• 2.2. Pierre

     

         Justine,

        Ton dernier courrier appelle bien des questions dont sans doute la plus importante: puis-je moi aussi te cacher des événements?  Un héritier a-t-il le droit de mentir, ne serait-ce que par omission?

         

    2.2. Pierre

     

              Cette nouvelle donne m'intrigue et pourrait même me satisfaire.

         Cela dit, je respecte ton silence sur l'identité du père de l'enfant que tu portes.  Ce n'est pas moi qui te jugerai.  J'ai bien compris à quel point avoir été nommée héritière te pesait.  Tu auras déjà bien à faire à gérer les interrogations de tes père et mère à ce sujet.

    Néanmoins je me permets, en tant qu'homme, d'émettre une objection.  Tu as la chance d'être née femme et il est sûr, personne ne le conteste, que tu es la seule maîtresse de ton corps.  Il serait injuste, pourtant, que tu te targues de cette vérité pour cacher à cet homme que je ne connais pas que tu portes son enfant. J'ose espérer que tu n'as point entaché le nom des Lol d'une telle cachotterie et qu'au moins lui est au courant de sa paternité prochaine.

           De mon côté, lors de mon dernier courrier, comme je te l'écrivais, j'étais sur le point de demander Laetitia en mariage. 

     

    2.2. Pierre 

     

        Ludivine avait semblé quelque peu dubitative lorsqu'elle avait découvert (c'est une vraie fouineuse, cette nana) mon projet.  Cela ne m'étonna pas, connaissant son point de vue sur le mariage:

       "Le mariage : c'est un papier, rien de plus! Mais un papier sournois qui t'aide à te désintéresser de la personne que tu aimes, l'impression d'être en sécurité derrière ton petit bout de papier et paf!  l'autre n'est plus l'autre mais devient une telle évidence que tu ne t'en préoccupes plus...  Blablabla..."

        Bref, pour Ludivine, il n'est pas pire tue-l'amour que le mariage, en gros.

     

    2.2. Pierre

     

             Elle parle trop, Ludivine.  Elle est vraiment fatigante.  Je ne renonçai pas pour autant à mon projet. Grand bien me prit...  J'ai rarement eu la joie de voir mon amoureuse plus émue.

     

    2.2. Pierre

     

            Et la bague que je lui avais choisie avec soin lui allait à merveille.  Laetitia ne cessait de répéter:

           "Je vais devenir Madame Pierre Lol.  Mon rêve se réalise...  Ouah!  Madame Lol, Madame Laetitia Lol, ça sonne bien..."  

            Il est vrai que même à quelques pas de la poubelle de rue, ces quelques mots avaient de l'allure! 

     

    2.2. Pierre

     

           Le bonheur des uns fait le malheur des autres.  Jeanne, la mère de Ludivine et Laetitia, une fois mise au courant de notre mariage, ne lâcha plus Ludivine, lui prenant le chou sans arrêt à ce sujet. 

     

    2.2. Pierre 

     

       "Ma pauvre fille, tu vas te retrouver comme moi, la cinquième roue du carrosse, à pleurer, comme une imbécile devant une urne, un homme qui ne te méritait pas et qui ne t'a jamais aimée!  rrraaaah! maudite Ève!"

     

    2.2. Pierre 

     

        "Ton Estéban est comme son père, c'est un séducteur qui n'en a que faire des bonnes femmes.  Regarde ta soeur, elle, au moins, elle a ferré le poisson...  Mais enfin, Ludivine, veux-tu terminer comme ta mère: seule et abandonnée de tous?"

         Et Ludivine de grommeler :

         "Tu n'es pas seule, maman."

         Et Jeanne de riposter:

         "Bien sûr que si, je suis seule et tu termineras comme moi si tu continues à te conduire comme une écervelée...  Largue-le cet homme et trouve-toi un gentil garçon!"

     

    2.2. Pierre 

     

           Ce que Jeanne ignorait à ce moment-là, c'était que Ludivine avait bien d'autres préoccupations:

     

    2.2. Pierre 

     

             ... la jalousie de mon frère d'abord qui supportait mal de voir débarquer les amis de sa femme à la maison et l'air de rien leur faisait subir le supplice de l'électrocution sous couvert de malice.  Ludivine n'appréciait pas du tout cette attitude et ne se privait pas de le faire savoir.   

     

    2.2. Pierre 

     

             Ludivine devait aussi gérer sa propre jalousie.  Il est vrai que mon frère, Estéban, s'il ne supportait pas les amis de sa compagne, appréciait en revanche être le centre d'attention d'autres femmes et ne s'en privait pas, même chez nous.

     

    2.2. Pierre 

     

            Ce que Jeanne ignorait aussi (ou voulait ignorer), c'était ce regard sans ambiguïté que mon frère et Ludivine partageaient et qui les isolait du reste du monde.

     

    2.2. Pierre 

     

             Si Estéban ne disait pas à Ludivine combien il l'aimait et combien elle comptait pour lui, son regard, lui, en disait bien plus long.  Et vice versa.

     

    2.2. Pierre

     

            Enfin et surtout, il y avait ce bébé qu'ils avaient décidé de faire, tous les deux, qui les comblait de joie mais angoissait aussi beaucoup Ludivine qui craignait de ne pas être à la hauteur.

     

    2.2. Pierre

     

           Heureusement, Estéban, éternel optimiste, n'avait de cesse de rassurer sa belle et ma foi, cela fonctionnait assez bien.

     

    2.2. Pierre

     

              Même si Laetitia et moi étions très occupés par les préparatifs de notre mariage,

     

    2.2. Pierre

     

            ...nous n'ignorions rien de ce qui se tramait sous notre propre toit.  Un après-midi, ce fut Laetitia qui exigea de sa mère, avec toute la gentillesse qui était la sienne, qu'elle cesse de harceler Ludivine ou plus jamais elle ne l'autoriserait à mettre les pieds dans SA maison.

     

    2.2. Pierre 

     

           SA maison!  Je ne me lassais pas de cette idée, vivre avec Laetitia est un tel bonheur!

     

    2.2. Pierre

     

            Vint enfin le grand jour.  Je n'ai pas les mots pour te raconter le stress, l'angoisse et surtout le bonheur immense que je ressentis à m'unir à jamais, officiellement, à celle qui partage ma vie et mes rêves depuis toujours, me semble-t-il.

     

    2.2. Pierre

     

                 Lorsque nous sommes arrivés sur les lieux de notre mariage, Ludivine et Estéban se taquinaient sur le banc en nous attendant.

                        "Mais dis-moi, on dirait une mariée avec ton petit tailleur blanc... Ne me dis pas que tu veux te marier avec ce gros bidou, là..."

     

    2.2. Pierre

     

            Le rire de Ludivine devint ronronnement entre les bras de mon frère...

     

    2.2. Pierre 

     

        ... et ce fut presque à regret qu'elle se leva, sous le regard doux et protecteur d'Estéban qui ne la quittait pas du coin des yeux, pour assister à nos promesses d'amour éternel. 

     

    2.2. Pierre

    2.2. Pierre

    2.2. Pierre 

     

             Ainsi, nous fûmes à nouveau trois à porter le nom des Lol à Oasis Spring.

     

    2.2. Pierre

     

         Et ce n'était là que le début: Ludivine allait bientôt donner naissance à un mini Estéban Lol et ma femme et moi décidâmes de suivre le même chemin.

     

    2.2. Pierre

     

        Estéban et moi, donc, nous retrouvâmes cernés de gros bidons.  Deux femmes enceintes, en même temps à la maison, c'est quelque chose!    Il y en avait un qui était particulièrement heureux de cette situation.

     

    2.2. Pierre

    2.2. Pierre 

    2.2. Pierre

     

              Cependant, Ludivine était au terme de sa grossesse et elle donna très vite naissance à un magnifique petit garçon : Grégoire.

     

    2.2. Pierre 

     

          Grégoire, oui, qui fit, comme on le dit, le bonheur de ses parents...

     

    2.2. Pierre

    2.2. Pierre 

     

          ...et le nôtre aussi, en attendant la joie de serrer notre propre enfant dans nos bras.

     

    2.2. Pierre 

     

           En fait, j'écris "notre" enfant parce qu'au moment de rencontrer Grégoire, nous ne savions pas encore que quelques jours plus tard, un soir de pleine lune, ...

     

    2.2. Pierre

    2.2. Pierre

     

            ....naîtraient non pas un mais deux bébés: Charline et Annie, nos filles, nos jumelles.

     

    2.2. Pierre

    2.2. Pierre

     

            Crois bien, Justine, qu'à l'heure qu'il est, Laetitia et moi bénissons ta mère d'avoir imposé à mon frère de rester chez nous jusqu'à ce qu'il atteigne l'âge adulte, il nous est, avec les jumelles, d'une si grande aide.  Sans lui, je ne sais pas comment nous nous en serions sortis!

     

    2.2. Pierre

    2.2. Pierre

     

     

             Je pense bien que s'il n'y avait pas eu l'obligation de présence imposée à mon frère, celui-ci aurait pris la poudre d'escampette tant il est compliqué de cohabiter avec nos jumelles.  Ce qui me fait croire ceci?  notamment cette peinture qu'Estéban vient de terminer...  Tu en conviendras: difficile d'être plus explicite : un homme qui rêve de se faire enlever par des extra-terrestres...

     

    2.2. Pierre

     

             Si je survis au rythme infernal que nous impose les jumelles, c'est avec joie que je lirai de tes nouvelles.  Prends soin de toi et de ton futur enfant.

     

    Pierre

    2.2. Pierre

     

    P.S : Message de mon père à ta mère (avec toutes mes excuses! et pas seulement pour la longueur du texte), je cite :

    Lola,

    Je suis de plus en plus inquiet au sujet de l'éducation que tu as donnée à tes enfants.  

    Tout d'abord, ce Charles qui sans explication abandonne notre héritière, ensuite Cécile - sur laquelle tu avais sans doute fondé bien des espoirs - qui à aucun moment ne rassure ni conseille sa pauvre sœur (qui pourtant en aurait grand besoin...!) et enfin,  Justine, notre héritière, qui n'a  aucun respect pour les autres et s'en va creuser la ligne de son destin comme un bourrin le ferait.

    Tout cela est vraiment décevant et me laisse vraiment croire que le pire est encore à venir.  Ma joie de voir mes enfants heureux et épanouis, largement investis dans leur rôle respectif est totalement gâché par ta descendance et leur égoïsme, à chacun...

    Redresse la barre, Lola, cesse de jouer l'autruche ou c'est dans le mur que vous irez vous échouer.

     

    Romuald. 

    2.2. Pierre

    « 2.2. Justine2.3. Justine »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 4 Janvier 2015 à 16:22
    nina04

    C'est toujours un extrême plaisir de te lire!

    J'ai particulièrement aimé ce chapitre! J'aime beaucoup l'ambiance du côté de la ligné de Romuald, j'ai hâte de voir à quoi vont ressembler les petites et le petit grégoire! 

    Bien sur, j'ai hate aussi d'en savoir plus du côté de la famille de Lola... toute cette intrigue! Grrr, vivement le prochain épisode! 

    2
    marie marie
    Dimanche 4 Janvier 2015 à 16:41

    un super chapitre, qu'ils sont beaux les fils de Romual et si soudés, c'est un bonheur de les voir... 3 enfants dans la maison, Romuald à de quoi ^tre fier! et ce n'est pas fini puisqu'il faut que Pierre est un garçon^^ ça promet.. c'est une belle famille que celle ci <3

    Pour Justine, les choses s'arrangeront surement au fur et à mesure, du moins je l'espère lool, de toute façon, chacun mène sa vie comme il l'entends hein ^^

    bravo et pate de lire la suite.. ah oui, et meilleurs voeux pour cette année 2015 qui commence <3

    3
    Dimanche 4 Janvier 2015 à 16:44

    L'amour est au rdv ainsi que les naissance, en effet heureusement qu'ils ont un coup de main !

    4
    Dimanche 4 Janvier 2015 à 16:51

    Romuald, occupe -toi de tes oignons !

     

    Trop drôle ce chapitre, j'adore l'épisode du tableau révélant le désir inconscient d'être enlevé par des extra terrestres pour échapper aux couches...

    Merci encore de continuer à nous régaler de ta plume !

    5
    Dimanche 4 Janvier 2015 à 17:25

    je viens de finir ton legacy et c'est vraiment très drôle à lire !

    Haha ! Tu vas voir si c'est facile des jumelles petit Pierre :p Enfin hâte de voir les deux petits monstres enfants !

    J'aime beaucoup ! vivement la suite !

    6
    Lundi 5 Janvier 2015 à 17:57

    Non mais dis donc ! Pour qui il se prend Romuald ! D'accord pour l'instant ses fils croulent sous le bonheur. Mais on ne sait jamais ce que l'avenir nous réserve. Les Lol sont bien placés pour le savoir ! ^pe

    Ne tenons pas rigueur de la sècheresse de leur grand père aux petites Charline et Annie à qui je souhaite la bienvenue. Tout comme à Grégoire d'ailleurs !
    N'empêche, moi aussi j'aimerais bien savoir qui est le père...

    7
    Lundi 5 Janvier 2015 à 18:42

    Un chapitre remplis de bébés <3 Félicitations aux parents :)

    Romuald Romuald, tu as assez mal placer pour juger, tu n'as pas était un saint dans tes débuts.

    Et puis Justine est encore jeune, il faut la laisser apprendre de ses erreurs ^^

    Très belle suite j'adore

    8
    Jeudi 8 Janvier 2015 à 22:42

    J'adore les deux frangins qui donnent le bib au jumelles !! Hate de lire la suite !

    9
    Vendredi 9 Janvier 2015 à 22:12

    Décidément ta prose est toujours aussi plaisante à lire. C'est vraiment fluide et jamais répétitif et il y a ce sentiment que les évenements s'enchainent le plus naturellement du monde. 

    En tout cas, je suis heureuse de voir Pierre aussi bien entouré. Entourage qui a doublé en très peu de temps d'ailleurs. Ils ne sont pas frères et soeurs pour rien dans cette maison. Dommage que Jeanne "bouffe" un peu l'ambiance, bien qu'on puisse comprendre ces craintes vis à vis de Ludivine. J'ai bien cru qu'Esteban et elle allait se marier à l'improviste pendant le mariage de Pierre, ça aurait été tout eux. 

    Et puis le PS de Romuald : j'ai envie de dire, de quoi il se mêle. Justine est libre, vacciné et majeure elle fait ce qu'elle veut (même si dés fois c'est pas forcément le plus raisonnable). Au vue de sa propre vie, il est gonflé de dire ça !

     

    10
    Mercredi 14 Janvier 2015 à 23:45

    Bon mon petit Romuald, je trouve que tu as la dent lourde contre tes neveux , Lola ta sœur a été une très bonne maman 

    malgré toutes ses épreuves.

    Chouette pleins de beaux bébés !  

    11
    Dimanche 18 Janvier 2015 à 16:34

    Roooh, mais quel rabat-joie ce Romuald ! Il a maintenant trois petits-enfants, ça ne lui suffit donc pas ?

    En tout cas, pour les Lol d'Oasis Spring, ce chapitre était placé sous le signe de l'amour et des robes blanches !

    Seule ombre au tableau, la relation compliquée de Ludivine et Estéban... Leur relation survivra-t-elle au temps ? Bonne question !

    Comme d'habitude, on se régale :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :