• 5.4. Almérya

     

                          

                         Le temps passait.  Maman devenait senior.

     

    5.4. Almérya

     

                         Moi, je continuais à m'engluer dans la panade avec mes amoureux.

                         "Dis-moi, chérie, tu ne me cacherais pas quelque chose?"

     

    5.4. Almérya

     

                         "Sot, va!  Evidemment que non.  Enfin, Rodrigue, tu me prends pour qui?"

     

    5.4. Almérya

     

                          Arsène, oui, en fait, c'était son vrai nom comme le lupin de l'histoire, c'est marrant, m'avait bien demandé de ne rien dire à Rodrigue pour le moment de notre aventure.  Tu m'étonnes, il tremble dans son caleçon quand je lui en parle.  

                           "Dis-moi, juste quand il est chez toi.  D'ailleurs, tu sais où il était la nuit du 17 ou 18?  Et tu sais où il est, là?"

     

    5.4. Almérya

     

                        "Sot va! Evidemment que non, je ne sais rien de Rodrigue et de ses petites affaires."

                         Pour l'instant d'ailleurs, il est plutôt préoccupé par mon tour de taille, le Rodrigue.

                         "Dis-moi, Alma, tu n'aurais pas grossi?"

                        "Sot, va.  Evidemment que non!"

     

    5.4. Almérya

     

                        "Tu dois être parfaite pour moi, tu le sais, ça, chérie, n'est-ce pas?"

                         Voyant un échappatoire, fine comme je suis, tu t'en doutes, je profite de l'occasion:

                       "Tu me laisserais tomber si je grossissais? Allez dis-moi combien de kilos en plus te seraient insupportables?"

     

    5.4. Almérya

     

                          "Ma douce, si tu devenais empâtée, je demanderais à quelques uns de mes gars de t'accompagner à la salle de sport.  Mais bien sûr que non, je ne te laisserai jamais pour ça."

                                     Et bien, je suis soulagée, dis donc.

     

    5.4. Almérya

     

                                   Mais revenons au sujet : la panade dans laquelle je suis engluée.  Bah oui, parce que jamais deux...

     

    5.4. Almérya

     

                             ...sans trois.  Comment voulais-tu que je résiste à tel homme, je te le demande.  

     

    5.4. Almérya

     

                Et cette fois, je n'ai rien fait.  C'est lui qui m'a fait du gringue;...

     

    5.4. Almérya

     

             ...enfin, ok, je lui ai aussi un peu rikiki sauté au cou mais ce n'était pas de ma faute.  

     

    5.4. Almérya

     

               Il s'appelle Colin, comme le poisson, lui.  Et à première vue, c'est le bon du groupe: ni méchant, ni jaloux, ni cleptomane.  Ah!  Enfin, une bonne nouvelle!

                                   Il n'empêche, comme je te le disais, Simi, le temps passait et je ne parvenais à me décider.  Puis bon, aucun des trois n'avait l'air très chaud à me faire un enfant.  Ralalala, les hommes, tous les mêmes!  Il y a les mauvais et les tout mauvais, je l'ai toujours dit et ce n'est pas toi qui me vas me contredire!

                                         Alors, j'ai pris les choses en main, je suis allée au puits des souhaits.  Bah quoi?!  Et j'ai formulé mon vœu.  Et zou!  le petit bonhomme idéal a surgi.

     

    5.4. Almérya 

     

                                              Simi, je te présente mon fils, Christian.   Je n'ai pas pu choisir son prénom, il est arrivé "fini".  Il me plait beaucoup, l'animal.  Enfin, il faudra quand même éviter le fluo et s'occuper de cette tignasse, hum!   

     

    5.4. Almérya

                                         

                                              Reste un mini rikiki souci, soulevé par Anna (oui, je me suis occupée de son look aussi à Anna.  

    5.4. Almérya

                                               Il était temps qu'elle révèle son potentiel de sex appeal) :

                                              "Mais comment tu vas dire à ta famille, à Rodrigue, à Arsène et à Colin que tu es devenue maman du jour au lendemain?  Alma, vraiment, parfois, tu ne réfléchis pas."

     

    5.4. Almérya

     

                                              C'est un peu vrai!

                                               Heureusement, j'ai plus d'un tour dans mon sac!

                                                "Ne t'inquiète pas.  Je leur dirai que je l'ai trouvé, qu'il ne portait pas de collier, n'était pas "pucé", que j'ai mis quelques affiches au supermarché du coin et que si on ne vient pas le réclamer, je le garde!"

                                                "Mais Alma, ce n'est pas un chien."

     

    5.4. Almérya

     

                                             "Sotte, va!  Je le sais: c'est mon fils!"

     

    5.4. Almérya

     

                                              Ralala, et qu'est-ce qu'il est beau, mon fils!

     

    5.4. Almérya 

     

                                              Bisous, Simi.  Prends soin de toi.  

     

    5.4. Almérya

    Almérya

     PS : Pour ton Maël, Simi, si tu veux, je peux t'envoyer Rodrigue, autant qu'il serve à quelque chose, celui-là.  Penses-y.

         

                   

      "Mon cher Romuald,

          Calme ta monture.  Ne va pas t'enthousiasmer et te précipiter à nommer c't enfant mon héritier.  Je sais que c'est un p'tit gars, mais je ne suis pas certaine qu'il entre dans les critères de la succession.  Je ne sais s'il peut être considéré comme du sang de notre lignée.  Il est quand même arrivé tout fait!

              Lola."

    3.3. Jade

    « 5.4. Simi5.5. Simi »

  • Commentaires

    1
    Samedi 13 Février 2016 à 20:25

    Il commence a y avoir un peu trop d'hommes dans la vie d'Almérya on dirait!

      • Samedi 13 Février 2016 à 20:38

        En même temps avec l'aspiration romantique en série qu'Alma a "gagnée", forcément... il doit y en avoir des amoureux dans sa vie. :o

    2
    Dimanche 14 Février 2016 à 13:32

    Alma continue de s'enfoncer là ! Un troisième petit copain. Bon ok, il est gentil tout plein, mais elle ne s'est quand même pas débarrassée des deux autres (Et Rodrigue devient bien insupportable !). Et ,si elle tombe enceinte, elle saura qui est le père ?

    Et je plussoie Lol il est tres mignon son fils, mais ce n'est pas très orthodoxe comme moyen. Bon, Alma, tu grandis un peu, dis ? happy

    3
    Pythonroux
    Lundi 15 Février 2016 à 12:19

    j'adore cette lettre d'Almérya et j'adore vraiment Almérya pourquoi s'arrêter à deux amoureux franchement ^^ plus il y a de fous, plus il y a de riz :p

    mais pourquoi tu ne veux pas du petit Christian comme héritier Lola ??? il est charmant.

    et comme Anna a raison avec le rikiki soucis de la révélation ;)

    4
    Mardi 10 Mai 2016 à 00:04

    et ben mdr, elle n'a que l'embaras du choix dit donc, jadore.... et avec tout ses hommes, elle trouve le moyen d'en prendre un tout fait (des enfants ) mdr, elle me fera toujours rire ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :