c'est avéré, il y a le programme de protection des témoins dont tu pourras bénéficier et Christian aussi.  Nous aurons toutes les garanties!  Il suffit..."

       J'étais en proie à un tel désespoir que je dus faire un effort sensationnel pour ne pas la rouer de coups.

         "Tais-toi, Anna.  Va-t'en!"

     

    5.7. Almérya 

     

         "Alma, ce n'est pas moi qui dois dégager de ta vie!  C'est Rodrigue.  Je t'offre cette chance!"

          Une chance?!  La chance de me retrouver six pieds sous terre, oui, après avoir vu mon petit garçon souffrir mille maux avant de trépasser.  Ce n'est pas une prison qui pourrait me mettre à l'abri.  Mais bon sang!  Est-ce si compliqué à comprendre?

         "Il suffisait d'attendre, il se serait lassé de moi.  Ou un autre aurait voulu prendre la place du cador et il aurait purement et simplement disparu de ma vie.  Anna...  Va-t-'en, vraiment."

         Froidement, j'articulai encore:

          "Va-t'en, prends ta fille, disparais!"

     

    5.7. Almérya 

     

          "Mais, Alma..."

           Et là, complètement hystérique:

           "Dégage!  Tu as mis ma famille en danger!  Je ne pourrai jamais te le pardonner.  Tu es un nuisible, Anna.  Je te déteste, je veux que tu partes, je ne veux plus jamais entendre parler de toi, je veux t'oublier."

           "C'est toi, Alma, qui a mis ta famille en danger!  C'est toi qui as été trop lâche pour te séparer de Rodrigue, c'est toi qui ne penses qu'à ton petit confort et refuses de voir que tu pourrais arrêter Rodrigue, ses méfaits, le mettre hors d'état de nuire pour toi, la société, pour nos enfants.  C'est lui, le nuisible.  Et tu es sa complice!  Tu pourrais faire le bien, Alma, mais tu choisis le mal!  Par confort, par lâcheté.  Ce n'est pas toi qui me fous à la porte, c'est moi qui pars!  Je vomis tout ce que tu es, Almérya, et je n'ai dans ma vie qu'un regret, un seul: celui de t'avoir rencontrée." 

     

    5.7. Almérya 

     

            Nous n'avions plus rien à nous dire.  Anna a quitté dans l'heure la maison, sa fille sous le bras.  C'était certain que dans ces conditions, elle ne risquait pas de me dire où elle allait et il était tout aussi sûr qu'elle ne chercherait pas à me recontacter.

              Je passai les heures qui suivirent à m'occuper de mon fils, à lui dire et répéter à quel point je l'aimais.

     

    5.7. Almérya

     

                  Je demandai à ma mère si cela lui disait d'emmener Cri-cri à Granite Falls pour le week-end.

                   "Ah non, Almérya!  Je n'emmène pas ton fils à la pêche.  Tu l'as voulu, tu l'assumes!"

     

    5.7. Almérya 

     

                Ah cette obsession de ma mère pour la  pêche... !  Je finis malgré tout à la convaincre: camper loin de tout, profiter du bon air, montrer la richesse de nos montagnes à son petit-fils.  Il en avait tellement envie et moi, j'allais être occupée tout le week-end : j'avais trois réceptions de prévu.  D'ailleurs, qu'ils n'essaient pas de me joindre, juste m'envoyer un petit texto quand ils arriveraient.

     

    5.7. Almérya 

     

                  Cri-cri en fut ravi; même s'il me dit regretter que je ne les accompagne pas.

                   "Une autre fois, mon amour."

     

    5.7. Almérya 

     

                   Maman sembla sur le départ saisir quelque chose.  Elle me serra très fort contre elle.

                    "Fais attention à toi, Almérya."

                     Je lui souris et répondis à son étreinte.

     

    5.7. Almérya 

     

                     A présent, il est l'heure.  Rodrigue doit déjà m'attendre.  Bon, quand il faut y aller, il faut y aller.  Souhaite-moi bonne chance.

                     Je t'embrasse très fort, Simi.

     

    5.7. Almérya

    Alma

     

     

     

     

     

     

     

       "Non mais je rêve!  Qu'est-ce qu'elle compte faire, cette petite écervelée?! 

      En pleine incertitude, mon frère, je t'embrasse.

       

    3.4. Jade

    Lola." 

     

     

                           

     

     

                       

    « 5.7. Simi5.8. Simi »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 24 Mars 2016 à 11:29

    Ahhh, je m'en doutais. On n'est jamais si bien trahi que par ses proches. Après, je suis partagée : j'avoue qu'Anna n'a pas tout à fait tort sur ce qu'elle dit à Alma. Il y a bien longtemps qu'elle aurait dû réagir face à Rodrigue. Maintenant que vas-t'il se passer ? Brrr, j'ai peur pour elle.


    Suite magnifique. Tu te surpasses à chaque fois. ♥


     

      • Vendredi 25 Mars 2016 à 13:35

        C'est trop gentil ♥  Oui, elle aurait dû agir plus tôt ou peut-être qu'elle avait raison et que le temps aurait fait son oeuvre.  Quoi qu'il en soit, elle n'a plus le choix, à présent.

        Merci beaucoup, Agathe <3

    2
    Pythonroux
    Jeudi 24 Mars 2016 à 12:15

    mais, elle est complètement cinglée cette petite Almérya, partir sans rien à un rendez-vous avec Rodrigue ;)

    tu m'as bluffé avec le traître ^^ j'ai adoré mais c'est vraiment dommage qu'Almérya ce soit faché avec Anna, elle pouvait vraiment l'aider à se débarrasser de Rodrigue ;)

      • Vendredi 25 Mars 2016 à 13:37

        Elle est cinglée peut-être et en tout cas, elle est persuadée que la solution ne pouvait pas venir de la proposition d'Anna.  Elle a pris pour une trahison ce qui n'en était pas vraiment une.

        Je suis contente que tu aies aimé et rassurée que tu ne sois pas déçu par le "traite".  Merci beaucoup, Pythonroux ♥

    3
    Mardi 10 Mai 2016 à 00:52

    ah mince :( la meilleure amie, ben jaurais pas cru... bon l'amitié, comme je le disais, c'est super... mais parfois non lol.. J'ai hâte de savoir comment ça va se terminer tout ça ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :