• 4.2. Oriane

     

                          Hi, Alice (ou qui que tu sois)!  Bonjour, quoi! 

                         Tu vas être contente : j'ai tout fait comme tu m'as dit.

                       "Bon, ok, les filles.  Dites-moi c'est quoi le problème avec moi?  Pourquoi on ne s'entend pas comme sœurs?"

                       "T'es lente.  T'es nulle.  Tu ne révises jamais. On a la honte à l'école à cause de toi.  T'es toujours à la traîne. T''as pas d'amis.  Tu ne parles que de nouilles et de pêche.  On en marre de toi.  On ne te supporte plus. Oublie-nous.  Ne nous parle plus.  Disparais."

     

    4.2. Oriane

     

                      Non, même avec un sourire s'entendre dire ÇA, ce n'est pas très agréable. 

                        "Oui ben c'est celui qui dit qui est... Et puis...' même pas vrai, c'est vous qui êtes nulles.  Avec vos gros cerveaux, vous n'êtes même pas capables de voir au-delà de ce qui est... et si les fées existaient hein.  Hein? Hein!  Bref, je me comprends."

                               

    4.2. Oriane 

     

                     "Et bien c'est ça, le problème, Oriane, il n'y a que toi qui te comprennes.  Retourne à tes nouilles..."

     

    4.2. Oriane

     

                       Tu l'auras compris, mes grandes sœurs et moi, on n'est toujours pas potes.

                       Et qu'elles soient devenues ados, ...

     

    4.2. Oriane

    4.2. Oriane

     

                      ...ne change rien à notre relation.  Forcément, puisque moi, je n'ai pas changé; et comme tu dis que c'est moi le problème; ça ne risque pas de s’améliorer.

                       "Oh pitié, la nouille, dégage... Tu ne vois pas qu'on t'ignore, là.  Il faut vraiment tout t'expliquer.  Baah quelle nulle!" 

     

    4.2. Oriane 

     

                       Elles se prennent vraiment pour des déesses, ces deux-là.

                       Il n'empêche qu'elles avaient quand même plus fière allure quand elles étaient jeunes.

     

    4.2. Oriane

     

             Je m'en fiche, moi, j'ai maman, ...

     

    4.2. Oriane

     

                 ...j'ai mes nouilles,...

     

    4.2. Oriane

     

                 ... j'ai ma pistache...

     

    4.2. Oriane

     

               ... et j'ai ma Vanille, ...

     

    4.2. Oriane

     

              ....ma petite sœur, qui elle est tellement exceptionnelle qu'elle aurait dû être l'héritière à ma place.  Voilà ce que je pense et encore plus depuis qu'elle a grandi!  C'est une guerrière, ma sœur, qui vaut cent fois plus qu'une blonde!  Ah, ça, elle, elle ne se laisse pas faire.  Elle n'a pas besoin de rêver à un accident de pêche dont serait victime les autres pour s'embellir la vie.

     

    4.2. Oriane 

     

                               Parce que tu ne le sais pas, mais ces derniers temps, c'était bingo pour moi, niveau surprises.  Et vas-y prends-toi ça dans ta tronche, Oriane!

                                     D'abord, il y a eu le vieux pote que maman a retrouvé.

     

    4.2. Oriane

     

                              Un pote, tu parles.  Je l'ai retrouvé dans mon jacuzzi, le pote ...

     

    4.2. Oriane

     

                           J'ai été obligée de définir clairement les limites de mon territoire.  

     

    4.2. Oriane

     

                            La dame, là, c'est ma maman à moi.

     

    4.2. Oriane

     

                          ...et bien, j'ai compris que j'allais devoir composer quand même avec lui lorsque maman a  fait mine de jouer aux échecs -maman aux échecs.... eh mais WTF?? -  avec.  

     

    4.2. Oriane

     

                        Alors, je ne suis peut-être pas une flèche mais je vois bien quand 'y du monde qui va envahir mon espace.  Mais bon, j'ai décidé de ne pas le détester le gars, Seamus, il s'appelle.  Parce que depuis que Seamus traîne par chez nous, maman sourit à nouveau pour de vrai.  Et ça, ça compte pour moi.

     

    4.2. Oriane 

     

                                   Et Seamus, même si j'essaye, comme tu me l'as dit, de ne pas me fier à ce que je vois,  a l'air vraiment gentil.  Il dit même que mes dessins sont très beaux.  

     

    4.2. Oriane 

     

                                  Ça, c'est vraiment gentil, non?

     

    4.2. Oriane

     

                               Puis il n'est pas arrivé seul, le gars.    Il a ramené son fils un soir.  Je l'aime bien, il s'appelle Willem et il ressemble à un corbeau.

                                   "Alors, c'est toi la petite nouille à couettes qui rend chèvre les profs depuis la maternelle et met la honte à Vénus et Aphrodite, les stars du lycée?"

                                   "Je m'appelle Oriane, en vrai."

     

    4.2. Oriane

     

                                   "Tu connais mes sœurs?"

                                   "Je les connais  peu.  Ce n'est pas le genre de nanas que j'apprécie top-top, tu vois."

                                 "Ah ben, ça, je comprends.  Puis de toute façon, elles préfèrent les beaux gars, elles. Tu vois comme Charles et Louis, là, je les vois tellement, ces deux-là, que j'ai l'impression d'être leur invitée chez moi.  C'est un peu comme ton père." 

                          "Tu n'as pas ta langue dans ta poche, hein toi, Couette-couette."

     

    4.2. Oriane

     

                                Le deuxième coup dans la tronche, ça a été d'apprendre que mon père, malgré toutes ses belles paroles, s'il ne passait plus me voir, c'était parce qu'il ne venait plus que pour Vanille.  Bah, tu penses, bien, une "warrior" comme elle, on a qu'une envie, c'est la connaître.

     

    4.2. Oriane

     

                               Le souci, c'est que maman lui est tombé dessus...

                                 "N'essaye pas de pourrir l'esprit de nos enfants avec tes théories à deux balles!  Même être un bon père, c'est trop dur pour toi!!! J'ai tout entendu, ne nie pas!  Te donner une chance, c'était déjà te donner une chance de trop!  Ne touche pas à mes gosses!!!"

                                  Elle était hystérique et criait après lui comme s'il avait la peste, en plus grave.

     

    4.2. Oriane 

     

                                 Et  Vanille s'est mise à crier, elle aussi, à menacer notre père des pires tortures parce qu'elle avait bien vu qu'il avait rendu les coups à maman.

     

    4.2. Oriane

     

                                   Réveillée par la bagarre, j'ai tout vu par la fenêtre.

     

    4.2. Oriane

     

                                 Bref, cet incident nous a valu une réunion en urgence.

     

    4.2. Oriane 

     

                            Je ne suis pas certaine d'avoir tout compris.  C'est allé un peu vite pour moi.  Mais d'après maman - et je pense qu'elle peut être considérée comme une source fiable - papa aurait été un vilain pas beau dans une histoire de manipulation de gens.  Maman aurait tout découvert quand elle était dans la police... et maintenant que papa était fantôme, il semblait évident à maman - qui ne manque pas de logique même si c'est une nulle aux échecs - que papa était toujours dangereux et surtout pour nous.

                                  Et là, je ne sais pas ce qui s'est passé mais les jumelles ont causé avec leur cerveau, Vanille avec ses petits poings et tout le monde s'est levé.

                                     "Hé, les filles, attendez-moi... On ne pourrait pas juste essayer de voir au-delà du réel ce qui se cache derrière le problème papa... et s'il était blond, en fait? parce que bon, les fées, ça existe peut-être?"

     

    4.2. Oriane

     

                                        Je suis arrivée sur le fil, encore un peu, je loupais tout.  Comme d'hab', quoi.

                                   "Cette fois, ce n'est pas à maman de s'en charger.  C'est à moi de la faire", dit Vanille. "Au revoir, papa."

     

    4.2. Oriane

     

                                    Et pouf... tu es poussière et tu retourneras poussière ou quelque chose comme ça. 

                               J'ai regardé Vénus et j'ai pensé très fort : "Et ouiii, Vénus,  personne n'est immortel.  prends-en de la graine, petite déesse de pacotille."

                      

    4.2. Oriane

    4.2. Oriane 

     

                      J'ai regardé maman.  Elle semblait avoir encore peur de voir surgir quelque chose de l'urne.  Elle avait vraiment eu peur de papa, dis donc, et de ce qu'il aurait pu nous faire.  Bof, avec Vanille dans la maison, il n'y avait pas grand' chose à craindre.  D'ailleurs, celle-ci était déjà occupée à remonter le moral de Vénus:

                     "Oooh, ne va pas nous faire un malaise, Vénus.  Il était déjà mort, je te signale."                 

     

    4.2. Oriane

     

                         Oh lalala... ce que j'aimerais être comme Vanille!

                            J'ai attendu que tout le monde ait eu sa tournée de bisous...

     

    4.2. Oriane

     

                     ... puis quand ce fut à mon tour, j'ai demandé:

                     " Alors, si j'ai bien compris, papa n'est pas mort d'un accident de pêche ?"

     

    4.2. Oriane 

     

                                     "Non, mon poussin, ce n'était pas un accident."

     

    4.2. Oriane 

     

                           Et maman a ajouté, en me serrant très fort:

                           "Je suis désolée, pardon pardon, mon poussin."

                          B'en 'faut pas être désolée.  Je comprends.  J'aurais fait pareil.  Ce qui m'ennuyait un peu, c'est que je n'avais plus trop d'idée, moi, d'accident qui me débarrasserait des boulets que compte ma vie puisque la pêche, c'était mort.

                            J'ai déniché un bouquin dans la bibliothèque de papa qui recensait les causes de mortalité.  Et bien, tu ne me croiras pas mais le plus haut pourcentage de morts est la mort par vieillesse.

     

    4.2. Oriane

     

                                Imagine alors comme j'ai balisé devant mon gâteau, le jour de mon anniversaire!  Je n'avais pas - mais vraiment pas envie - de les souffler, ces bougies-là.  J'avais l'impression que je poserais un pied dans ma tombe, moi, si je m'exécutais.

     

    4.2. Oriane

     

                           Non, mais trop vrai quoi: un mauvais crachat au mauvais moment sur ces fichues bougies et bam, je me retrouvais en phase senior, aussi vieille que Tata Estelle sans avoir pu profiter de ma jeunesse.

     

    4.2. Oriane

     

                    J'ai fait durer le moment un maximum.  Quitte à passer pour une "toujours à la traîne", je méritais bien quelques minutes de vie en plus.  Tout est bon à prendre, je me suis fabriquée quelques bons souvenirs de plus, et alors?  Je fais ce que je veux quand même! 

     

    4.2. Oriane

     

                        Et enfin...

     

    4.2. Oriane

     

                       Voilà, quoi!  Des seins, des hanches, un mètre de plus, bon, je n'avais pas loupé la phase ado.  Ouf!

     

    4.2. Oriane 

     

                        "Alors, quoi, t'en penses quoi, Will?  Je n'ai pas trop changé?"

                        "Des fesses, des hanches, un mètre de plus... tu ne t'es pas loupée, miss couette-couette."

                         On est vraiment trop sur la même longueur d'onde, Will et moi.

     

    4.2. Oriane

     

                     On s'éclate tous les deux.  On ne s'ennuie jamais quand on est ensemble.  Et j'aime trop son rire.  On dirait un rire de petit garçon.

     

    4.2. Oriane

     

                     Le gros défaut de Will, c'est sa copine.  

                     Elle m'énerve, celle-là.  Si je ne savais pas que Will en serait très peiné, je lui préparerais un gâteau pipé à c'tte greluche et je lui ferais souffler les bougies trois fois de suite sans reprendre son souffle.

                      "Hé!  T'arrêtes de reluquer mon mec comme ça."

     

    4.2. Oriane

     

                       "M'enfin, je ne reluque pas ton mec, Cassandra..."

     

    4.2. Oriane

     

                       C'est clair, elle ne m'aime pas, Cassandra.  J'ai l'habitude qu'on ne m'aime pas mais elle, ça m'embête vraiment.  On pourrait être super potes, tous les trois.  Comme dans les films, si elle y mettait un peu sien.  Pfft!

                     Je conclus sans te demander aucun conseil; ceux que tu m'avais donnés étaient tous foireux.  Demain, j'ai école.

                           Bye, Alice, si tu es Alice et sinon.. et bien bye tout court.

     

    4.2. Oriane

    Oriane

     

    4.2. Oriane

    "Mon cher Romuald,

    Un doute m'étreint.  Une angoisse, soudain...Je me demande si nous ne nous sommes pas complètement plantés dans le choix de nos héritiers, sur ce coup-là.

    Bisous,

    Lola"

    « 4.1. Alice4.2. Alice »

  • Commentaires

    1
    Lundi 21 Septembre 2015 à 16:59

    Oh que non ! Je me suis bien certaine que vous ne vous êtes pas trompés, et que miss couettes-couettes a plus d'un tour dans son sac !

    Avec l'aide de Vanille et peut-être celle de Will, elle vaincra les princesses de pacotille et se montrera tout aussi forte que les autres Lol, même si une petite fée l'accompagne !

    2
    Pythonroux
    Lundi 21 Septembre 2015 à 22:12

    Je pense que tu ne te trompes pas du tout Lola mais comme tu veux du nec plus ultra chez toi, c'est pas gagné avec Oriane ;)

    Elle me fait mourir de rire cette petite ^^

    3
    Agathe2013
    Mardi 22 Septembre 2015 à 09:26

    Miss Couette-Couette, c'est mignon ! Et Willem, miam !kiss... Dommage qu'il ait une copine. Mais tu vas peut être arranger ça ? ^^.  Par contre, c'est pas la super entente entre soeurs. heureusement que Vanille rattrape un peu tout ça. Encore un superbe chapitre que tu nous as concocté !


     

    4
    Jeudi 8 Octobre 2015 à 16:54

    Couette-Couette ! :O ça rappelle des souvenirs, et ça ne nous rajeunit pas vraiment dis donc !

    Même si Oriane est rejetée par ses grandes soeurs (et par le reste de l'école, apparemment), je pense qu'au fond d'elle elle est plus forte qu'elle veut bien le montrer, et je sens qu'elle va nous réserver quelques surprises ! Je serais Cassandra, je surveillerais de très près Will, sinon il va lui passer sous le nez sans qu'elle s'en rende compte ! :D

    5
    Lundi 9 Mai 2016 à 21:40

    quelle jolie ado elle est devenue <3 et Will est vraimemnt mignon, Cassandra na qu'à bien se tenir mdr.. j'adodre cette petite grande :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :