• 5.2. Almérya

     

     

                                 Quant tu es convoquée par ta mère "dans un lieu neutre" parce qu'elle et son compagnon doivent te "parler sérieusement" et bien, tu as beau avoir, Simi, l'âge de bosser et d'être indépendante, tu balises quand même.  Et c'est avec des pieds de plomb que tu te ramènes sur le lieu de rendez-vous.  Un retour en adolescence, tu te fais.  Et pas le meilleur moment, crois-moi.  Celui où tu sens que personne ne va rien comprendre à ta life et toi non plus.

     

    5.3. Almérya

     

                             Mais bon, tu n'es pas une poule mouillée, alors t'y vas quand même parce que tu n'as pas le choix.  Et t'attends, en te promettant que s'ils te parlent de leur futur mariage, tu tailles ta route sans une parole; au moins, on ne pourra pas te reprocher de ne pas être venue et de ne pas avoir écouté.

                                     Et t'attends...

                                     "Bon, alors, c'est toi qui lui dis, m'amour, ou c'est moi?"

     

    5.3. Almérya 

     

                                    Et t'attends...

                                    "Bah, je ne sais pas, moi.  Je suppose que ça serait mieux dit si c'était toi.  Tu parles si bien.  Je pourrais t'écouter des heures."

                                     "Tu es sûre, ma chérie?  Parce que vraiment, si tu préfères, ..."

     

    5.3. Almérya 

     

                                    Et t'attends, donc.

                                 "Allons, tu m'embarrasses, mon cœur.  C'est vrai, c'est moi sa mère, mais je pense quand même que ..."

                                       "C'est toi qui vois, ma mie, je ne voudrais pas..."

                                    Puis, tu craques:

                                    "Bon, les gars, il faut vous décider, là, c'est que j'ai de la route, moi."

                                     "De la route?"

                                     "Façon de parler.  Laisse tomber, maman.  Allez, zou, je dis Will..." 

     

    5.3. Almérya

     

                                     Et là, Will se met à parler et je mesure l'ampleur de la catastrophe.  La petite Patience, ma sœur, qui n'a jamais eu de patience que le prénom, s'est amusée à demander son copain, Geoffrey, en mariage, le jour même de son anniversaire.

     

    5.3. Almérya

    5.3. Almérya

    5.3. Almérya

     

                                        Du coup, les vieux ont balisé et ont voulu "mieux connaître" Rodrigue, mon officiel petit ami.  Pas de bol.  J'avais pourtant mis beaucoup d'énergie à éviter qu'ils se croisent, ma mère et lui, seule à seul.  A cent contre un, il ne leur a pas plu.  Forcément, je ne vois pas comment mon mec peut plaire à une autre que moi.  Moi, je le connais depuis toujours, j'ai l'habitude.  Mais pour un non-initié, tu tombes de haut dès qu'il ouvre la bouche et pour peu qu'il serre ses petits poings, là, tu te mets à hyper-ventiler. Parole!  Il peut vraiment faire peur sous ses allures de gringalet.

     

    5.3. Almérya

     

                                         Bon, la meilleure défense, c'est l'attaque, et c'est encore mieux sur le ton d'une vierge outragée:

                                         "Hé!  Mais j'hallucine, là.  Vous n'avez pas à vous mêler de ma vie privée!  Je vois et fréquente qui je veux.  Je suis majeure et vaccinée.  Je n'ai pas besoin de votre aval pour fricoter avec qui j'ai envie!  Non, mais franchement, on est où là?  Vous vous prenez pour qui?  Vous m'avez demandé mon avis, vous peut-être, avant de ..." 

     

    5.3. Almérya

     

                                                  "Ne détourne pas la conversation, Almérya-Lola-Justine-Jade-Oriane-Ghislaine Lol!  Je suis ta mère et je te dis ce que je veux!  Parce que je suis ta mère ...  Will et Rodrigue, ça n'a rien à voir.  Tu es ridicule."

                                                      "Lalalalalère, je ne t'écoute pas.  Je n'ai pas à t'écouter."

                                           "Oh!  Les filles, on se calme!  Et si on essayait de parler en adultes? Hum?  Oriane, c'est valable pour toi aussi!"

     

    5.3. Almérya 

     

                                      "Tout le monde respire un grand coup!  Alma, oui, c'est vrai : qui tu fréquentes ne nous regarde pas.  Mais nous nous inquiétons, ta mère et moi.  Nous craignons que Rodrigue te fasse souffrir."

                                           "Souffrir?  Mais pourquoi donc?   Comment pouvez-vous le juger ainsi?  Vous ne le connaissez pas!  Moi, je le connais depuis des années.   Rodrigue d'abord, c'est un gentil garçon."

     

    5.3. Almérya 

     

                                                Euh, non, en fait, il n'est pas gentil, Rodrigue.  Il serait même plutôt méchant, il faut bien l'avouer.

                                                  "Et puis ensuite, il m'adore!"

                                                Euh, un peu trop en vérité.  Il m'étouffe.  Il crie sans arrêt dès que je tourne les yeux.  Je le soupçonne même d'être jaloux de la chaise où je m'assois.  

                                                  "Et enfin, il fera un merveilleux papa."

                                 Surtout si les enfants sont adeptes des cris, des grincements de dents, des réprimandes, des quolibets et des tartes qui volent, en fait. 

     

    5.3. Almérya

     

                                                    "Oh ça va, maman!  Ne me regarde pas comme ça!  Ce n'est pas comme si je voulais l'épouser, Rodrigue."

                                                   "Ah et bien, ça va alors.  Hein, Chouchou?  Si elle ne veut pas l'épouser, on est soulagé, là.  Non?  On peut lui faire confiance hein? hein?!  Elle le connait mieux que nous, hein?!"

                                                  Oh mais je rêve:  Will me fait le coup "du gars qui regarde jusqu'au fond de toi pour voir si oui ou non, il peut te faire confiance".  Arf!  Quelle loose!  Ils ont oublié tous les deux que c'est Mamie Jade qui m'a élevée.  On jouait souvent toutes les deux à "Je te fixe, vas-y, baisse les yeux et reconnais-moi comme ton maître".  J'ai même failli gagner une fois ou deux.

     

    5.3. Almérya

     

                                     "D'accord, on te fait confiance, Alma.  "

     

    5.3. Almérya

     

                                              "Super!"

     

    5.3. Almérya 

     

                            "Aubergiste, tournée de "ration d'inspiration", l'addition est pour moi!"

     

    5.3. Almérya

     

                                  Très vite, Will et ma mère m'oublient.

     

    5.3. Almérya

     

                               Cette fois, vois-tu, Simi, je ne leur en veux pas et leurs rires et leurs chamailleries autour du baby foot m'enveloppent d'un lourd manteau de douceur.  Ma gorge se serre et un poids nouveau enserre  ma poitrine.   Est-ce de l'envie?

     

    5.3. Almérya

     

                                          Bien sûr, de cet entretien, j'aurais pu me contenter d'apprendre que je pouvais mentir comme un arracheur de dents et rouler dans la farine ma mère et son compagnon en trois coups de cuiller à pot.  Mais non, en fait, ce que j'apprends cet après-midi-là, c'est que si je quitte Rodrigue, ce n'est ni parce qu'il est méchant, ni parce qu'il est jaloux, ni parce qu'il est violent...  Si je quitte un jour Rodrigue, c'est parce que moi, jamais, je ne le regarde comme Will regarde ma mère. 

     

    5.3. Almérya

     

                                Oui, je comprends à présent pourquoi Will a quitté la mère d'Anna, pourquoi il vit sous notre toit aujourd'hui.

                                 Je crois que je vais lui laisser une chance, finalement, .

                                Et comme Will l'a fait, je pense que très bientôt, je m'accorderai une chance à moi aussi d'être heureuse un jour, d'être aimée et d'aimer comme Will et ma mère s'aiment.  Qu'est-ce que je risque de toute façon?...  Finir seule?  Vieille fille? Sans enfant?  Mettre ainsi un point final à tout ce que mes aïeux ont construit?

                                          Oui, bon, ça fait un peu flipper quand même...

                     Bises, Simi!  Il me tarde d'avoir de tes nouvelles et de celles de Monsieur Larocheauxpingouins.

     

     

    5.3. Almérya

     Almérya

     

    "Romuald,

    Je constate que l'éternité ne t'a rendu ni plus délicat, ni plus patient.  Elles ont encore le temps de briller, nos héritières.  Il n'y a pas le feu au lac.

     

    Bises, 

    Lola."

    3.4. Jade

     

     

    « 5.2. Simi5.3. Simi »

  • Commentaires

    1
    Samedi 30 Janvier 2016 à 10:33

    ♥♥ j'ai adoré ; une entrevue avec sa mère n'est jamais plaisant à tout âge je confirme!! et ,la vérité qu'elle vous assène est plus efficace qu'une séance chez le psy en général! que de prénoms pour elle , elle ne doit pas s'ennuyer lorsqu'elle doit les noter sur ses documents officiels :) Merci Eulaline ce que je retiens est aussi le regard amoureux de l'un vers l'autre, l'écoute de l'une et de l'autre aussi♥

    2
    Samedi 30 Janvier 2016 à 11:38

    Oh merci, Mich <3  Je suis très touchée.  Découvrir tes commentaires est toujours un si joli moment.  Merci-merci à toi.

    3
    Ptitemu
    Samedi 30 Janvier 2016 à 12:34

    J'avais plein de retard !!!!! J'adore Alma, j'ai plus de réticences pour Simi, j'ai l'impression qu'elle se cherche encore... Que tu parles bien de l'amour et de l'amour maternel, avec sa richesse, sa chaleur, mais aussi ses incohérences et parfois l'oppression qu'il peut induire, Eulaline ; chaque chapitre essaime quelques petites phrases qui résonnent en moi...

      • Samedi 30 Janvier 2016 à 14:11

        Merci, Ptitemu. <3  

        Pour Simi, je suis tout à fait d'accord avec toi: elle n'est pas "finie", Simi.  Il lui manque des pièces, des épreuves à vivre, des bonheurs à connaître aussi.  A voir si comme le souhaitait Alice, elle est réellement armée pour affronter le monde extérieur. :)

    4
    Pythonroux
    Dimanche 31 Janvier 2016 à 09:54

    très belle lettre d'Almérya et merci beaucoup à Maman et Will pour lui avoir ouvert les yeux sur ses véritables sentiments pour Rodrigue ^^

    je suis sûr qu'elle trouvera également le bonheur avec une personne bien plus gentille

      • Dimanche 31 Janvier 2016 à 10:16

        Merci, Pythonroux. <3 J'espère que cette personne gentille ne va pas trop tarder à montrer le bout de son nez :o

    5
    Lundi 1er Février 2016 à 09:27

    Bon,  je comprends Almérya. Ce n'est jamais agréable de devoir justifier ses choix en matière amoureux et qui plus est à sa mère et à son beau-père. Mais en même temps elle est assez lucide pour savoir que sa relation avec Rodrigue n'est pas la meilleure qui soit... Bon, j'espère que l'avenir s'annonce plus rose pour cette jeune femme. Cela serait dommage qu'elle doive laisser la place à une de ses soeurs erf.

      • Lundi 1er Février 2016 à 10:15

        Alma a fait un premier pas en reconnaissant qu'elle n'aime sans doute pas Rodrigue comme elle le pourrait.  Maintenant, il lui faut vaincre sa peur de se retrouver "seule".  Ce n'est jamais facile surtout quand, comme tout le monde, on a besoin d'être aimé. Et si un amour tel que celui de Will et Oriane n'était que chimère?  Vaut-il mieux un tiens que deux tu l'auras?  Alma est désignée héritière avec l'"obligation" morale de perpétuer la lignée, ce qui complique encore l'affaire.  Bref... espérons que rapidement sa route croise l'Amour, cela simplifierait la question. :o  Et merci, Agathe <3

    6
    Lundi 1er Février 2016 à 10:42

    Qui ne rêverait d'avoir des parents si attentionnnés ? Elle ouvre enfin les yeux notre jolie Almérya  ! Oh que j'aime le caractère bien trempé de cette famille, on n'est vraiment jamais déçus par leurs actions/réactions !

      • Mardi 2 Février 2016 à 00:21

        Merci, Arya <3  Tellement heureuse que les Lol continuent à te plaire. :)

    7
    Lundi 9 Mai 2016 à 23:41

    qu'il est beau l'amour d'Oriane et de Will, il leur aura falu du temps, mais là, tout est parfait ^^

    Et heureusement que la belle alma s'est rendu compte que Rodrigue ne lui convenait certainement pas. Espéront qu'elle fasse le bon choix^^ 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :