• 5.2. Simi

     

     

                    Papa est parti.  La faucheuse l'a emmené sans délai ni rémission.

     

    5.2. Simi

     

                            Un coup dur, un chagrin immense pour nous quatre: maman, mes sœurs, Aneth et Bao, et moi.

     

    5.2. Simi 

     

                              J'ai tout donné, évidemment, pour réconforter ma mère; même si je savais que seul le temps pouvait réellement l'aider.  Elle ne cessait de répéter:

                                 "Il est là, il est encore là.  Je peux le sentir.  Tant que vous êtes là, il n'est pas loin."

                            Pauvre maman, vraiment, elle n'avait jamais eu sa tête à elle; mais là, je pense que le chagrin la faisait délirer.

     

    5.2. Simi 

     

                       C'est dans ces conditions déplorables que j'ai revêtu pour la première fois cette affreuse blouse bleue, cent pour cent coton, et me suis rendue sur mon lieu de travail: le laboratoire indépendant "Epervier".

     

    5.2. Simi

     

                             Heureusement, j'ai une capacité hors norme - en toute modestie - à gérer les situations de crise et de stress, sans quoi, je pense que je me serai laissée tomber le popotin par terre et aurais pleuré toutes les larmes de mon corps.  L'endroit est plutôt sordide et l'équipe réduite pas franchement joviale.  Si je n'avais pas pris sur moi d'aller vers eux, je ne suis pas sûre qu'ils auraient pris la peine de m'adresser la parole.

                             "Tu as reçu la liste de tes tâches à accomplir, c'est tout ce qu'il y a à savoir.  Le pourquoi du comment, ce n'est pas ton problème."

     

    5.2. Simi

     

                             Voilà, voilà.  Une liste de tâches, sans autre explication.  Je suis au bas de l'échelle; même si je fus engagée, au vu de mes excellents résultats au rang trois de la carrière, je n'ai sans doute pas encore l'accréditation qui me permette de connaître les commanditaires des recherches et leur finalité.  Comme le dit, mon idole de toujours, romancier, philosophe, auteur de renommée internationale, Glen-Maël de Larocheauxpingouins que j'ai déjà cité lors de ma précédente lettre:

                           "La patience est mère de toutes les vertus."

                    Je décidai donc, avec le sourire, d'appliquer à nouveau cet adage à ma vie.  Un peu de patience: Rome ne s'est pas faite un jour.

     

    5.2. Simi

     

                        De toute façon, tout m'enthousiasme, moi.  Je ne suis pas bien difficile à satisfaire.  Et je trouvai vite et le rythme et la joie d'accomplir le travail parfait.  Tendre toujours à l'excellence est une philosophie de vie si enrichissante!

     

    5.2. Simi 

     

                            Finalement, ma première journée de travail se termina de belle façon et le pas léger, je regagnai la maison.

     

    5.2. Simi 

     

                          Je trouvai maman en pleine préparation de gâteau. Ralala, ma petite maman, toujours là pour nous gâter.

     

    5.2. Simi

     

                         Mais soudain... Oh!  Moi, Simi, j'avais complètement oublié que c'était son anniversaire!

     

    5.2. Simi

     

                          Je suis certaine qu'au moment de souffler ses bougies, c'est à papa qu'elle a pensé.  Très fort.  On raconte beaucoup de choses sur mes parents, vraies ou fausses, à Oasis.  Mais la seule qui vaille et la seule qui passera le temps, c'est que ces deux-là s'aimaient d'un amour véritable.  Un amour parfait que ni le temps ni les épreuves n'arrivèrent jamais à éroder et qui nous enroba, mes sœurs et moi, d'une aura de douceur et de tolérance dont peu ont la chance ne serait-ce que d'en imaginer la couleur, le confort et la force.  J'en suis consciente!

     

    5.2. Simi

     

                         Les jours passèrent.  Je m'appliquais avec force, brio et détermination, toujours, à exécuter mon travail sans poser de question.

     

    5.2. Simi

     

                              Je fis la connaissance de Harry.

                              "Bonjour, Harry.  Je suis Simi."

                              "Bonjour, Sally."

                              "Non, moi, c'est Simi."

                           "Simi?  Ah non, c'est impossible.  Tu es Sally.  Je suis Harry... et quand Harry rencontre Sally..."                                                 

     

    5.2. Simi 

                                             

                      "Ça fait un superbe film, un peu vieillot mais pas si mal.  Allez, Harry, au boulot!  On n'est pas là pour lambiner!"

                               Je pense qu'Harry a souri, là.  Il s'est contenté de répéter.

                              "Allez, Harry, au boulot. "

                               J'ai senti que Harry et moi, nous allions bien nous entendre!

                                             

    5.2. Simi

     

                                 Souvent, le soir, maman m'attendait sur le seuil de notre maison et me serrait très fort contre elle, comme elle l'avait fait tous les jours lorsque je rentrais de l'école.

     

    5.2. Simi

     

                                    Et ainsi, j'appris une merveilleuse nouvelle.  Bao et Elsa avaient décidé d'adopter un enfant.

     

    5.2. Simi

                               

                        Une jolie petite tête blonde fit donc son entrée dans notre foyer.  

     

    5.2. Simi 

     

                       Ah qu'elle est belle, notre famille!  Quelle fierté pour moi!

                                    

    5.2. Simi

     

                             Et puis, il y eut ce matin où je m'étais précipitée à la bibliothèque avant de partir au travail.  Les livres me manquent tellement!  J'ai si peu de loisir à consacrer à la lecture depuis que je travaille au labo.  

     

    5.2. Simi 

     

                                  Soudain, là, l'évidence me frappa : dieu existe!  Et si ce n'est lui, c'est donc son frère puisque,à quelques mètres de moi à peine, assis à une table, dans MA bibliothèque: Glen-Maël de Larocheauxpingouins!  En personne.  Et si ce n'était lui, cela ne pouvait être son frère puisqu'il n'en avait point!  Aucun doute possible!

     

    5.2. Simi 

     

                        Aucun doute, te dis-je!  J'aurais pu reconstituer son visage, les yeux fermés.

     

    5.2. Simi 

     

                                       Lorsqu'il s'est levé, est passé devant moi, a posé son regard sur moi, j'aurais pu mourir à l'instant.  Mon vœu le plus cher venait de se réaliser.  J'avais rencontré l'homme que j'admire le plus au monde.  Ici.  Dans MA bibliothèque, à quelques pas de moi.

     

    5.2. Simi 

     

                                      Si j'avais eu cinq ans de moins, je me serais sûrement jetée à ses pieds, par terre, en arrachant mon chemisier et hurlant à tue-tête... mais cinq ans plus tard, je me contentai de le regarder passer, en silence.

                                       "La prochaine fois que je le croise, Harry..."

                                       "Évite de te jeter à ses pieds en arrachant ton chemisier."

                         "Il faut voir, ma plastique parfaite pourrait l'intriguer et lui donner envie de me connaître..."

     

    5.2. Simi

     

                                    "Le paniquer plutôt..." 

                                    "Oh!  Tais-toi, donc, crétin!  J'ai le droit de rêver quand même!  Ooh pourvu qu'il y ait une prochaine fois, Harry.  Je lui dirais que je l'admire, que je connais tout de lui, que j'ai tout lu, que son oeuvre m'inspire..."                                

     

    5.2. Simi 

     

                                   "Bref, la groupie parfaite mais qui garde son chemisier..." 

                                    "Oh!  C'est bon, Harry!  Cesse de lambiner..."

                                     "Ah?!  C'est moi qui lambine?!"

                                     "Au boulot, j'ai dit!"

     

    5.2. Simi

     

     

                                   Je t'embrasse, Almérya de là-bas.  Prends soin de toi, courage avec ta famille et bisous à ta maman de la part de la mienne.

     

    5.2. Simi

    Simi

     

     

    "Ma chère sœur, 

    Ne pas confondre vitesse et précipitation, Rome, effectivement, ne s'est pas faite en un jour.  Mais bon, d'un côté comme de l'autre, il ne faudrait pas qu'elles perdent trop de temps, nos héritières.  La tienne en plaisir en tous genres et la mienne en boulot, métro, dodo.  Il faudrait penser à la génération six avant que la date de préemption de ces dames n'arrive. 

    Bises,

    Romuald.

    PS: Il ne me plait pas du tout le petit jeune homme que ta protégée fréquente.  Je devrais avoir aussi la possibilité, en plus de choisir ton héritier, de poser veto à un géniteur/une génitrice qui ne me convienne pas.  On a déjà eu le maestro dans ta lignée, ce ne serait pas plus mal d'en éviter un deuxième, un troisième etc"

    4.8. Alice

    Romuald"

    « 5.1. Almérya5.2. Almérya »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 29 Janvier 2016 à 11:43
    une génération qui s'en va doucement pour laisser la place à une autre bien déterminée...
    Simi est studieuse ...mais au point de ne pas voir son idole !^^
    Il est très beau cet homme (il me fait penser à un des personnages de "Entretien avec un vampire" lol). J'espère qu'elle va arriver à lui parler (avec ou sans corsage...). Et j'aime bien la relation avec Harry. mais attention, il ne faudrait pas qu'il soit jaloux.
    Toujours autant de surprise à chaque lettre et aux caractères que tu insuffles à tes héritiers.
      • Samedi 30 Janvier 2016 à 11:37

        Merci merci, Agathe. <3 Heureuse de lire que tu aimes cette génération-ci aussi.  

        J'espère moi aussi qu'une vraie rencontre entre Simi et son "idole" aura lieu et qu'elle se passera bien.

    2
    Pythonroux
    Dimanche 31 Janvier 2016 à 09:43

    Très belle lettre encore une fois Eulaline ;)

    j'aime vraiment beaucoup Simi avec son perfectionnisme et son envie de tout contrôler dans le travail, sa relation avec Harry le robot m'a beaucoup fait rire ^^

    Je pense qu'il y a trop de filles dans cette famille, j'ai lu deux fois le nom de Simi au lieu de Bao ? (Au début suite à la mort de papa puis lors de l'adoption) ;)

      • Dimanche 31 Janvier 2016 à 10:15

        Oh merci, Pythonroux!  Et pour ton commentaire et pour la rectification des prénoms <3  Tu es un ange.  J'ai modifié mon texte.

    3
    Lundi 9 Mai 2016 à 23:33

    Il est vraiment très beau l'idole de Simi^^ Malheureusement il n'a pas l'air de plaire a tonton Romuald lol

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :